1962-2022 : BON ANNIVERSAIRE SPIDER-MAN !

AMAZING SPIDER-MAN ANNUAL 21 :

153980

D’après Jim Shooter, qui était alors le big boss de Marvel, l’idée du mariage de Peter Parker et de Mary-Jane Watson serait venue durant une séance de questions/réponses pendant une convention où il était invité aux côtés de Stan Lee. En 1986, Stan Lee était encore le scénariste du comic-strip de Spider-Man et il s’est dit qu’unir Peter et MJ serait une bonne chose pour le strip et que ce serait encore mieux de coordonner l’événement pour qu’il se déroule simultanément dans les pages des comics. Une nouvelle qui n’a pas été accueillie favorablement par tout le staff Marvel (par exemple, Christopher Priest, qui n’allait plus être responsable éditorial très longtemps, et Roger Stern pensaient tous les deux que c’était une très mauvaise idée) et la production du bouquin a été un peu chaotique.

Pour Jim Shooter, le scénario de David Michelinie était trop compliqué, trop dépendant de la continuité et il fallait qu’il soit le plus accessible pour attirer les possibles nouveaux lecteurs. Shooter a donc réécrit entièrement le plot, laissant les dialogues à Michelinie. Sal Buscema devait être le dessinateur mais il a passé son tour et c’est finalement Paul Ryan qui a hérité de l’annual 21 de The Amazing Spider-Man. J’ai toujours bien aimé le style de Ryan, bon dessinateur classique, mais avec Vince Colletta comme encreur, cela a donné un résultat très, très fade.

Ce mariage m’avait ennuyé à ma première lecture dans Nova 128/129 en 1988…et le temps n’a rien arrangé à l’affaire. Je n’ai rien contre le côté soap des aventures de Spider-Man, c’est même une partie intégrante des comic-books de l’Araignée depuis ses débuts, mais ici il ne se passe franchement pas grand chose. De l’action un peu mollassonne avec Electro au début, Pete et MJ qui doutent pendant une vingtaine de pages (est-ce que le mariage est bien fait pour moi ? blablabla…), une scène onirique pour justifier les héros et vilains de la couverture, la soirée d’enterrement de vie de garçon la plus triste au monde et pour finir la cérémonie. En un mot…bof…

Entre le comic-book et le strip, la coordination a été laborieuse. Marvel avait même organisé un coup publicitaire avec un spectacle au Shea Stadium, une cérémonie présidée par Stan Lee. Parmi les témoins, il y avait Captain America, Hulk, Iceberg, Firestar et même le Bouffon Vert (?). Mais toujours d’après Jim Shooter, les spectateurs s’en foutaient un peu et attendaient juste le match. Et sur tous les exemplaires gratuits de Amazing Spider-Man Annual 21 distribués ce jour-là, beaucoup ont fini à la poubelle…

7d0de553894d95e755a1e368408df38a12eddcc5

b8a9b26186bad5dccc75c13c32f75a9cc8109f83

e50fc9b8a82d2fe59964a5d54ae1b18a7cc2a57a

ec553ac11ae1fe8f8c9c5aa4053745fa019184cf

Et tiré cet annual

MJ sortait avec Bruce Wayne ? ^^

blob

Illustration promotionnelle signée Bill Sienkiewicz :

sienkiewiczweddingposter

La robe de mariée de Mary Jane Watson, crée par le designer Willi Smith :

qui apparaît dans l’épisode.

Willi Smith

EQGV58-WAAAm2Sg

Il est décédé prématurément à l’âge de 39 ans, peu de temps avant la sortie de l’annual.

Les couvertures de Chip Zdarsky pour sa mini-série Spider-Man - Life Story :

Chris Samnee :

Un petit extrait du comic-strip :

Dan Panosian :

Ils sont dans une ruelle du Battleworld ? Je serai curieux de voir la version n&b, le coloriste a eu une envie de cosmique !

Olivier Coipel (House of M #5, 2005) :

1 « J'aime »

MARVEL MANGAVERSE : SPIDER-MAN

51wB6+CyXXL

En 2002, Marvel a revisité son univers en l’accommodant à la sauce manga avec l’événement Mangaverse, une initiative composée dans un premier temps (car il y a eu plusieurs suites) de plusieurs one-shots traduits en France par Panini dans les pages de la revue Marvel Manga. Et dans le sommaire du #5, il y a le numéro spécial Marvel Mangaverse : Spider-Man.

Ce one-shot consacré au Peter Parker de cet univers alternatif est écrit, dessiné et encré par Kaare Andrews. Le jeune Peter y est un ninja, membre du clan de l’Araignée et l’oncle Ben est son sensei (avec un côté Yoda très prononcé). Au début de l’épisode, Ben est tué par le Ronin Venom, à la solde du clan des Kuji Kuri commandé par le Caïd. Bouleversé, Peter s’entraîne pour devenir assez fort pour venger son sensei…

La structure est (très) classique et Kaare Andrews imprime beaucoup de rythme dès les premières pages par ses compositions très dynamiques (au premier plan car cela manque tout de même un chouïa de décors). Si elle est sans surprises dans son déroulement, l’histoire d’origines mêlée au premier combat fonctionne…il est juste dommage que la baston soit interrompue par l’apparition d’un « Hulk Kaiju », histoire de lier ce one-shot à la saga Mangaverse dans sa globalité.

Ce n’était pas la seule apparition du Peter Parker de la « Terre-2301 » puisqu’il a eu droit à plusieurs aventures, dont la mini-série Legend of the Spider-Clan scénarisée par Kaare Andrews et dessinée par Skottie Young.

Colton Worley :

1 « J'aime »

Quand Alex Ross case le casting de la série tv britannique The Thick Of It sur une couverture d’ASM (pour un numéro situé à Londres)…

…pour finalement les remplacer sur la version publiée.

Charles Vess :

Charles Vess Web of Spider-Man #8 Cover Prelim

tMQddUT5_1307172343381gpaiadd

Vess lines

a1qJS7vu_1307172315201gpaiadd

Web of Spider-Man #8 Cover Published Nov 1985

fC4o7Mvy_1307172344051gpaiadd

Vess color

o1n3moDi_1307172315491gpaiadd

Web of Spider-Man TPB Vol.1 Cover Published Sept 2011

1 « J'aime »

tumblr_noe5y6ymAZ1rom810o1_500

tumblr_noe5y6ymAZ1rom810o2_500

Amazing Spider-Man, Vol. 3 # 09 - penciled and inked by Olivier Coipel, colored by Justin Ponsor.

1 « J'aime »

Nick Bradshaw :

1 « J'aime »

David Yardin :

1 « J'aime »