Air Gear - Manga

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Quasiment entièrement d’accord avec toi, mis à part sur le gigantisme de la série qui est pour ma part une force de Oh Great (C’est dans le même style de Ten/Ten, et puis arrêter le temps avec des rollers… c’est au delà du gigantisme).

Cette fin de transition illustre tout bonnement l’expression “après la pluie, le beau temps”. Eh oui, ce tome rempli d’action annonce une suite explosive qui relance effectivement la série. Ce tome centré principalement sur Spit Fire, le roi du feu, qui affronte, accompagné d’Aion, les nouveaux “Bad Guys” de la série, ne fait que confirmer la montée en puissance de l’histoire.

Ainsi, fini les chichis avec des histoires d’amour ennuyeuses ou bien des part wars pas terribles du début de la série, là c’est simple : on a affaire à une vraie guerre où les air tricks peuvent créer des cataclysmes et les protagonistes ont une réelle motivation à s’affronter corps et âmes au point d’assassiner leurs ennemis. Tout ce qu’il y a de plus jouissifs 8) .

Alors quand on a affaire à un magnifique combat axé autour de rollers avec la patte graphique de Oh Great, ce tome se révèle très bon. Personnellement, je lui mets une note de 8/10.

PS : pour l’anecdote sur le fait de relire les tomes précédents, beaucoup de mangakas font ça, ce n’est que de la pub et ça ne me choque pas. Takahiko Inoue le fait également dans Slam Dunk et ce n’est pas déroutant.

Oui, mais d’habitude ce n’est qu’une auto-pub amusante et peu nécessaire puisque ça fait souvent référence à des faits importants qu’on n’a pas pu oublier. Ici, ne pas avoir bien en tête tous les détails (telle case, telle réplique,…) des premiers tomes empêche de profiter à 100% de ce nouveau tournant de l’histoire, ce qui est un peu dommage. Comme je l’ai dit, je n’avais qu’un vague souvenir de ces événements. C’était “suffisant” pour comprendre ce qui se passait mais j’ai quand même l’impression d’être passé à côté de quelque chose, même si ce sont des détails.
Sinon, j’ai moi aussi hésité à mettre 8/10 et ce n’est vraiment pas passé loin, mais j’ai finalement opté pour le 7 à cause de ces quelques défauts.
Merci pour ton intervention, en tout cas.

Juste pour info je transmets le critique massacrante d’ANIMELAND:

“Oh! Great pense encore se la jouer poète avec des successions de métaphores ridicules sur la mythologie grecque, lancées par des poseurs qui se donnent des airs dramatiques. Mais cela ne masque pas le fait que l’histoire n’a plus de sens et que les évènements s’enchaînent de manière improbable. L’un des plus gros “pétage de câble” de l’histoire du manga.”

Quoi en penser ???!

[quote=“Luciole89”]Juste pour info je transmets le critique massacrante d’ANIMELAND:

“Oh! Great pense encore se la jouer poète avec des successions de métaphores ridicules sur la mythologie grecque, lancées par des poseurs qui se donnent des airs dramatiques. Mais cela ne masque pas le fait que l’histoire n’a plus de sens et que les évènements s’enchaînent de manière improbable. L’un des plus gros “pétage de câble” de l’histoire du manga.”

Quoi en penser ???![/quote]

Quoi en penser?

1/ Soit ils n’ont rien lu ou rien compris à ce qui se passe.
2/ Une profonde aversion envers les mangas de Oh great car on fait face à un retournement de situation du même style qu’enfer et paradis.
3/ les métaphors sur la mythologie grecque? ce ne sont que des noms d’attaques ça ne va pas plus loin (ah si on parle d’Icare un moment mais ça a un réel sens dans le contexte).

Honnêtement, ce qui se passe dans air gear ça amène un réel vent de fraicheur à la série et en même temps ça bouge un peu les choses.
Personnellement, je pense sincèrement qu’Oh Great a relancé de la meilleure manière la série maintenant la suite devrait être plus passionnante

oui enfin c’est un peu comme enfer et paradis …
on pense pouvoir crier au génie pendant un volume
et le volume suivant on retombe encore dans les travers des séries de l’auteur, avec des délires philosophiques à la japonaise et un auteur qui se perd lui même dans son scénario
c’est un véritable paradoxe, oh great essaie de sortir de son carcan d’auteur de manga de cul tout en passant son temps à mettre des tonnes de fan service (voire plus que du fan service …) en pensant faire passer la pilule avec des poseurs philosophant sur leur vie pleine de vide …
Pire plutôt que de se contenter de faire des mangas d’actions , il est franchement incapable de s’en tenir là et de toujours instaurer ce même paradoxe à chaque instant … sa narration étant régulièrement très indigeste j’ai toujours du mal à comprendre le succès de ce manga dont les combats ne donne l’impression de n’être que des suites de pauses ayant pour but d’en mettre plein les yeux (à la bleach en fait …)

OK oh great dessine pas non plus avec ses pieds (bien qu’il fasse partie de ces auteurs dont on vante les qualités graphique mais qui au final n’est selon moi, qu’un auteur dans la norme et pas très original dans son style) mais tant qu’à faire, quitte à regarde de beaux dessins … autant investir dans des artbook

Bah, pour la suite, on verra très vite ce qu’il en est. Toujours est-il que ce volume en lui-même donne de l’espoir et fait renaître l’intérêt d’une série qui devenait vraiment médiocre (d’ailleurs, après avoir lu les 3 derniers tomes, j’ai retiré Air Gear de la liste de mes séries à vendre dans mon annonce).
Après, ça restera sans doute toujours du Oh Great avec, comme tu le soulignes, une narration qui n’est pas des plus agréables et des gros poseurs un peu partout (bien que ceci ne se retrouve pas que chez Oh Great mais bien dans la majorité des shônen). Le fan service est quant à lui beaucoup moins présent que dans Enfer et Paradis : celui qui achète Air Gear pour voir du nichon sera bien déçu.
Bref, on verra la suite mais pour l’instant, ça fait quelques tomes que la série est devenue bien plus sympa à lire et que l’auteur arrive à éviter quelques uns de ses travers.

Concernant les “critiques” d’Animeland (en tout cas celles qu’on trouve sur le net; j’espère que l’intérieur du magazine est moins bidon), ça fait bien longtemps que je n’en pense plus rien. La plupart du temps on a même l’impression qu’ils n’ont pas lu les mangas et qu’ils se contentent de mettre en ligne 2 ou 3 phrases bidon (dans lesquelles ils arrivent à laisser des fautes) et passe-partout.

Personnellement je trouve qu’Animeland résume très bien l’état d’esprit de la série : une narration poussive, des métaphores/références ridicules, inutiles et trop présentes, des poseurs à tout va… Seul le dessin est agréable.

Ca serait bien qu’Oh Great ne fasse que des artbook ou alors assume le côté bourrin/baston de ses mangas en arrêtant le dramatisme à 2 balles…

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Je ne peux qu’adhérer pleinement à ta critique…
Je n’ai même pas réussi à terminer le tome tellement l’overdose d’Oh Great a fait effet…

Et j’ajouterais deux points qui m’ont particulièrement embettés :

  • L’enchainement de certaines actions sont complétement confuses. On a en parallèle trois (ou quatre) scènes qui se déroulent en même (au niveau lecteur) et quand dans l’une d’elle un nouveau personnage débarque il aurait été bon de le montrer de façon plus percutante que l’a fait Oh Great! afin de ne pas trop embrouiller le lecteur

Je pense à la scène où la Reine des Liens sauve un petit oiseau alors qu’elle est en train de se faire frapper par une autre fille… Bref je comprend qued dans cette série et ça m’énerve

  • Je comprends pas là où veut en venir l’auteur… Je ne parle pas forcément de toute la série (puisque c’est complétement impossible) mais ne serait que sur l’évolution de l’équipe de Ikki… Sur l’évolution du sens Part Wars

Il nous montre une défaite et il l’a présente comme une victoire… Où est passé cette idée qu’à la moindre défaite l’équipe devait être dissoute ? Où est passé ce délire où la défaite est synonyme de perdants de loosers ? Ikki perd mais il se comporte comme si il était le roi du monde, Ikki dit “on va renverser le score”, résultat des courses ils ont 190 points de retard…
Bref de mon point de vue, les Part Wars ont l’air d’être devenus un jeu pour gamins…

100% d’accord avec vos 2 avis et je rajouterai aussi cette remarque:

Pourquoi faire durer un match si peu important aussi longtemps… Ça gâche du papier, ça n’apporte rien et la fin est totalement dénuée de sens :

le coup de lever le point alors qu’ils ont perdu contre une équipe de vieux qui sont surement ridicules à côté de génésis et sleeping forest… J’en reste pantois…

Un demi volume aurait été bien plus efficace et surement passionnant, en tout cas j’espère que la suite sera bien mieux…

PS : la scène de l’oiseau sauvé est totalement imbitable car on ne voit pas d’où sort l’oiseau

Honnêtement ce tome est une énorme déception après le revirement de situation survenu aux tomes précédents. Ma note est plus sévère : 3/10

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

air gear est une serie qui, je trouve, est tres reussie. Le concept est original et l’univers attachant. Ce tome est un peu long au debut avec un flash back trop long mais c’est vite ratrappé avec l’affrontement genesis/trident qui est palpitante!! A lire absolument!

Le début et mou on avance pas dans l’histoire.
L’idée du transfert de corps est pas vraiment bonne, sa plomb l’histoire la ralenti a espéré que sa va servir a quelque chose. Mise à par a débouché sur une leçon de moral. Oui ce fameux flash back a dormir debout sur un type don on ce fou complètement.
Par la suit on va enfin avoir le droit a du lourd, de la course, de la bas-ton et pour finir une défaite cuisante du trident. Tout ce ci sur un beau coup de crayon comme on pouvez ci attendre de la par de Oh! Great.
Cela dit Air Gear a vraiment dérivé. Une simple histoire de roller, de gang qui ce font la course, on arrive sur un truc de malade. A ce demande comment l’auteur a fait pour en arrivé la ??? Et c’est bien dommage car le charme des 1er livre est complètement perdu.

Un petit effort sur l’orthographe la prochaine fois s’il-te-plait. Merci. :wink:

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La série commence vraiment à trainer sur le long terme. Pas de renouvellement, les trames scénaristiques qui s’allonge, les secrets au compte goutte, le fan service surchargé…

L’auteur s’éloigne de son héros en le “déifiant” de plus en plus en promettant une fin presque mythique, mais qui semble tellement loin vu le nombre d’intrigues secondaires qu’il a introduit.

Wait and see? Au bout de 30 tome ce serai gâcher de l’argent que de ne pas continuer, mais je commence à douter de la qualité scénaristique future de l’auteur… :confused:

Espérons que je me trompe!