1962-2022 : BON ANNIVERSAIRE HULK !

Bengus/べんがす (Marvel vs. Capcom 2: New Age of Heroes, 2000) :

34767

34768

Les New Fantastic Four par Francesco Mattina :

Miss Hulk par Mike Vosburg :

Hulk par Rafael Ortiz :

Couleurs par Olivier Hudson :

Jim

J’adore le i transformé en y : on dirait un bonhomme qui lève les bras de joie !

Tori.

Nick Bradshaw :

Pub !

Le design de la Red Harpy (où comment mixer deux des précédentes identités de Betty Ross) par Joe Bennett :

Glen Orbik :

vBLtmAsD_3006202248441gpadd

LA CHUTE DU PANTHEON (Hulk #424 à 426) :

92159

La saga du Panthéon avait très bien débuté avant de s’étirer un peu (trop ?) quand Hulk a pris la tête de l’organisation créée par le demi-dieu Agamemnon (né de l’union d’une humaine et de Loki…ce qu’on ne savait pas à ce moment-là). Ce qui ne m’a pas vraiment gêné tant j’apprécie cette période et les différentes petites et grandes intrigues concoctées par Peter David, les importants morceaux d’action (La Guerre de Troie) et les moments les plus drôles et émouvants (le mariage de Rick Jones et Marlo, la mort de Jim Wilson). Et les dessins de Dale Keown et Gary Frank sont pour beaucoup dans mon appréciation de ces années.

Et puis est venue l’inévitable Chute du Panthéon, assez abrupte et un brin décevante malgré de bons passages. Le Panthéon a retrouvé la trace de Agamemnon et ses membres veulent des réponses. Mais leur ancien leader n’a aucune intention de se justifier, préférant détruire tout ce qu’il a bâti pour tout mieux reconstruire par la suite. Ses « enfants » se déchirent, entre ceux qui lui sont restés fidèles malgré tout et ceux qui en ont assez de ses manipulations. Il y a pas mal d’interactions bien écrites et un danger plutôt bien amené au fil des chapitres…mais certaines choses auraient mérité d’être mieux développées et Peter David en rajoute un peu trop dans le gag de la ressemblance entre la véritable forme d’Agamemnon et Bucky (ce qui ne sert pas à grand chose).

Après toutes ces années, Peter David a dit au revoir au Panthéon presque d’un claquement de doigt avec un épilogue (dans Hulk #426) à l’atmosphère totalement différente suite à la destruction et aux morts qui ont marqué le #425. Pour la première fois depuis des années, le scénariste fait revenir Bruce Banner dans une sorte de « phénomène de protection » qui complique encore plus les choses pour le Titan Vert. Le #426 est une course pour sauver une vie, celle de Betty blessée pendant la destruction du Panthéon, et si tout se termine bien, la page du Panthéon est tournée…pour le moment…mais comme je n’ai pas lu grand chose des apparitions suivantes de Atalante et cie, cela garde pour moi un côté définitif…

La partie graphique de La Chute du Panthéon est assez irrégulière. Darick Robertson a dessiné le 424 (et ce n’est pas ce qu’il a fait de mieux, notamment à cause de l’encrage de Ron Boyd), Gary Frank s’est occupé de la moitié du 425 avant de quitter le titre et c’est ensuite Liam Sharp qui s’est installé pour une prestation courte, seulement 8 épisodes au ton souvent horrifique ce qui est bien adapté au style du dessinateur britannique.

92160

1 « J'aime »

V.I. HULK #24 et 25 (#427 à 429) :

92161

Après la saga du Panthéon et sa riche distribution, Peter David a décidé de recentrer la série Incredible Hulk sur le couple Banner. Poursuivis par les autorités, Hulk et Betty se cachent dans la petite bourgade de Sunville en Floride et ont adopté de nouvelles identités. Bon, il faut accepter le fait que personne ne reconnaisse la carrure de ce gigantesque « Bob Danner » qui cache son visage sous d’épais bandages en prétextant des brulures. Mais l’atmosphère particulière de ces épisodes n’est pas inintéressante…

Comme il l’a déjà fait auparavant, Peter David traite de sujets difficiles car le #427 débute par l’enlèvement et la mort d’un enfant. L’enquête de Hulk le mène jusqu’à un marais proche où il découvre la cachette du tueur…un psychopathe qui a également attiré l’attention de l’Homme-Chose, perturbé par les émotions contradictoires qui se dégagent de cet endroit. Les touches horrifiques sont plutôt efficaces grâce au style de Liam Sharp qui passe aisément de l’affrontement musclé entre les massifs Hulk et Man Thing et la représentation de l’univers mental perturbé du tueur d’enfants.

L’ambiance est pesante et les choses ne s’arrangent pas avec l’épisode 429 qui se déroule sur fond de tensions autour d’une clinique qui pratique des avortements. Hulk et Betty veulent protéger une jeune fille dont ils viennent de faire la connaissance mais dans ces conditions, il ne faut hélas pas grand chose pour que tout dérape. Scène déchirante qui s’ajoute au malaise ambiant…et Peter David entretient également un petit mystère autour du personnage du shérif de Sunville, qui ne semble pas aussi humain qu’il veut le faire croire…

92162

1 « J'aime »

Liam Sharp :

(pin-up tirée du #427)

1 « J'aime »

Sinon il y a un autre déguisement plus simple :

abd07e2664a20ea1ef9a198174a016c4

Qui semble être très fier de son travail sur la série Man-Thing (celle qu’il a produite avec DeMatteis).

"This is the piece that landed me the Manthing gig I did with J.M DeMatteis a decade back. Again it was coloured - and very nicely too - but I still prefer it in black and white.

Another career high point this one I think.

L.

NOTE: This piece has had WAAAAAY more favs and views than the page I posted from the X-Men issue I drew many years ago [link] It’s Great to see Manthing trounce the X-Men!!! LOL!"

Héhéhé…ouais, ça c’est dans les numéros qui me restent. Je ferai un chtit billet sur la fin des épisodes de Sharp avant de faire un grand bond (de Hulk) jusqu’à la fin du run de Peter David. J’ai un peu de Medina, un peu de Deodato, mais comme je l’ai dit plus haut c’est une période peu inspirée qui m’a fait lâcher la série de manière régulière. Et David n’a pas été aidé non plus par les décisions autour de Onslaught/Heroes Reborn

J’avais juste lu le premier à l’époque en V.O. et c’était en effet très bon…

1 « J'aime »

Les versions alternatives de Hulk :

Le « Hulk Kaiju » du Mangaverse de Marvel :

Pepe Larraz :

az9tSpJu_2703192144001gpadd

1 « J'aime »