Ace Attorney Phoenix Wright volume 5 (Kurokawa)

Cinquième volume assez décevant. Je m’attendais à ce que le chapitre sur la grande bataille de la haute satiété soit la plus longue et tiendrait sur tout le volume afin de pouvoir exploiter au maximum l’univers d’Ace Attorney (Comme l’apparition de Mia Fey ou de l’utilisation du Magatama).

Au final, il n’en est rien, on se retrouve avec ce chapitre terminé au bout du quart du manga, et avec une nouvelle histoire aussi courte que les autres (et moins intéressante).

Je reste donc sur ma faim (malgré le fait que j’adore la série “Ace Attorney” sur console).

Ce volume contient la fin de l’intrigue sur le concours de nouilles, et une seconde, entière, sur une secte vénérant le Tengu. Comme d’habitude, l’ambiance, la construction et le suspens du jeu vidéo sont très bien respectés, d’autant que dans ce nouveau procès c’est Franziska von Karma qui officie et que c’est très chouette de la retrouver en version papier. La lecture est très un vrai plaisir pour tout amateur du jeu vidéo.