AFTERSCHOOL CHARISMA t.1-12 (Kumiko Suekane)

« La prestigieuse institution n’accueille que des clones de personnages historiques célèbres : Beethoven, Elizabeth Ire, Freud, Napoléon ou Hitler.
Sommés d’exceller dans les disciplines où ont brillé leurs modèles, ils ignorent tout de la raison de leur existence. Parmi eux, une seule anomalie, »

Je dirais que l’anomalie c’est Hitler…
Et si non, oui il a briller dans l’horreur…

Je ne vois pas en quoi il serait une anomalie : c’est un personnage historique célèbre…
(et pour ce qui est de briller par son horreur, Napoléon n’est pas tout blanc non plus, hein…)

L’anomalie, c’est celui qui n’est pas un clone de personnage historique célèbre, c’est tout.

Tori.

Seulement Napoléon lui n’a pas fait de guerre total (civil et militaire dans le même lot), de camps de concentration, de chambres à gaz et de Shoah.

Napoléon lui n’était pas raciste (un général noir dans la Grande Armée).

Et Napoléon n’était pas plus sale qu’un autre empereur, roi de l’époque.

S’il faut commencer à débattre sur Hitler (et vu comment certains réagissent à la vue du nom d’Hitler, mais je le comprends bien évidemment!^ -), on n’est pas sortie de l’auberge!

Mais bon, pour faire simple, du fait de toutes les atrocités qu’a fait Hitler, il est clair qu’il a à jamais changer le court de l’histoire, que ce soit blessant ou non, c’est un fait!

Donc voir Hitler cité par le manga comme l’un des personnages phares de l’histoire ne me parait pas dénuée de sens!

Je n’ai pas dit qu’il n’avait pas sa place ^^

Sauf qu’en référence au résumé, je distingue une anomalie moi aussi ^^
Et sa, j’ai trouvé sa marrant.
“Parmi eux, une seule anomalie”

Après si non, de nombreux pays du Nord on fait des guerres, mais Hitler ne sait pas contenter de cela …

Moi aussi je distingue une anomalie : ton orthographe. Un petit effort s’il-te-plait. Et si tu veux poursuivre sur le sujet, le mieux reste d’ouvrir une discussion sur la fiche série, c’est plus approprié il me semble.

@ calobest: ah donc tu faisais de l’humour entre Hitler et le mot “anomalie” cité dans le synopsis, je n’avais pas fait l’allusion!^^

Tu sais dans toute l’histoire de l’humanité, il n’y a pas eu qu’Hitler qui ait fait de telles atrocités (dans le genre extermination et compagnies),mais pour ces personnes en question on n’en parle pas car soit cela a été bien caché, soit parce que cela remonte à tellement longtemps que les gens finissent par être désintéressés, …
Je n’essaie en rien de relativiser les actes de Hitler mais j’essaie juste de dire qu’il n’y a eu que lui comme exemple.
Mais il est devenu l’exemple par excellence dû à la fraicheur historique des actes en question et dû à la forte médiatisation de ces atrocités(qui vire carrément à la fascination chez certaines personnes)

@ ivan isaak: je peux comprendre que quand une personne écrit illisiblement soit par l’intermédiaire du language sms, soit par une orthographe catastrophique, on puisse dire un tel commentaire, par contre ici, malgré quelques fautes, je ne trouve en rien calobest illisible!

Je n’ai jamais dit que c’était illisible. Juste que les fautes qu’il fait, c’est de l’orthographe niveau primaire :

[quote=“calobest”]Et sa, j’ai trouvé sa marrant.

Après si non, de nombreux pays du Nord on fait des guerres, mais Hitler ne sait pas contenter de cela …[/quote]

Je suppose que tu voulais dire “qu’il n’y a pas eu que lui”… ~____^

Le premier autre exemple qui me vienne à l’esprit est Staline, mais on en parle beaucoup moins : c’était loin de chez nous, les personnes qui en ont souffert n’étaient pas d’Europe occidentale, et il a aidé à vaincre l’Allemagne nazie, alors on l’a laissé tranquille… (un peu comme pour certains états totalitaires en Afrique : c’est loin de chez nous, on peut fermer les yeux… Surtout si on peut faire du commerce… Je caricature à peine)
Mais bon, ce n’est pas trop le sujet ici, comme l’a dit Ivan,

Voire créer une nouvelle discussion tout court, d’ailleurs…

Tori.

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

je viens de me l’acheter ! Et franchement chapeau !
C’est vraiment bien fait , on est tout de suite dans l’ambiance ! (arrêtez avec le pauvre clone Hitler ce n’est pas le vrai après tout enfin vous verrez bien !)

Je ne l’ai pas encore acheté, mais j’ai lu le premier chapitre dans un extrait, et franchement, on est vite pris dans l’histoire… J’ai hâte de l’avoir en entier ^^.

Je ne l’ai pas encore acheté, mais j’ai lu le premier chapitre dans un extrait, et franchement, on est vite pris dans l’histoire… J’ai hâte de l’avoir en entier ^^.

J’adhère totalement à la critique de ce premier tome. Je viens juste de le terminer et j’ai hâte de voir ce que va donner la suite. J’espère franchement ne pas être déçu.

Afterschool Charisma, une des séries qui, je pense, est l’une qui m’a rendu les plus impatients de la lire après avoir vu son synopsis. Il faut dire que le sujet choisi avait de quoi attirer et était plutôt original. Et après lecture de celui-ci, je peux dire en toute franchise qu’il ne m’a pas déçu, mais que comme le dit si bien Ivan, oui, ce volume est de l’introduction et l’on est donc pas spécialement bien encore dans l’histoire réelle.

Toutefois, je ne trouve pas ça un problème, car déjà durant tout ce tome on a le temps de se faire présenter chacun des protagonistes et de les cerner à peu près. Cependant, Ivan dit que le chara-design est assez étrange, et bien je dirais que c’est vrai, les personnages ne sont pas vraiment - pour certains du tout - ressemblant avec leur modèle, mais pour moi j’ai plus trouvé ça une bonne chose qu’un défaut. Il est vrai que ce sont des clones, qu’ils devraient être ressemblants, et que peut-être l’on devrait être capable de les reconnaître au premier coup d’œil, mais en même temps cela donne plus de liberté au récit et de possibilités de fantaisie : j’avais justement peur que les personnages soient fait de façon beaucoup trop caricaturales, hors ça n’est justement pas le cas, et j’apprécie grandement ce fait. Après, c’est un choix, et on aimera ou pas, mais moi ça ne me dérange pas, bien au contraire.

Concernant l’histoire en elle-même, à vrai dire je m’attendais à quelque chose de sérieux sur toute la ligne, sans aucun égard de conduite ni rigolade, juste quelque chose de plutôt sombre sans l’once d’une comédie. Et j’ai été surpris de voir que ça n’était pas le cas, car en effet les gags sont parfois présents et au final on sent réellement que ce sont, , après tout, de vrais lycéens s’amusant eux aussi par moment. Ça n’est pas une mauvaise chose, c’est très sympathique et ça allège le récit, mais vis-à-vis de mes attentes que j’avais envers ce manga j’espère néanmoins que cette partie “tranche de vie” comique ne prenne pas trop de place et n’empiète pas sur l’histoire qui devrait sans doute se révéler assez sombre. Bien que dans ce premier tome, ceci était assez bien géré et s’intégrait bien au reste, donc je n’aurais rien de négatif à dire là dessus.
Quoi qu’il en soit, une autre partie essentielle de l’histoire et du manga serait aussi le développement psychologique, et sur ce point je suis en fait assez… mitigé. D’un côté, l’on a les personnages qui sont agréables à suivre, aucun n’est agaçant à cause de stupidité ou chose comme ça, d’un autre ils sont tout de même bien stéréotypés pour certains. Je suis conscient que ce sont des répliques des originaux, et qu’ainsi le trait de caractère de leurs modèles respectifs sont mis en avant pour les imager plus, mais je possède tout de mêmes quelques appréhensions quant-au fait que ces mêmes stéréotypes ne gagnent pas en importance pour la suite. Je prendrais par exemple sur Freud, qui même étant qui il est, donne tout de même un gros semblant de l’éternel stoïque-intelligent-analyste par moment. Alors oui, peut-être était-il comme ça dans sa vraie vie, mais bizarrement ici je trouve que cela fait légèrement cliché. Sans compter Amadeus Mozart qui, lui aussi, semblait un peu le classique pédant surdoué que l’on retrouve partout.
Toutefois, parmi ceux-là on retrouve d’autres personnalités qui semblent elles plus développées, comme Adolf, et d’autres sympathiques tout simplement comme Elizabeth. Alors, au final, tout comme pour l’humour dont le dosage sera à voir, je dirais que ce point le sera aussi : il est beaucoup trop tôt pour donner mon avis si ces choses se révéleront négatives par la suite ou positives. Pour le moment, tout ça tendrait vers le deuxième choix, ce qui est plutôt une bonne chose, mais je préfère par pure précaution garder un avis réservé là dessus.

Maintenant, je ne vais pas revenir sur le chara-design étant donné que j’en ai déjà parlé précédemment, mais je dirais simplement que je ne m’attendais pas vraiment à un style de ce genre. En lisant l’extrait, j’avais cru que le tout ferait un peu trop typé shôjo, mais finalement je dirais que c’est à mi-chemin entre shôjo, shonen, seinen, et que c’est finalement tout simplement indéfinissable par catégorie (qui ne veut de toute façon pas dire grand chose) et que c’est tout simplement très agréable à regarder. Donc aucune complainte de ce côté là, je suis entièrement satisfait.

Au final et car je vais attendre les prochains tomes pour me faire un meilleur avis sur cette série, ce premier tome a été très divertissant et très plaisant, et la fin m’a réellement très envie donné de lire la suite. Il n’y a pour l’instant pas de vrai défaut, juste des défauts potentiels qui peuvent si mal géré se révéler embêtants, mais encore une fois je le redis, si tout reste comme dans ce volume un, alors ce sera pour ma part parfait : il ne faut juste pas que cela change trop. Donc comme le dit Ivan, le récit à un très bon potentiel qui pourrait le mener loin, reste juste à voir si l’auteur l’exploitera bien.

J’ai beaucoup aimé ce premier volume.
Et pourtant, en ce qui concerne le déroulement de l’intrigue, il ne se passe strictement rien, ou si peu, dans ce qui semble se présenter comme une espèce de thriller d’anticipation. Comme beaucoup, je pense, le synopsis de base m’a beaucoup intrigué et c’est là que se trouve tout l’intérêt de ce premier tome, cette curiosité et ce plaisir à découvrir les différents clones de personnages historiques apparaissant les uns après les autres. On se plait alors à les observer et à chercher à les différencier de leurs modèles d’origine, car différences il y a. Et c’est sur ce point à mon avis que se développera le propos du mangaka, accentuer peu à peu l’introspection de chaque personnage de façon à les amener à se libérer de leur raison d’être et d’exister (suivre la même voie que leurs modèles, jusqu’à les surclasser). C’est le cas notamment du clone de Hitler, la mention le clone de étant ici très importante, le personnage qui nous est présenté n’étant pas Hitler, et ce serait une grave erreur de compréhension du manga, à mon sens, que de confondre les deux, ou d’une vision plus globale, le clone et l’original. Cette erreur notamment faite par l’ensemble des intervenants dans le récit rend le personnage d’Adolf très intéressant donc dont j’attends les prochaines implications avec impatience (son entrée en scène est super bien foutue !).

Un premier tome qui tient donc tout son intérêt dans la découverte des différents personnages, d’autres restant encore en attente, j’espère toutefois que le manga saura proposer autre chose, l’effet de surprise ici suscité ne pouvant perdurer éternellement. J’attends la suite avec impatience et je sens qu’on tient là une très bonne série en devenir !

Je viens de dévorer ce premier volume! On est tout de suite mis dans l’ambiance. La découverte de l’academy et des personnages se fait au fur et à mesure du manga, ce qui nous tiens en haleine tout du long. Les personnages ont tous leur part de mystère.
Le scénario bien que de base sombre nous offre également des petits passages léger et comique. J’attends la suite avec impatience!!

il serait d’ailleurs intéressant que l’auteur développe le fait qu’hitler (ou les autres) auraient peut-être été différents si leur éducation (entre autres) avait été différentes, chose qui est ici rendue possible par la présence de clones.
mais autre débat, un clone est-il réellement une copie au sens strict du terme, ou bien seulement une copie de l’enveloppe charnelle, et les personnalités peuvent-elles être différentes entre un clone et l’original ?
par contre, ce qui me fait tiquer, c’est ce qui a été relevé un peu plus haut : comment donc l’adn de tous ces personnages a pu être récupéré et exploité ? bizarre…

Une histoire bien imaginée, une intrigue qui se met bien en place dans ce premier tome et qui donne envie de lire la suite de cette histoire!! je le recommande vivement !!

J’avoue avoir beaucoup appréciée ce petit tome… Mais je suis également tout à fait d’accord avec la critique : le manque de ressemblance (physique!) avec les “originaux” des clones empêche une immersion totale dans ce manga, dommage… En revanche je pense suivre également cette série en espérant ne pas voir mes espoirs réduit comme une peau de chagrin avec l’arrivée du 2ème tome !