ACTION COMICS #1001-1027 (Brian Michael Bendis / collectif)

ACTION COMICS #1,027

Written by: Brian Michael Bendis.

Art by: John Romita Jr., Klaus Janson.

Covers by: John Romita Jr., Gary Frank.

Description: Is Superman on the ropes? An epic battle rages across the skies of Metropolis! The House of Kent, Superman, Superboy, Supergirl, the Legion of Super-Heroes’ Brainiac 5, and Young Justice’s Conner Kent all unite to face an enemy from another dimension unleashed by the Invisible Mafia! This kind of power can lay waste to an entire family of super-people!

Pages: 32.

Price: $3.99.

Available: November 24.

image

Grosse impression qu’on se rapproche de la fin du run de Bends, quand même.
Bon, ici, on achève la bagarre contre Red Cloud, et on commence à conclure tout ça. Marisol Leone est partie, repartie dans une autre dimension, alors que Red Cloud tombe face à la House of Kent (Supfamily). Leone laisse un mot à Robinson Goode en prison pour lui dire combien elle a foiré, en voulant vaincre Superman alors que c’est une des règles pour l’emporter à Metropolis (= ne pas affronter Superman).
Brainiac-5 rentre chez lui, Lois est libérée par le FBI, et un nouvel investisseur a récupéré le Daily Planet : Jimmy Olsen. Rigolo, avec sûrement des passages amusants bientôt.
L’impression est étrange, après lecture. L’ensemble est correct, gêné bien sûr par un John Romita Jr toujours dans la difficulté pour tout ce qui nous touche pas aux combats. La bagarre, il maîtrise encore, mais le reste, c’est rude.
Mais, surtout, on sent une « fin de règne », une approche d’un départ qui pique un peu. Car j’aime ce que fait Bendis ici, j’ai aimé son Invisible Mafia, et j’ai l’impression qu’il précipite un peu un départ que j’aurais aimé plus lointain. Dommage.

Ca se lit bien, mais avec le goût amer du départ bien trop proche.

L annonce de son départ était un indice déjà, non? :slight_smile:

Oui, clairement, mais là même dans le récit, « ça se sent ».

Clairement mais on ne lui a laissé le choix, je pense. :wink:

Le run était excellent. Lire « Kate Spencer » donne encore plus de regrets quant à l’arc inter-séries « Leviathan ». J’enrage tellement ca fait longtemps que nous n’avons pas eu autant de bon matos sur la Supesbrand. Dommage, dommage.

Mon coup de coeur entre les deux séries du SurHomme restera Action Comics.

Oui, on sent que Leviathan aurait dû être plus… mais non.
La suite ne viendra sûrement jamais.