666 PARK AVENUE (Saison 1)

Un jeune couple tout juste débarqué du Midwest emménage dans une résidence new-yorkaise très chic de l’Upper East Side, dont ils deviennent les gérants. Ce qu’ils ignorent, c’est que tous les habitants ont signé un pacte avec le Diable afin que leurs plus profonds désirs soient assouvis et que leur plus grandes ambitions se réalisent. Peu à peu, ils découvrent que des forces obscures se jouent dans cet édifice…

Début de la diffusion américaine de la série 666 Park Avenue en septembre sur ABC.

[quote]CREATEUR

David Wilcox

DISTRIBUTION

Rachael Taylor, Dave Annable, Terry O’Quinn, Vanessa Williams…

INFOS

Série américaine
Série en production - 1 saison
Format : 13 x 42 mn
Genre : Drame/Fantastique[/quote]

https://www.youtube.com/watch?v=eTA5GjgyNZE

Et à la fin de la saison on va découvrir que la nana est enceinte

Dans le même ordre d’idée, le pitch fait méchamment penser au récent et très inégal “American Horror Story”.
Marrant comment la Maison Hantée revient en force (c’est dû à la crise de l’immobilier ??).

Bien content de revoir cette vieille ganache de John Locke, par contre. J’ai toujours été fan de Terry O’Quinn (encore que dans ce trailer, il a l’air d’en faire des caisses, je trouve…).

tiens la version télé de L’Associé du Diable

Je me suis fait la même réflexion . :laughing: :laughing: :laughing:

La série 666 Park Avenue ne sera pas renouvelée pour une seconde saison.

Dommage, je trouve que c’est l’une des séries les plus sympa de cette année 2012. Faut dire aussi que dès la diffusion du premier y avait ce genre de menace qui planait étonnamment. Perso, je dois bien avouer que j’y trouve mon compte chaque semaine et que les intrigues sont suffisamment bien distillées pour captiver et donner envie de voir la suite.

Si les deux premiers donnent l’impression qu’on sera prisonniers d’une intrigue avec “l’occupant de l’immeuble” de la semaine, en fait ça devient vite beaucoup plus complexe. Bref, je ne voyais pas forcément de deuxième saison à une série comme celle-ci… clairement, une seule devrait suffire à explorer toutes les intrigues lancées et les résoudre.

A noter qu’on est quand même dans quelque chose de très différent d’American Horror Story. Et des deux, je préfère 666 :slight_smile:

J’ai trouve les deux aussi mauvaises l’une que l’autre, mal jouées avec des effets en bois et des acteurs de seconde zone. Ce 666 je ne suis même pas arrivé au bout du 1° épisode en me disant :" ca ça tiendra pas pour une 2° saison"

Haha, faut persévérer, les épisodes qui suivent sont encore pires.

[size=85]Au moins, dans la deuxième saison d’American Horror Story[/size], ils passent Soeur Sourire en fond sonore (!)

Super je viens de me farcir toute la saison, je me suis forcé à la regarder en entier en me disant que même si la série est pas top, 11 épisodes c’était pas long (mouais j’ai des idées bizarres des fois).
Et j’ai qu’une chose à dire, elle est ou la fin de saison? C’est exécrable de finir sur un cliffangher comme ça, sans rien révéler surtout que ça fait un moment qu’ils sont au courant de l’annulation, ils auraient pu faire un épisode qui donne quelque info histoire de pas finir trop mal. Il ne reste que des questions en suspend à la fin, c’est rageant; déjà que la série est bof, mais avec une fin comme ça, c’est pas une série qui restera dans les anales, loin de là.

Heureusement, car onze épisodes situés à cet endroit, cela devrait faire très mal, effectivement.

:mrgreen: :laughing:

Je n’aurais pas pensé que tu saisirais une telle perche mon Louis! (et n’“enfonce” pas le clou hein!)

Moi, quand on me tend un bâton [size=85]merdeux[/size], je ne résiste pas.

[size=85]Et pour éviter pareilles mésaventures, rappellons que les annales prennent deux “N”. Sinon, c’est la catastrophe assurée.
Et si vous êtes sceptique, n’oubliez pas le “c” pour autant.[/size]

À l’hôtel, je suis tombé sur deux épisodes de cette série. Rien de génial, mais j’aime bien Terry O’Quinn et j’adore Vanessa Williams, donc déjà, le couple de vieux, j’accroche bien. Après, j’aime bien le contraste entre l’ambiance larvée et les décors outrancièrement luxueux.
Bon, pas assez pour suivre la série, mais j’en aurais bien regardé un troisième, par exemple.
Après, effectivement, dès les premières images, je me suis dit “tiens, un remake de Rosemary’s Baby”. L’influence est évidente, ç’en est presque gênant. Mais bon, ça se laisse regarder, avec ce vernis de glamour à trois sous qui fonctionne pourtant si bien.
Bref, je verrais sans doute jamais le reste, et encore moins dans l’ordre (parce que ouais, bien sûr, j’étais en milieu de saison), mais en consommation pop corn, à l’hôtel, ça passe tout seul.

Jim