ACTION COMICS #1061-1064 (Collectif)

large-5129371

ACTION COMICS #1061
Written by JASON AARON
Art and cover by JOHN TIMMS
Variant covers by CHRIS BACHALO, KAARE ANDREWS, JORGE JIMENEZ, and JOËLLE JONES
1:25 variant cover by NATHAN SZERDY
1:50 variant cover by PAOLO RIVERA
1:100 variant cover by TOM REILLY
$4.99 US | 40 pages | Variant $5.99 US (card stock)
ON SALE 1/9/2
THE WIZARD, BIZARRO!
Jason Aaron writes Superman for the very first time, teaming up with all-star artist John Timms to present a startling new vision of the Man of Steel’s strangest foe. When Superman’s doppelgänger discovers a dark secret about himself, it unleashes the most dangerous version of Bizarro the world has ever seen.

In Shops: Jan 09, 2024

SRP: $4.99

Diable.

Jim

Et pour rappel :

Le sommaire actuel de Action Comics , composé de plusieurs histoires, sera remplacé en 2024 par une initiative intitulée Superman Superstars . Différentes équipes créatives vont se succéder et c’est Jason Aaron qui va ouvrir le bal avec un arc sur Bizarro dessiné par John Timms. Ensuite, ce sera Joshua Williamson pour un crossover avec sa série Superman.

Bizarro, boarf.

Aperçu :

1 « J'aime »

Je n’aime pas Bizarro. Jamais aimé. Jamais pu blairer. Jamais supporté, même, avec son phrasé imbitable, et son côté neuneu relou. Jason Aaron et John Timms, malgré un grand sérieux et un sens du rythme, n’arrivent pas à changer ce fait. Je n’aime pas Bizarro, pouah.
Bon, ceux qui l’apprécient, ou le tolèrent, seront sûrement charmés par ce numéro dynamique, intense, réussi. Ca fonctionne bien, avec un Bizarro intelligent (mais au phrasé relou) qui s’en prend à Superman en s’emparant de la magie et en attaquant durement Clark, car il est son opposé et n’est donc pas un homme bien. Au point que, même vaincu, il demeure car un Virus Bizarro semble se propager dans le monde, touchant Superman, Lois et d’autres.
C’est correct, hein. C’est fluide, bien rythmé, bien mené. John Timms a de jolies planches, son Superman est top, et ça se lit.
Mais je n’aime pas Bizarro.

Je reviendrais après Bizarro.

1 « J'aime »

Je pensais que tu écrivais en Bizarro!

J’en suis au point où je n’ai exprès pas pris un tome de Geoff Johns présente Superman pour ne pas subir une histoire de Bizarro.

J’ai fait l’inverse

1 « J'aime »

Je lis vos deux posts, et j’ai l’impression de m’être réveillé dans le Monde Bizarro.

Jim

Je reste sur ma faim avec ce premier numéro de Jason Aaron. Et je trouve l’histoire un peu redondante avec la reprise de Joshua Williamson et le virus parasite qui s’en prenait déjà à Lane…

Action Comics #1062

TRAPPED IN THE CITY OF BIZARRO!

While Superman struggles to save the lives of people who despise him, he’s also battling the most powerful Bizarro of all…the one inside his own mind!

Creative Team

  • Writer: Jason Aaron
  • Artist: John Timms
  • Colorist: Rex Lokus
  • Letterer: Dave Sharpe
  • Cover Artists: John Timms
  • Variant Cover Artist: Riccardo Federici; Nikolas Draper-Ivey; Jorge Jimenez; Joëlle Jones; Paolo Rivera;
  • Editor: Paul Kaminski
  • Cover Price/Page Count: $5.99/48 Pages

The shocking second chapter of the Worst Bizarro Story Ever in Action Comics #1062, on shelves & digital platforms Feb. 13, 2024, from DC Comics

Action Comics #1063

THE FINALE OF “I, BIZARRO”

The startling finale of “I, Bizarro” sees the Man of Steel making his most shocking team-up ever as part of the mind-blowing final battle against the ultimate Bizarro.

Creative Team

  • Writer: Jason Aaron
  • Artist: John Timms
  • Colorist: Rex Lokus
  • Letterer: Dave Sharpe
  • Cover Artists: John Timms
  • Variant Cover Artist: Riccardo Federici; R. Kikuo Johnson; Jorge Jimenez; Tom Reilly; Paolo Rivera
  • Editor: Paul Kaminski
  • Cover Price/Page Count: $5.99/48 Pages

The shocking finale of the Worst Bizarro Story Ever in Action Comics #1062, on shelves & digital platforms March 12, 2024, from DC Comics

Action Comics #1064

BRAINIAC ATTACKS!

Brainiac’s Lobo army invades Metropolis in an action-packed oversized issue! The Super-family and all the heroes of Metropolis join the fight, but will they be enough to hold off Brainiac’s lethal and crazed soldiers?! Can Superman and Lex learn what Brainiac is searching for? He’s not bottling Metropolis, so what is he collecting instead?!

Creative Team

  • Writer: Joshua Williamson
  • Artists: Rafa Sandoval
  • Colorist: Alejandro Sánchez
  • Letterer: Ariana Maher
  • Standard Cover Artist: Rafa Sandoval & Alejandro Sánchez
  • Variant Cover Artist(s): Jorge Jiménez; Paolo Rivera; Michael Walsh; Ariel Colón; Maria Wolf; Rafa Sandoval & Alejandro Sánchez
  • Editor: Paul Kaminski
  • Assistant Editor: Jillian Grant
  • Format: Ongoing Series
  • Page Count/Cover Price: 32 pages,/ $5.99

Brainiac’s Lobo army invades Metropolis as The House Of Brainiac Begins on shelves & digital platforms on Tuesday, April 9, 2024, from DC Comics

Un bon lancement. Joshua Williamson reprend temporairement le titre, pour son crossover « House of Brainiac ». On voit d’abord le moment « idéal » de la SupFamily actuellement : Conner & Kenan s’occupent des Super-Twins dans une salle d’arcade, John Henry Irons dirige Steelcorp avec sa nièce et vient de se fiancer à Lana Lang, le Parasite travaille positivement à Supercorp, Lex Luthor collabore avec Superman, Supergirl a un rendez-vous romantique, Livewire est emprisonnée mais travaille pour le Daily Planet, Metallo est « endormi », Jimmy Olsen sort avec Silver Banshee qui s’amende, Perry White se présente à la Mairie, et… Lois s’octroie un jour-off ! Clark la rejoint pour une séance yoga avec Siobhan & Jimmy, mais le moment est interrompu par une attaque. Brainiac envoie des robots ET des Czarniens (la race de Lobo, normalement éteinte), dirigés par le Général Chacal bien brutal. La ville souffre, mais surtout les Czarniens enlèvent des proches de Superman dotés de super-pouvoirs ; notamment Lena Luthor et Mercy Graves, à Supercorp, avec Lex révélant que l’I.A. basée sur lui qui conseille Superman est… un piège de Brainiac. Lex se sacrifice pour être enlevé à la place de Clark, qu’il laisse « tous » les sauver, alors que Brainiac attend la suite, en étant entouré d’autres de son peuple !
C’est bien, oui. Pas « très bien », car je trouve l’attaque un peu abrupte dans son arrivée, même s’il est agréable de voir cette « revue d’effectifs » dans une ambiance plaisante auparavant. De même, les enlèvements sont un peu rapides, un peu faciles, même si Joshua Williamson montre bien l’ampleur de la menace et l’efficacité brutale des Czarniens. La révélation sur l’I.A. Lex est bonne, le lien avec Lena sera fort, et le scénariste écrit toujours aussi bien Luthor lui-même. C’est prenant, intense, plutôt réussi, et Rafa Sandoval livre des planches bien marquantes, même si ça manque un peu de dynamisme.

Un bon lancement, pas aussi extra’ que la série Superman habituelle, mais ça vise aussi le plus grand nombre ici, donc je pardonne.