Air Gear volume 17 (Pika)


(Blackiruah) #1

Nous voici donc peu de temps après le duel entre Ringo et Ikki, où on découvre comment ce dernier s’organise pour vivre loin du foyer de Rita. En effet, ce dernier est invité par Kururu à se loger dans l’enceinte de la Tool tool to. Ainsi fait, lors du « squat » d’Ikki (et d’Agito par la même occasion), on en découvre un peu plus sur la Tool tool to, Kururu et les Air Trecks.
Toutefois, alors qu’Ikki va récupérer les véritables régalias, un nouveau personnage surpuissant apparait et les dérobe devant notre cher héros. D’ailleurs ce personnage s’échappe d’une manière surprenante : il utilise le vent. A la suite de cet évènement, la Tool tool to décide d’emmener Ikki dans la tour du trophaneum à la rencontre des Sleeping Forest afin d’éclairer la situation.

Ce tome 17 est donc un tome de transition qui nous permet de découvrir les origines de la série. Ainsi on découvre les origines des Sleeping Forest, des régalias, de Simca et Sora (et d’autres) à l’aide d’un grand flashback qui rappelle une autre œuvre de Oh ! Great : Enfer & Paradis. Ce tome est donc d’une importance capitale pour l’histoire et est pour le moins déroutant sur certains points (mystère mystère).

Niveau graphisme, le niveau d’Oh ! Great est toujours autant soigné, les dessins sont précis et toujours aussi dynamiques. De même, le design du nouveau personnage mystère est tout simplement magnifique au point de rester bloquer 10 bonnes secondes sur la page. Bref ce mangaka reste une référence au niveau qualité graphique, et il le prouve une nouvelle fois avec ce tome 17.

En bref, ce volume d’Air Gear est un bon volume de transition permettant de révéler l’histoire de fond de ce récit plus complexe qu’il n’y parait.