A Lollypop or a Bullet - Manga

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Entièrement d’accord avec toi… Il y a clairement quelques passages inutiles, quelques répétitions, mais arrivé à la fin, je me suis dit “je veux la suite !”, et c’est en fermant le volume que j’ai vu le “1/2”… Je me suis alors dit “Quoi, ce n’est qu’en 2 volumes O___o Mais pourquoi ils n’ont pas sorti les deux ?”…
Après, c’est sûrement pour qu’il puisse avoir une double exposition, ce qui peut favoriser sa visibilité…
Mais ce titre est clairement un OVNI, et on ne sait pas trop où l’on va…
Sans parler du caractère des deux protagonistes principales, qui sont assez étranges, chacune dans son genre.
(et j’avoue aussi avoir eu un peu de mal à comprendre l’idée de “balle”, mais ça vient peut-être de moi)

Tori.

Oki j’ai compris, out de ma watch list.

Oh, moi, je l’ai bien aimé, mais c’est clairement étrange, comme titre !

Et j’ai bien aimé la petite note qui précise que “Mokuzu” signifie “résidu d’algue”, mais pas que “Umino” signifie “de la mer”, alors que ça me semble important aussi…

Tori.

Ah ben ça me rassure, parce que j’ai rarement eu autant de mal à rentrer dans un manga. Je ne voyais absolument pas où l’auteur voulait en venir.

Bon, par contre, moi j’ai pas trop aimé, mais je me “réjouis” (le mot est quand même un peu trop fort) de voir ce que nous réservera le tome 2, que je n’aurais pas acheté s’il n’avait pas été le dernier de la série (enfin, façon de parler vu que je n’ai pas vraiment acheté celui-ci non plus).

Disons que j’ai bien aimé, mais que j’attends de lire le tome 2 pour savoir si j’achète ou pas…

Tori.

Il existe une catégorie de manga qui vous prends au plus profond de l’âme, vous emporte et vous consume de l’intérieur … Je classerai “A Lollypop or A Bullet” dans cette catégorie là. Après un premier tome doux-amer qui nous laisse vagabonder dans l’univers de ces deux jeunes filles, la véritable histoire se dévoile dans ce second tome. A vrai dire, il aurait fallu que les deux n’en fasse qu’un tellement ils sont indissociable l’un de l’autre. Tellement l’un a besoin de l’autre. L’un étant ce que l’autre sera …

A chaque page le doux-amer laisse place a une acidité rongeante, qui s’insinue sans que l’on s’en rends compte, l’ambiance devenir plus sombre … On ne peut être insensible. Et le dénouement qui résonne fini de consumer l’œuvre dans une tempête de sentiments …

Techniquement, le sublime de cette série se retrouve tant au niveau du scenario qu’au niveau du dessin. Peu de fautes de scenario, des dessins toujours dans la finesse et empreint des sentiments que veut faire passer la scénariste… Pour ne peut qu’on aime ce genre de série, aux ravages destructeurs, celle-ci est absolument à posséder, aimer, et lire de son âme d’enfant.

Cette série en deux volumes gagne à être lue d’un seul coup. En tout cas, comme le premier tome, celui-ci est également une vraie claque. Il est très beau visuellement. Mais surtout, la profondeur et l’intensité de l’histoire, la complexité psychologique des personnages, le drame ambiant et la conclusion tragique font de ce récit une réussite incontestable, réellement indispensable dans sa bibliothèque. Sans doute qu’aucun mot ne peut décrire à quoi point ce manga est excellent, il faut juste le lire, impérativement le lire.
9/10

Que dire… La couverture est franchement horrible et je pense que ce manga n’aurait jamais attiré mon attention si on ne me l’avait pas demandé spécifiquement à la librairie. Sur le coup, je me suis demandé pourquoi… Et pourtant, quel titre ! Je crois que je n’avais rien acheté d’aussi excellent par hasard depuis des lustres. Il y a une maturité particulièrement forte aussi bien dans le graphisme (d’ailleurs superbe) qu’au niveau de l’ambiance et de l’histoire. La psychologie des personnages est très soignée et cela est rehaussé par la qualité de la narration qui est très émouvante. Il y a de l’émotion à différents niveaux, on ne sait pas trop à quoi se fier au début car entre secrets, mensonges et vérités trop évidentes, la réalité n’est pas toujours facile à cerner et c’est très intense au moment de la lecture. Les protagonistes sont tous très intéressants ; on aborde des thèmes comme l’hikikomori et la violence, aussi bien psychologique que physique. Le tout traité avec beaucoup de subtilité, dans une ambiance toutefois oppressante où plane sans cesse comme une sorte de malaise. L’histoire s’annonce équilibrée et complète (la série fait apparemment deux tomes en tout). C’est incontestablement un manga d’excellente qualité, qui mérite d’être mis en avant et dans lequel j’encourage chacune et chacune à jeter un œil, voire deux.
9/10

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Après avoir lu le tome, et surtout avoir vu d’innombrables éloges à son propos sur un autre forum, je me demandais si j’étais simplement fou ou si je n’avais réellement rien compris à l’histoire. Finalement je me dis que, soit l’on accroche, soit l’on s’ennuie ferme. Dommage, je fais parti du second cas.

Au final, en tout point d’accord avec Chris, tout est beaucoup trop “introduction” dans ce tome, les personnages me paraissent magnifiquement plats, ennuyants, et je ne trouve pas une once de psychologie développée à l’intérieur d’eux comme le prétend certains. Ou alors elle m’échappe, et de loin. On nous laisse dans le flou, on développe très peu, on donne les bases de l’histoire, on nous fout des métaphores ridicules (leurs petites discussions sur les “balles” en sucres et compagnie, je peux dire que ça m’a très, très vite tapé sur le système) et on essaye d’être un tant soit peu crédible et sérieux avec des explications de passe-passe ou de mises en place de suspens bien ratées. Mais non, ça ne prend définitivement pas pour moi. Je continue à m’ennuyer jusqu’à la dernière page et ressort assez dépité de tout ce que j’ai lu, sans compter l’édition affreuse de Glénat qui, même si le manga ne laisse pas de trace mentalement, en laisse au moins physiquement sur les mains grâce à ça. En plus mon tome était à moitié gondolé/dur, mais ça c’est peut-être dû à l’humidité (bien que je l’ai acheté en magasin, à voir si d’autres ont le même problème).

Si l’on me demande un manga de suspens, d’histoire accrocheuse, de profond, ce n’est très certainement pas ce que je recommanderais. Car c’est bien ce à quoi je m’attendais en lisant ce manga, et ce n’est pas ce que j’ai trouvé à mes yeux. Maintenant, comme je le redis, avec toutes les bonnes critiques que j’ai vu à d’autres endroits, c’est peut-être simplement moi et je dirais qu’il faut vraiment le feuilleter/lire les premières pages sois-même pour se faire un avis… du moins je crois.

Quoi qu’il en soit, j’achèterais le second tome pour en voir le dénouement et si l’histoire remonte dans mon estime, mais vu ce que Chris a écrit dessus, c’est mal parti pour.

Ah ben ça fait plaisir de lire un avis dans lequel je me retrouve, parce que je me sentais quand même un peu seul aussi.
Comme tu l’as apparemment déjà lu, j’ai trouvé le 2ème tome un poil meilleur, mais il est tout de même bien loin de faire des étincelles. N’oublie pas de nous dire ce que tu en as pensé quand tu l’auras lu.

ce dernier tome était très émouvant , une de mes amies en a même pleurer alors c’est pour dire…:wink:

Je viens d’avaler la série en enchaînant rapidement les deux tomes, j’ai été happé par l’histoire de cette amitié naissante et torturée des deux adolescentes (et ne se disperse pas tellement à côté). On ne se doute pas dans quoi on s’embarque au départ et la tension monte crescendo. L’ultime tome passe en effet à la vitesse supérieure, aussi efficace et qu’addictif.

Clairement l’une des meilleures lectures de l’année pour moi, merci Glénat pour ce nouveau bijou servi par le trait délicat et soigné de Iqura Sugimoto que j’avais déjà apprécié sur Variante.

Ha ba moi, ça faisait longtemps que j’avais pas lu un manga aussi bon :slight_smile: scénario très intéressant et réussi, surtout pour un sujet aussi complexe qui tourne autour d’une adolescence difficile et parfois cruelle… Quand au dessin, j’adore le style de Sugimoto, après on aime ou on aime pas.
Enfin, pour ce manga, je mesuis carrement laché dans la notation que j’ai mise dans ma collection, car c’est le premier 5 étoiles que je donne xD. Bref, je le recommande a tout les amateurs du genre :wink:

Le premier tome m’avait captivée.
J’ai lu ce second volume de cette histoire courte hier soir : j’en ai fait des cauchemars! Je trouve la fin bien triste. Mais peut-être est-ce le côté douloureux et le mélange de subtilité et de violence qui fait le charme de ce manga.
Cette histoire vous brûle et vous glace de l’intérieur, et joue avec votre âme si vous savez l’accepter.
Je recommande, mais pas aux plus sensibles!