Akira (Glénat)


(boune) #1

Akira, le premier mangas à avoir réellement fait parler de lui en France, l’ un des mangas référence, si ce n’ est LA référence en terme de SF pour certains mais aussi en terme de graphisme pour beaucoup de dessinateur.
L’ histoire se situe en 2019 à Néo-Tokyo dans un Japon apocalyptique dévasté par une bombe ayant tout ravager 38 ans auparavant. Des gangs de jeunes motards se livre bataille jusqu’ à un certain accident faisant tout basculer, pour deux d’ entre eux notamment : Tetsuo et Kanéda.
Beaucoup de thèmes vont être soulevés lors de cette série dont les pouvoirs psychiques, la politique, et la drogue qui sont en grande partie au centre.
Et ce « centre » gravite autour du mystérieux « Akira ». Difficile d’ en dire plus sans spoiler.
L’ une des rares séries en ma possession dont j’ ai eu le plaisir de lire, relire et rerelire sans jamais m’ en lasser. Personnellement je qualifie cette série de Parfaite avec un grand P, et ce, sur tout les plans. Une narration et une mise en page exemplaire nous plonge au cœur du conflit où la tension nous ferais parfois presque transpirer. Les dessins sont tout bonnement magnifique et les décors fourmillent de détails. Cette grande éditions nous laissant parfois des doubles pages gigantesques tant dans la taille, que dans la beauté.
Aucun nom ne nous échappe, aucun visage ne se ressemble, à aucun moment l’ histoire traine, sans pour autant laisser échapper le moindre détail. Quand on commence la lecture du premier volume, c’ est tomber soi même dans l’ addiction, mais pas la même qu’ un shonen à rallonge, là c’ est bien différent. Ca ressemble plus à celle qu’ on a lorsqu’ on regarde un film. Un très bon film.
En 6 tome il se passe énormément de chose, la fin n’ était, pour ma part, pas du tout prévisible et se termine en apothéose. L’ une de mes fins préférées si ce n’ est MA préférée, tout genre confondus.
Je vais pas tourner autour du pot pendant 2 heures, je vous le dit, quelque soit votre style préféré, quelque soit le nombre de mangas que vous possédez, vous vous devez de posséder cette série dans votre mangathèque qui est une référence et qui n’ a pas prit une ride en 20 ans.
Magnifique, indispensable.
PS : si vous avez l’ occasion de vous procurer Akira club, prenez le sans ésiter….