500 JOURS ENSEMBLE (Marc Webb)

Tom croit encore en un amour qui transfigure, un amour à la destinée cosmique, un coup de foudre unique. Ce qui n’est pas du tout le cas de Summer. Cela n’empêche pourtant pas Tom de partir à sa conquête, armé de toute sa force et de tout son courage, tel un Don Quichotte des temps modernes. La foudre tombe le premier jour, quand Tom rencontre Summer la nouvelle secrétaire de son patron, une belle jeune fille enjouée.
Au 31ème jour, les choses avancent, lentement. Le 32ème jour, Tom est irrémédiablement conquis, pris dans le tourbillon étourdissant d’une vie avec Summer. 185 jours après leur rencontre, la situation est de plus en plus incertaine ? mais pas sans espoir. Alors que l’histoire fait des allers-retours au sein de la relation parfois heureuse, mais souvent tumultueuse de Tom et Summer, le récit couvre tout le spectre de la relation amoureuse, du premier coup de coeur aux rendez-vous, du sexe à la séparation, à la récrimination et à la rédemption et décrit toutes les raisons qui nous poussent à nous battre aussi ardemment pour arriver à trouver un sens à l’amour… Et, avec un peu de chance, à en faire une réalité.

J’étais curieux de savoir ce qu’allait donner 500 jours et je n’ai pas été déçu, les amateurs de films romantiques US en seront pour leurs frais, ce n’est pas vraiment le propos ici, on nous montre avec justesse la deconstruction d’un couple. On sourit, on s’interroge, on ressent de la peine, et pour une fois, la situation est inversée, c’est le jeune homme qui souffre et non pas la fille. Marc Webb faisait des clips avant, et cela n’est guère étonnant vu certaines scènes.
J’ai pris beaucoup de plaisir à voir les aventures de ce joli “couple”, surtout que Joseph Gordon Levitt est un excellent acteur destiné à faire de grandes choses (il était sublime dans Mysterious Skin) et Zooey Deschannel est délicieuse en gamine insouciante.

Pour ceux que ça intéresse, le film sera diffusé ces jours-ci (mardi ?) sur une des chaînes de la TNT, j’avais vu la B-A.

France 4 je crois. La BA ne donne pas envie du tout !