All-new deadpool #1-12

[quote]ALL-NEW DEADPOOL 1
Deux couvertures régulières : 1/2 (Tony Moore – tirage 50%) et 2/2 (Ed McGuinness – tirage 50%)
mensuel, 4,90 EUR, 96 pages

Deadpool est enfin la vedette de son propre mensuel ! Découvrez les trois premiers épisodes de sa nouvelle série signée Duggan et Hawthorne, plus le premier numéro de Spider-Man/Deadpool, par Kelly et McGuinness !

(Contient les épisodes US Deadpool (2016) 1-3, Spider-Man/Deadpool 1)

SORTIE LE 3 JUIN[/quote]

La couverture du numéro 1 :

http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/comics9/comics9.1/13100849_10154142143719648_8931339943835958486_n.jpg

Duggan continu son excellent run, et avec minimum deux épisodes par mois je suis ravi.
J’ai tapé de bonnes barres de rires avec le premier épisode de spidey/deadpool, la scène avec dornammu vaut son pesant de cacahuètes.

All-New Deadpool #1

Deadpool #1-2
Jusqu’à Duggan, je n’aimais pas beaucoup Deadpool (je détestais en fait).
Et j’ai envie de comparer le travail du scénariste sur le personnage à celui de Slott sur Spiderman. On en parle moins que d’autres, on y pense moins qu’à d’autres séries mais ils font leur petit chemin.
Ils font évoluer leur personnage en développant le casting, en le mettant dans des situations pas forcément compatible à première vue avec l’ADN du personnage. Mais ca fonctionne.
Deadpool est respectable (ou presque)… pou le grand public. Mais ca colle avec les histoires que Duggan a développé.
L’histoire est prenante, le dessin est bon!
Et en quelques images des personnages pas vu depuis un bail (oui 6-7 ans c est un bail) ont un peu d’épaisseur.

Spider-Man/Deadpool #1
Kelly revient sur Deadpool. L’humour est un peu trop sous la ceinture mais ca fonctionne bien aussi. Mcguiness livre un boulot honorable. L’histoire promet.

Un mag sympa qui promet de belles choses. Les choses avancent pour le personnage même si on reste dans la ligne droite de la série précédente.

… **[size=150]E[/size]**n lisant ces trois premiers numéros de la série DEADPOOL j’ai eu la nette impression d’avoir rater quelque chose.
Ce qui est le cas d’une certaine manière puisque j’ai en grande partie fait l’impasse sur SECRET WARS.
Mais là n’est pas le problème, il est plutôt du côté de l’éditeur qui veut absolument connecter toutes ses séries (peu importe la manière et le ton de ladite série), à quoi s’ajoute ici le fait que **Duggan **écrit aussi la série des Vengeurs dont Deadpool est devenu membre.
Plonger le lecteur dans une histoire en cours est presque voué à l’échec dans un univers partagé, ou du moins cette “technique” peut laisser le lecteur pour le moins dubitatif.
Surtout avec la politique actuelle de Marvel.

Car comment savoir si ce qui nous échappe et de l’ordre de la “continuité” ou le choix du scénariste qui pourvoira plus tard à expliquer ce qui se passe ?

Autant Duggan m’avait séduit sur la série précédente du mercenaire marvelien, autant ces 3 premiers numéros, qui par ailleurs paraissent prometteurs, m’ont laissé un peu de marbre.

Enfin pas tout à fait, les dessins de Mike Hawthorne sont épatants.

Wait and see

Dit in-media res. Personnellement, j’en suis friand. Quand c’est bien fait, s’entend.

Une question qui ne devrait plus se poser dans un mois ou deux alors que l’intrigue avance - c’est souvent le cas avec une intrigue in-media res - que ce soit parce que tu as effectivement loupé un métro ou non. :wink:

Pour la petite histoire, toutes les séries labellisées all-new, all-different de l’éditeur Marvel Comics débutent huit mois après “la conclusion des précédentes séries” dirons-nous.

Ce qui pourrait perdre le lecteur, d’autant plus, c’est l’identité du vilain. Et là, pour le coup, coup de pot ou non, Panini a eu le nez creux.

[quote=“Jack!”]
Dit in-media res.[/quote]

Oui, mais sans tiret.

J’aime bien aussi

C’est vrai, mais je crois que je n’aime rien d’autre que ce qui est bien fait.

Je parlais de l’instant où je lisais ce que je lisais, ce flottement m’a été plutôt désagréable.
D’autant plus que je venais de lire les aventures de Spider-Woman où un entracte de trois pages tombent de la plus mauvaise façon, sans que rien ne les justifie hormis de rappeler un événement devenu fameux grâce à sa médiocrité, et tout à fait en dehors de l’ambiance de ce qui les précède et les suit.

Oui c’est comme le Port-Salut. :slight_smile:

[quote]ALL-NEW DEADPOOL 1
…] le premier numéro de Spider-Man/Deadpool, par Kelly et McGuinness !

(…]Spider-Man/Deadpool 1) [/quote]

J’avais vu quelques planches à l’occasion de la sortie outre-Atlantique de SPIDER-MAN/DEADPOOL, et je ne les avais pas trouvées terribles.

Là par contre, en lisant la V.F j’ai été rassuré, Ed McGuinness n’a rien perdu de son talent.
Par contre je n’ai rien compris à l’histoire.
J’ai bien saisis ce que voulait faire Deadpool à la fin de l’épisode mais ce qui s’est passé durant celui-ci m’a totalement échappé. :slight_smile:

Loupé quoi?
Tu m aurais dit “j ai pas suivi la série précédente. je comprends pas les allusions aux parents de Deadpool et qui sont les personnages secondaires?” : OK…
Le rapport avec SW… je le vois pas… et la rapport avec Avengers… a part savoir qu il en fait partie et que ca a boosté ca popularité (ca ou autre chose qui s est passé dans les 8 mois qui manquent et seront révélés plus tard…).
Enfin franchement, le seul qui puisse avoir loupé des choses utiles à la compréhension, ce st celui qui lisait pas la série précédente, c’est tout.

Excuse-moi Fred mais je n’ai pas compris tout ce que tu as écrit.

Je vais donc clarifier mon propre commentaire, car de ce que j’ai compris du tien, c’est que tu n’a pas compris le mien.

Comme tu l’as lu, cette histoire de Deadpool plonge le lecteur au cœur de l’action (in media res pour les latinistes du dimanche et les autres :wink: ) et surprend celui-ci en dévoilant l’individu sous le masque.
Rapidement j’apprend qu’il y a une sorte de “franchise” Deadpool, et Captain America apparaît tout aussi rapidement.
À cela s’ajoute que je sais pour en avoir lu 1 ou 2 numéros que Duggan préside aussi à la destiné du groupe des Vengeurs où, justement, Deadpool vient d’être intégré.

Ce que je disais en substance c’est ceci : la propension (presque maladive) de Marvel a verrouiller ses séries avec le (sacro-saint) principe de continuité m’a donné l’impression d’avoir manqué quelque chose et de justement être “au milieu des choses” (in media res donc) en lisant ces 3 numéros de Deapool.

Mais de choses, d’aventures, de péripéties qui se sont déroulées dans une autres séries :

  • Soit antérieure : Secret Wars.
  • Soit adjacente : Uncanny Avengers

Ce qui m’a donné cette impression outre donc cette continuité omniprésente c’est par exemple la mort de **Namor ** pour des faits qui se sont déroulés en dehors de la série où il “trouve” la mort, les trois pages de Spider-Woman dans Spider-Man Universe qui tombent comme un cheveu sur la soupe et n’ont d’autres motivations que de raccrocher artificiellement la série à l’event qui se prépare.
Ou encore la lecture de plusieurs mini-série de Secret Wars justement qui se terminaient en queue de poisson (Squadron Sinister).

Bref lire aujourd’hui une série Marvel c’est pour ma part me demander comment s’insère ce que je lis dans le “grand tout”, et pas tient pas mal cette entrée en matière.
Ce qui au demeurant est le propre du principe de continuité dans son acception actuelle, faire en sorte que le lecteur achète un maximum de titres.
Pour ma part ça a plutôt l’effet inverse.
Ce mois-ci j’ai acheté deux revues **Marvel ** V.F et une V.O.

Captain America m’a agréablement surpris, mais je doute que tout cela n’aille très loin justement.
Spider-Woman a presque été gâché par ces trois pages. Je n’ai pas compris l’histoire de Deadpool par Joe Kelly, et le même personnage par Duggan m’a fait me demander si je devais lire Uncanny Avengers et Secret Wars pour saisir les tenants et les aboutissants de ce que je lisais.

C’est un bilan, pour moi en terme de plaisir de lecture plutôt maigre. :slight_smile:

Oui mais je ne suis pas d accord:

[quote]Mais de choses, d’aventures, de péripéties qui se sont déroulées dans une autres séries :

  • Soit antérieure : Secret Wars.
  • Soit adjacente : Uncanny Avengers
    [/quote]

Rien ne relie à Secret Wars puisque Deadpool est mort durant ce laps de temps.
Qu’y a t’il à comprendre d’Uncanny Avengers? A part que Deadpool en fait partie?
De plus là (encore), c’est une continuation de ce que Duggan faisait dans Deadpool: Le héros devient de plus en plus “apprécié”, “intégré” avec ces “collègues”!
Je pense que quelqu’un qui a lu Secret Wars ou Uncanny Avengers mais pas la série Deadpool précédente est lui handicapé à la lecture… mais pas du tout le contraire.

Par contre, Panini n’a surement pas assez insisté sur le fait qu’entre la fin de Secret wars et le début des séris actuelles, il y a 8 mois qui se sont passés… et donc que TOUS les lecteurs ont des manques d’informations qui seront explicités au fur et à mesure.

Pour moi, le lecteur qui veut découvrir Deadpool et achete ce #1 peut par contre ce sentir floué car c est une suite de la série précédente (comme Thor, Cap America, Spidey…) et que des élements ne sont pas explicités (ex dans deadpool: qui est Adsit? On te dit pas que la petite black est la fille de Deadpool, ni par qui elle est gardée …)
Ce n est pas vraiment un point d’entrée. Mais avoir lu Secret Wars ou Uncanny Avengers de Duggan n amene pas plus de facilité.

J’ai voulu expliquer quelques chose mais manifestement je m’y suis mal pris parce que tu ne comprends pas ce dont je parle.

Je vais en rester là. :wink:

Alors tu parles de l’interconnection des séries?
Je suis pas convanicu non plus.
Elle ne pense pas qu’elle soit plus forte que depuis 1984 (a part la periode 2000-2004).
Je pense que ca commence avec Secret Wars et les evenements qui sont importés dans les séries mais tu trouves ca aussi avec mutant massacre où le dereglement des pouvoirs d’Iceman se fait dans Thor…

Visiblement, oui, Artie, parce que je rejoins totalement l’avis de Fred, et je ne vois pas du tout ce qui te pose problème. Que tu n’aimes pas l’histoire, je peux le comprendre, que tu trouves que ce n’est pas clair (d’autant plus pour quelqu’un qui a lu la série avant Secret Wars), je ne vois vraiment pas sur quoi tu t’appuies. Toutes les informations et les éléments nécessaires (dont le n"9 mois plus tard" dès la première double-page) sont dans le premier épisodes sans avoir besoin pour autant de savoir ce qui se passe dans les autres séries !

Non, ce n’est pas si important que ça. :wink:

Sinon …

[quote=“Fred le Mallrat”]All-New Deadpool #1

Deadpool #1-2
Jusqu’à Duggan, je n’aimais pas beaucoup Deadpool (je détestais en fait).
Et j’ai envie de comparer le travail du scénariste sur le personnage à celui de Slott sur Spiderman. On en parle moins que d’autres, on y pense moins qu’à d’autres séries mais ils font leur petit chemin.
Ils font évoluer leur personnage en développant le casting, en le mettant dans des situations pas forcément compatible à première vue avec l’ADN du personnage. Mais ca fonctionne.
Deadpool est respectable (ou presque)… pou le grand public. Mais ca colle avec les histoires que Duggan a développé.
L’histoire est prenante, le dessin est bon!
Et en quelques images des personnages pas vu depuis un bail (oui 6-7 ans c est un bail) ont un peu d’épaisseur.

Spider-Man/Deadpool #1
Kelly revient sur Deadpool. L’humour est un peu trop sous la ceinture mais ca fonctionne bien aussi. Mcguiness livre un boulot honorable. L’histoire promet.

Un mag sympa qui promet de belles choses. Les choses avancent pour le personnage même si on reste dans la ligne droite de la série précédente.[/quote]

Oui, le travail de Duggan est franchement intéressant ! Il fait de l’humour, du portenawaq, tout en faisant un peu sérieux ! Et puis ça ne fait pas redite par rapport à ce qu’on pu lire sur ce perso !
Alors le coup de sa voix intérieure, peut être que ça avait été évoqué avant, mais je trouve que c’est une excellente idée !
Après, sauf si c’est pour dire qu’ils ont un système de modulation vocale, mais c’était un peu le brin pour les couleurs des bulles des Deadpools !

Pour le Deadpool/Spider-Man, je suis moins enthousiaste. C’est pas mal, mais j’attends de voir sur le court terme …

Et globalement, les dessins sont pas mal du tout …

[quote]ALL-NEW DEADPOOL 2
mensuel, 4,90 EUR, 96 pages

Deadpool et son gang personnel de Héros à Louer doivent découvrir qui est le faux Deadpool qui tue des gens, dans deux épisodes de Gerry Duggan et Mike Hawthorne. En plus, un épisode avec Spider-Man (par Kelly et McGuinness) et une histoire spéciale avec Masacre, le Deadpool mexicain !

(Contient les épisodes US Deadpool (2016) 4-5 et 3.1, Spider-Man/Deadpool 2)

SORTIE LE 29 JUIN[/quote]

Je suis assez perplexe après avoir lu le deuxième numéro d’ALL-NEW DEADPOOL.

En effet si je ne lis pas la série en V.O je m’intéresse un peu à ce qui se fait de l’autre côté de l’Atlantique et j’ai lu ici même, dans la section V.O, que ce nouveau “volume” comme on dit aux U.S.A., allait proposer des couvertures supplémentaires, à l’instigation du scénariste Gerry Duggan (si j’ai bien compris), lesquelles raconteraient une histoire et utiliseraient parfois d’anciennes couvertures pour le faire, mais que ces dernières seraient incorporées sous la forme de case de BD dans de nouvelles couvertures réalisées pour l’occasion (voir la huitième couvertures infra).

D’où ma perplexité puisque dans le numéro 2 de l’édition française, nous avons droit à deux de ces couvertures, mais assez étonnamment la quatrième et la cinquième.
Où sont passées les trois premières ?
Mystère et boule à zéro.

Et plus fort encore, elles ne sont pas traduites.

J’ai quand même du mal à croire que je suis mieux informé que l’éditeur chargé de publier en France (notamment mais pas seulement) cette série ??

Ou alors le “problème” est disons, structurel ??

D’autant que l’idée est brillante, et amusante. Duggan en réserve d’ailleurs d’autres du même tonneau.

Bon si jamais cela vous intéresse vous trouverez infra les 8 premières couvertures, et comme vous le constaterez Gerry Duggan n’a pas fait les choses à moitié (ni le dessinateur Scott Koblish d’ailleurs) :


[size=85]En faisant clique-droit “ouvrir dans un nouvel onglet” la taille devrez vous permettre de les lire[/size]

J’espère que Panini va réagir, et proposer tout ça dans l’ordre et traduit ; pour ceux qui ne lisent pas la langue de Deadpool dans le texte.

Gerry Duggan est pour moi l’un des scénaristes les plus innovants du moment.
Et il le prouve avec sa nouvelle idée : raconter une histoire avec des couvertures.

Il s’agit donc de couvertures dites variants ou supplémentaires qui sont réalisées par des artistes différents et dont le but est d’augmenter la vente par numéro (le premier numéro de Star Wars lors du retour de la franchise chez Marvel a eu une centaine de variants je crois).

Duggan détourne ce procédé purement mercantile et lui donne une autre raison d’être.
Il fait de chaque page, la page d’une histoire,et les 13 premières pages tiennent plutôt bien la route pour l’instant.

J’ai réuni les 14 couvertures du DEADPOOL SECRET COMIC (sauf la n°13 introuvable mais il y a peut-être une raison*) et ce pas (seulement) un gadget, c’est du pur Duggan.

Voyez plutôt :

Deadpool est banni dans le Coververse™ il y rencontre UPC-PO, un personnage qui est l’incarnation si je puis dire du Code Universel des Produits (UPC en anglais), dont le seul ami était le sceau du Comics Code (mais il est parti), Duggan écrit des dialogues qui pointent gentiment tel ou tel aspect de la société : si l’utilité d’UPC-PO se résume à être présent sur les couvertures pour vendre des comics, ne peut-on pas dire la même chose de Deadpool ?
Ou un dialogue sur la présence des armes dans les rues des villes américaines.

Une autre excellente idée est d’incorporer mais en tant que case cette fois, la couvertures d’un ancien comic book publié par Marvel, Scott Koblish est un très bon dessinateur (voir le numéro consacré à Massacre dans le ALL-NEW DEADPOOL n° 2 par exemple) et il le prouve encore ici.

J’espère que Panini va se ressaisir, et les proposer sans oublier de les traduire contrairement à ce qui a été fait dans le numéro qui paraît ce mois-ci pour deux d’entre elles (et pas les deux premières évidemment) .


  • Le numéro treize est un numéro spécial (mais ne le sont-ils pas tous ?) puisqu’il contient un crossover - là aussi je crois qu’une explication sera nécessaire - cela explique peut-être l’absence d’une “couverture-histoire” (?)

Une explication disais-je car, si en France on a déjà lu des crossover contenus dans un seul numéro distribué en kiosque, ça n’a à ma connaissance, jamais été fait aux Etats-Unis.
Donc ce qui apparaîtra comme quelque chose de nouveau de l’autre côté de l’Atlantique risque de paraître bien anodin dans l’Hexagone.

Bref si jamais vous lisez l’anglais ne passez pas à côté de ce DEADPOOL SECRET COMIC (Pour en savoir +) :wink:

Si je me souviens bien, cette histoire très spéciale se déroule sur 20 couvertures. Panini attend certainement que la publication soit terminée pour proposer la traduction aux lecteurs français (enfin, j’espère).
En attendant, merci d’avoir rassemblé celles déjà parues…cette virée dans le coververse tient bien les promesses de cet amusant concept…