ACTION COMICS #1029-1047 (Phillip Kennedy Johnson / Sampere, Federici)

The next chapter of the Warworld Saga begins! Following the first victory by Superman and the Phaelosians, the Warworld Rebellion has begun. But Mongul has become more merciless than ever, cracking down on his enemies with unspeakable cruelty. With Superman’s people suffering and his options dwindling, his thoughts turn to the mythical necropolis that supposedly lies at the heart of Warworld. Superman’s epic space adventure continues in this new arc! Then, in “Myth of the Mongul,” journey back to the origin of the first Mongul in history…and uncover deadly secrets that could spell certain doom for Superman and his revolution!

Written by: Phillip Kennedy Johnson
Art by: Will Conrad, Riccardo Federici, Lee Loughridge
Cover by: Dale Eaglesham, Julian Totino Tedesco

U.S. Price:
4.99
On Sale Date:
May 24 2022
Page Count:
40

Efficace, toujours, et agréable.
Phillip Kennedy Johnson poursuit son intrigue, avec ici la libération de Manchester Black, la chute de celui qui le torture, et la découverte qu’Apollo est sous le contrôle et l’influence de Mongul. Surtout, on voit que Mongul a agi ainsi, a organisé tout ceci sous les conseils d’un mystérieux allié à capuche, mis à mal par les événements. Mongul en vient à forcer la main des United Planets, et ça risque de lui coûter cher, alors que Superman découvre le coeur de Warworld, ses mythes et secrets. En parallèle, une petite histoire révèle l’origine du premier Mongul.
Franchement, j’aime beaucoup : c’est intense, c’est riche, c’est classique mais efficace, bien que moins épique, ici. La fresque est dense mais réussie, et c’est un plaisir à lire. Dommage que Riccardo Federici ne fasse pas tout : son style fonctionne très bien, et si Will Conrad s’en sort bien, les styles tranchent quand même.

Coup de coeur confirmé.

As the Warworld Saga reaches a breaking point, battle lines are drawn between the two towering forces at odds: Mongul and Superman. In this special 2022 annual we’ll explore how our combatants have evolved over the years to represent the beacons of hope and tyranny that they respectively embody…and witness the first chilling chapter of their ultimate final battle!

Written by : Phillip Kennedy Johnson, Si Spurrier
Art by: Dale Eaglesham, Ian Churchill, Lee Loughridge
Cover by: Francesco Francavilla, Steve Rude

U.S. Price:
5.99
On Sale Date:
May 31 2022
Page Count:
48

Un Annual beau et réussi, émouvant ; mais sûrement parce que je suis très sensible à l’un des aspects de ce double récit, en ce moment.
On a ici une évocation d’un fait de jeunesse de Superman, d’un côté, et de Mongul, de l’autre. Côté Clark, ce dernier est pris la main dans le sac par Martha Kent, qui voit que son fils jeune triche au soccer parce qu’un camarade agressif a insulté sa mère. Il s’avère que ledit camarade est maltraité moralement et physiquement par son père. Martha explique à Clark qu’il doit être meilleur, et ne pas se venger mais tirer les gens vers le haut. Clark voit surtout que Martha a un cancer (!), ce qu’elle cachait, et il sauve le père de l’autre gamin, un soir où il boit trop. Martha et Jonathan révèlent tout à Clark, alors que le gamin vient les voir pour s’excuser, notamment parce qu’il a aussi un cancer. Côté Mongul, on le voit échouer dans un tournoi d’enfants, et être exclu de la communauté principale avec sa mère, qui le rejette ; notamment par son esprit, à lui, de compassion. Il finit cependant par la rendre fière, même si elle se sacrifie pour lui, en exigeant qu’il se venge de Mongul, son père. Et, plus tard, il revient pour cela.
C’est bien, c’est beau, c’est fort. Le segment sur Mongul est classique, efficace, mais prenant. Phillip Kennedy Johnson propose un passage réussi, avec de beaux dessins intenses de Dale Eaglesham. Mais j’admets être « pris » par le récit sur Clark, avec notamment la révélation du cancer de Martha. Les passages sur cet aspect sont forts, notamment quand Clark essaye de se couper les cheveux, pour les donner à sa mère, qui n’en a plus (ce qu’il a vu quand elle perd sa perruque devant lui). Le petit récit est simple, mais très prenant et touchant, avec une vraie bonne gestion de l’émotion. Ian Churchill m’a énormément plu ici, avec de belles planches, très sobres et justes.

Un Annual qui m’a pris au coeur, et c’est bien.

ACTION COMICS #1,044

Written by: Phillip Kennedy Johnson, David Lapham.

Art by: Riccardo Federici, David Lapham.

Covers by: Lucio Parrillo, ian Churchill, Derek Charm.

Description: The Warworld Revolution is here! With the Genesis Stone feeding Kal-El a portion of his long-dormant powers, the quest to overthrow Mongul’s tyrannical rule is well under way…but can Superman convince the war-torn combatants of this hellish nightmare planet that kindness can best cruelty? All this, plus Midnighter stabs some fools who had it coming! Then, in A World Without Clark Kent, Lois, Jon, and John Henry Irons (a.k.a. Steel) convene to unlock the secrets of the mysterious Genesis tech…and Thao-La awakens…

Pages: 40.

Price: $4.99 (Variant, $5.99).

Available: June 28.

Très sympathique. Phillip Kennedy Johnson continue son bon travail, en meublant bien, peuplant bien Warworld. Ici, Clark récupère un nouvel allié, ramène à lui l’Enchanteresse, pousse Mongul à se débarrasser de Mother, une créature terrible alliée à lui. Mongul peine, mais parvient à ressusciter Lightray (Flash de Tangent) sous une forme vicée et ça va faire mal.
Il y a toujours de très bonnes idées de Weird SF, il y a toujours une très belle ambiance. Ricardo Federici fait peu, mais fait du joli. Will Conrad propose des planches solides.

Je reste très client.

The Warworld Revolution escalates as Superman gains the upper hand, forcing Mongul to take desperate measures. Meanwhile, a fallen ally of Superman is resurrected…at a terrible cost. A new connection to Jack Kirby’s Fourth World is revealed as the Warworld Saga’s mind-blowing conclusion nears! Then, in “A World Without Clark Kent”-Lois Lane and John Henry Irons race against time to save Thao-La, testing the limits of the mysterious element Genesis!

Written by: Phillip Kennedy Johnson
Art by: Will Conrad, Brent Peeples, Lee Loughridge, David Lapham, Trish Mulvihill
Cover by: Lucio Parrillo, Rafael Sarmento

U.S. Price:
4.99
On Sale Date:
Jul 26 2022
Page Count:
40

Toujours intense, riche et prenant.
Phillip Kennedy Johnson me convainc toujours sur sa saga Warworld, ici en montrant les camps de chaque côté, avec notamment OMAC (qui se pose bien des questions et se sent perdu dans ses choix) / Lightray (mode zombie) / Apollo (contrôlé) du côté de Mongul, qui attaque les forces de résistance. Superman et ses proches se déchirent sur la stratégie, Clark fait des concessions, envoie Midnighter libérer les copains, Natasha Irons transformer un des Soleils Rouges qui alimentent Warworld pour le transformer en Jaune (avec l’aide de Steel, via communication lointaine), tandis que lui va essayer de récupérer une « arme divine » pour que Mongul ne l’ait pas. Sauf que ça s’accompagne d’un rite, et il doit affronter… le « dieu de Warworld », qui s’éveille.
Bon, c’est cool. Je continue d’être très friand de l’ensemble, de toute la mythologie développée sur Warworld et Mongul. Ca reste lent dans le déroulé, mais Johnson me plaît dans son portrait d’un Clark très humain, faillible mais inspirant.
Graphiquement, Will Conrad et Brent Peeples font du bon boulot, même si leurs styles n’ont pas l’ampleur et la régularité que la saga demande.
La back-up se lit, mais sans passionner. Bof, bof.

Une saga qui m’emporte toujours autant. Vivement la suite et fin.

The climactic battle for the fate of Warworld is fast approaching, and the Authority is finally reunited…but no longer as allies! As Superman fights to retrieve a mythical ancient weapon that can free the people of Warworld, Natasha Irons, Midnighter, and O.M.A.C. fight for the souls of their own teammates. Meanwhile, in the Fortress of Solitude: it’s all hands on deck as the entire Super-family joins forces to recover the Genesis fragment from one of Superman’s earliest classic enemies!

Written by: Phillip Kennedy Johnson
Art by: Fico Ossio, Lee Loughridge, David Lapham, Trish Mulvihill
Covers by: Lucio Parrillo, Lee Bermejo, Stanley Artgerm

U.S. Price:
4.99
On Sale Date:
Aug 23 2022
Page Count:
40

Toujours solide, toujours réussi, toujours agréable.
Phillip Kennedy Johnson embraye vers la fin de sa saga Warworld, avec ici Clark qui doit réussir une épreuve afin d’obtenir le pouvoir du dieu originel de Warworld. Alors que, en parallèle, des trahisons interviennent, et que le grand final arrive.
C’est efficace. Ca fonctionne essentiellement dans le grand ensemble, mais c’est efficace, prenant et épique. Le seul bémol est que le look de Superman me lasse un peu : gladiateur, c’est cool, mais ce n’est pas mon goût. Le reste est top, malgré les changements graphiques. Ici, Fico Ossio livre des planches réussies, mais l’unité générale est absente, et c’est dommage.
En back-up, David Lapham illustre sans entrain une petite saga sur Terre de la Super-Family. Moui.

Un bon maillon d’un très bon ensemble.

Autorithy est toujours dans le coin ?

Oui. Ils ont pris cher mais Clark les récupère pour le grand final.

Tu crois que l esuipe va continuer ?

J’aurais bien dit non mais la résurrection de WildCATS me laisse songeur.

KAL-EL RETURNS: PART ONE! In the aftermath of Superman’s epic Warworld Revolution, the Man of Steel is back on Earth and stronger than he’s ever been! As he and Steel join forces to remake Metropolis as a true City of Tomorrow, two of Superman’s most classic villains take notice… and they have plans of their own. Meanwhile, Superman’s meddling on Warworld has had unforeseen consequences: he’s awakened an enemy so ancient and powerful, even this stronger-than-ever Superman will need the whole Super-family to face it. Introducing new characters and beginning this NEW CHAPTER in Superman’s mythology, don’t miss the kick-off to COUNTDOWN TO ACTION COMICS #1050!

Written by: Phillip Kennedy Johnson
Art by: Riccardo Federici, Lee Loughridge, David Lapham, Trish Mulvihill
Covers by: Steve Beach, Nathan Szerdy, Lesley Leirix Li, Lucio Parrillo

U.S. Price:
4.99
On Sale Date:
Sep 27 2022
Page Count:
40