All-new spider-man #1-12

[quote]ALL-NEW SPIDER-MAN 1
mensuel, 4,90 EUR, 96 pages

Tenez-vous prêts à de nombreux bouleversements dans la vie de Spider-Man et de ses amis dans notre nouveau magazine et ses séries Amazing Spider-Man, Spider-Man 2099 et Spider-Man, par Slott, Camuncoli, David, Sliney, Bendis et Pichelli !

(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man 1 (2016) (I, II, VI, VII), Spider-Man (2016) 1, Spider-Man 2099 (2016) 1)

SORTIE LE 3 JUIN [/quote]

La couverture du numéro 1 :

Slott sur Spidey, ça commence à être une affaire qui dure. Après un pic d’intensité (au coeur d’un run par ailleurs extrêmement dense et survolté) pendant la saga du Superior Spider-Man, Slott a promptement mis en place un nouveau statu quo pour Peter Parker, devenu une sorte de Tony Stark-light (ce dont Slott s’amuse copieusement ici). Il profite de l’ellipse temporelle post-“Secret Wars” pour décupler ce nouveau feeling : Spidey est plus Iron-Man que Tony Stark, adepte du gadget high-tech de haut vol (avec même le retour de la Spider-Mobile) et inféodé au Shield.
Perso, même si le tout est rondement mené et toujours aussi fun et alerte, cette nouvelle tonalité me gêne un peu aux entournures. Artemus s’interrogeait là-dessus il n’y a pas très longtemps : jusqu’où peut-on aller dans les “alternatives” sans dénaturer un personnage ? Le dénature-t-on jamais vraiment ? Peut-être que non. Et peut-être même que ce Spidey/Tony Stark n’est pas sans cohérence, au regard des caractéristiques du perso… Mais j’y reconnais difficilement l’ADN du titre.
Prudence néanmoins avec ce type de changement drastique ; si Slott revenait vite fait dessus, ce ne serait pas la première fois qu’il jouerait de l’effet de brutale “marche arrière” qu’il expérimente parfois. Wait and see.

La conclusion de l’épisode était peut-être attendue à plus ou moins long terme, il n’empêche qu’elle a produit son petit effet sur moi. Preuve en est que ce perso, comme Slott l’avait certainement prévu, a retrouvé de sa superbe et pas qu’un peu.

Je ne vais pas commencer à tresser des couronnes de laurier à Brian Michael Bendis (dont je déteste l’intégralité du travail récent), mais entre les débuts de Miles Morales ici et ceux de son “Iron-Man” dans un autre mag’, je dois reconnaître que je prends un petit peu plus plaisir à le lire ce mois-ci par rapport à l’habitude.
Rien de transcendant mais rien de déshonorant non plus dans cette entame, qui développe un feeling teen-movie pour lequel Bendis a toujours eu le truc, et qui a le bon goût d’utiliser un méchant très peu usité par ailleurs (et qui rappellera des souvenirs transis aux lecteurs du “Daredevil” de Nocenti et Romita Jr, des épisodes au cours desquels apparaissaient d’ailleurs Spidey…), même si on a toujours l’impression chez Bendis que les vilains sont un peu interchangeables.
Un cliff prometteur même si attendu par là-dessus et le bilan n’est pas catastrophique, loin de là.

Je n’ai pas encore lu le “Spider-Man 2099” de Peter David mais force est de constater, après avoir feuilleté les pages en question, que le dessin de Sliney est toujours aussi peu appétissant. C’est rien de dire que David a été mieux servi que ça au cours de sa carrière !!

[quote=“Photonik”]
Rien de transcendant mais rien de déshonorant non plus dans cette entame, qui développe un feeling teen-movie pour lequel Bendis a toujours eu le truc, et qui a le bon goût d’utiliser un méchant très peu usité par ailleurs (et qui rappellera des souvenirs transis aux lecteurs du “Daredevil” de Nocenti et Romita Jr, des épisodes au cours desquels apparaissaient d’ailleurs Spidey…)[/quote]

Vu la façon dont il a utilisé précédemment les personnages de Nocenti, Bullet avec son nouveau look digne d’un Mac et Typhoid Mary reléguée au rang de tarée pyromane, j’espère qu’ici celui qui est réintroduit a plus l’occasion de briller.

Bof… pas vraiment, en fait. Sans compter que son étrange design d’origine n’est pas vraiment respecté, ça aurait finalement pu être n’importe quel gros bras. C’est un peu dommage, même si ça n’atteint pas le degré des exemples que tu cites.

All-New Spider-Man #1

Amazing Spider-Man #1
Bon, Peter est à la tête de Parker Industries, une multinationale et Spidey est son garde du corps… Sur le papier, l’idée ne colle pas avec Spiderman comme pas mal d’idées de Slott. Mais comme à chaque fois, il nous met des petits détails qui nous rappelle qu’il tient bien le personnage: la veine des Parker est toujours là comme lors de la conférence de Presse.
Il utilise aussi la cast à merveille et ramène des oubliés des vieilles années.
Que dire sinon que ca fonctionne à merveille.
Pourtant je ne pense jamais à Slott dans les meilleures periodes de spidey… et jamais à Spidey dans les meilleures séries de Slott.
Je ne sais pas pourquoi car il arrive toujours à m’amener dans ses intrigues.
Il fait évoluer le personnage au long de ces arcs dans une direction qui fait sens.
Camuncolli n’est jamais dans ma liste des meilleurs dessinateurs et pourtant lui aussi fait trés bien le job…
Franchement l’aventure se tente.

Spider-Man 1
Pichelli est en forme.
Aprés là on est dans du bendis… ca parle, ca virevolte… la conclusion avec l’ennemi du jour tombe comme un deus ex machina dvant pourtnat un enjeu trés elevé.
Alors j ai rarement lu du Miles Morales (le 1er numero d Ultimate Universe, Spidermen et SW)… mais ca ne semble pas être un souci.
Par contre, on a rien de bien neuf qui nous ait raconté… ca manque de personnalité… c est une série teenage de base pour l instant. Je préfère de loin Invincible Iron Man.

Amazing Spider-Man #1
Spider-Man 2099 #1

J’aime beaucoup Peter David et il nous livre de bonnes idées.
Je suis moins enthousiasmé par la personnalité de O’hara et de Tempest.
Le cliff nous fait penser à l’origine de Parker: pourquoi pas…
Par contre, je n’arrive pas à considérer Sliney comme un dessinateur professionnel. Les têtes et corpulence changent souvent, je trouve ca moche et la narration est au mieux quelconque…

Amazing Spider-Man #1:
Un court récit qui semble nous présenter la menace qui va planer sur l’ensemble des 3 titres.
Moui

Dommage, la série Amazing part sur de bons rails et nous promet beaucoup. Les autres séries sont handicapés soit par un scenar fourre tout soit par un dessin vraiment limite.

[quote=“Photonik”]Slott sur Spidey, ça commence à être une affaire qui dure. Après un pic d’intensité (au coeur d’un run par ailleurs extrêmement dense et survolté) pendant la saga du Superior Spider-Man, Slott a promptement mis en place un nouveau statu quo pour Peter Parker, devenu une sorte de Tony Stark-light (ce dont Slott s’amuse copieusement ici). Il profite de l’ellipse temporelle post-“Secret Wars” pour décupler ce nouveau feeling : Spidey est plus Iron-Man que Tony Stark, adepte du gadget high-tech de haut vol (avec même le retour de la Spider-Mobile) et inféodé au Shield.
Perso, même si le tout est rondement mené et toujours aussi fun et alerte, cette nouvelle tonalité me gêne un peu aux entournures. Artemus s’interrogeait là-dessus il n’y a pas très longtemps : jusqu’où peut-on aller dans les “alternatives” sans dénaturer un personnage ? Le dénature-t-on jamais vraiment ? Peut-être que non. Et peut-être même que ce Spidey/Tony Stark n’est pas sans cohérence, au regard des caractéristiques du perso… Mais j’y reconnais difficilement l’ADN du titre.
Prudence néanmoins avec ce type de changement drastique ; si Slott revenait vite fait dessus, ce ne serait pas la première fois qu’il jouerait de l’effet de brutale “marche arrière” qu’il expérimente parfois. Wait and see.

La conclusion de l’épisode était peut-être attendue à plus ou moins long terme, il n’empêche qu’elle a produit son petit effet sur moi. Preuve en est que ce perso, comme Slott l’avait certainement prévu, a retrouvé de sa superbe et pas qu’un peu.[/quote]

Ouais, c’est bizarre de le voir en mode “Stark du pauvre”, mais y a des idées ! Après, je pense que ça va faire comme pour Superior, ça durera une trentaine de numéros. Mais ce qui va se passer et la descente pourront être intéressant, en effet !

[quote=“Photonik”]Je ne vais pas commencer à tresser des couronnes de laurier à Brian Michael Bendis (dont je déteste l’intégralité du travail récent), mais entre les débuts de Miles Morales ici et ceux de son “Iron-Man” dans un autre mag’, je dois reconnaître que je prends un petit peu plus plaisir à le lire ce mois-ci par rapport à l’habitude.
Rien de transcendant mais rien de déshonorant non plus dans cette entame, qui développe un feeling teen-movie pour lequel Bendis a toujours eu le truc, et qui a le bon goût d’utiliser un méchant très peu usité par ailleurs (et qui rappellera des souvenirs transis aux lecteurs du “Daredevil” de Nocenti et Romita Jr, des épisodes au cours desquels apparaissaient d’ailleurs Spidey…), même si on a toujours l’impression chez Bendis que les vilains sont un peu interchangeables.
Un cliff prometteur même si attendu par là-dessus et le bilan n’est pas catastrophique, loin de là.[/quote]

Oui, ça va ! C’est, de toute façon, dans la lignée d’Ultimate Spider-Man, avec un changement de statu quo et des interactions avec des héros différentes !
Les perso n’ont pas été réinventés, uniquement réinjectés !

Déjà, c’est mieux que ce qui a été fait pendant Secret Wars. A voir ce que ça va donner par la suite, mais je persiste et signe à penser qu’il y a quelque chose entre la paternité (ou maternité) et Peter David …

Pour la dernière petite histoire, qui annonce un gros vilain, j’aurais préféré que cela reste dans Secret Wars …

[quote]ALL-NEW SPIDER-MAN 2
mensuel, 4,90 EUR, 96 pages

Spider-Man/Peter Parker, Mockingbird, le S.H.I.E.L.D., le Zodiaque et le Docteur Octopus ! Spider-Man/Miles Morales rencontre Peter Parker… et Blackheart ! Spider-Man/Miguel O’Hara prend une décision difficile quand il découvre ce qui est arrivé à sa fiancée. Par Slott, Camuncoli, Bendis, Pichelli, David et Sliney.

(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man 2-3, Spider-Man (2016) 2, Spider-Man 2099 (2016) 2)

SORTIE LE 29 JUIN [/quote]

Cette couverture :open_mouth:
Dell’Otto, tellement magnifique (comme d’habitude ) :slight_smile:

[quote]ALL-NEW SPIDER-MAN 3
Deux couvertures régulières : 1/2 (Alex Ross – tirage 50%) et 2/2 (Francesco Mattina – tirage 50%)
mensuel, 4,90 EUR, 96 pages

Affrontement au sommet entre Spider-Man, le Zodiaque et… incroyable mais vrai… le Bouffon Vert ! Plus deux épisodes de Spider-Man 2099 aux prises avec l’inquiétant Docteur Cronos, le responsable de la mort de la fiancée de Miguel ! Par Slott, Gage, Camuncoli, David et Sliney.

(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man 4-5, Spider-Man 2099 (2016) 3-4)

LE 2 AOÛT[/quote]

AN Spiderman 2 & 3 :
Amazing : bon, y a plein de bonnes idées là-dedans, il se passe plein de choses. Je ne sais pas combien de temps ça va tenir dans un tel contexte, je trouve que la série a pris un tour original, tout en conservant quand même des spécificités de la série (Tante May, Jameson). Après, je trouve dommage que Spidey oublie son sens d’araignée (ou du moins, qu’il ne soit plus vraiment visualisé ! Cependant, il a de beaux “murs de feu” :mrgreen:

Spidey 2099 : la série un peu sombre du mag’ ! Tiout n’est quand même pas très clair, notamment pour ce qui est de cette Cap America du futur. A voir ce que ça donne, mais y a des trucs qui semblent encore bizarres.

SM : bon, grosse menace qui est ridiculisée ! Cela dit, l’épisode présente quand même les caractéristiques d’une série Marvel. A suivre !

[quote]ALL-NEW SPIDER-MAN 4
mensuel, 4,90 EUR, 96 pages

De nouveaux dangers menacent Spider-Man et il doit affronter non seulement Mister Negative mais aussi d’anciens alliés… la Cape et l’Epée ! Et, tandis que Spider-Man 2099 a retrouvé le responsable de ses malheurs, Miles Morales/Spider-Man reprend du service aux côtés de Miss Marvel ! Par Slott, Buffagni, David, Sliney, Bendis et Pichelli.

(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man 6-7, Spider-Man 2099 (2016) 5, Spider-Man (2016) 3)

SORTIE LE 2 SEPTEMBRE[/quote]

J’ai eu tous les kiosques prévus pour aujourd’hui sauf celui-ci …

Sur Amazon ils mettent “dispo à compter du 7 septembre” …

Il y a eu une cou**** dans le pâté à l’impression ?

Non, puisque je l’ai acheté aujourd’hui !

La série de Bendis n’a toujours pas décollé (et pourtant j’aime bien Miles) et celle de Peter David est une grosse déception.
Mais c’est le titre de Slott qui, comme à son habitude, justifie l’achat : bourré d’idées, de rebondissements, une super gestion du casting et de l’histoire du personnage…bref, le scénariste ne montre toujours pas de signes d’essoufflement (je suis juste réservé sur l’apparition du Régent, qui aurait pu resté confiné à Secret Wars, mais j’attends de voir)…

Scott va pas tardé à avoir le plus long run sur Spidey il va atteindre les 10 ans en solo et doit déjà les avoir si on compte la période à plusieurs mains.

Je suis impressionné par cet homme qui à su revitaliser Spidey sans jamais s’embourber, ni même faire du sur place.

[quote=“Le Doc”]La série de Bendis n’a toujours pas décollé (et pourtant j’aime bien Miles) et celle de Peter David est une grosse déception.
Mais c’est le titre de Slott qui, comme à son habitude, justifie l’achat : bourré d’idées, de rebondissements, une super gestion du casting et de l’histoire du personnage…bref, le scénariste ne montre toujours pas de signes d’essoufflement (je suis juste réservé sur l’apparition du Régent, qui aurait pu resté confiné à Secret Wars, mais j’attends de voir)…[/quote]

Voila tout pareil

(merci Doc)

[quote]ALL-NEW SPIDER-MAN 5
mensuel, 4,90 EUR, 96 pages

La saga de Spider-Man, de Mister Negative et de la Cape et l’Épée s’achève (par Slott/Buffagni), tandis que Miles Morales/Spider-Man a affaire à la Chatte Noire (par Bendis/Pichelli). Plus deux épisodes de Spider-Man 2099 signés David et Sliney.

(Contient les épisodes US Amazing Spider-Man 8, Spider-Man 2099 (2016) 6-7, Spider-Man (2016) 4)

SORTIE LE 4 OCTOBRE[/quote]

[quote=“Lord-of-babylon”]

[quote=“Le Doc”]La série de Bendis n’a toujours pas décollé (et pourtant j’aime bien Miles) et celle de Peter David est une grosse déception.
Mais c’est le titre de Slott qui, comme à son habitude, justifie l’achat : bourré d’idées, de rebondissements, une super gestion du casting et de l’histoire du personnage…bref, le scénariste ne montre toujours pas de signes d’essoufflement (je suis juste réservé sur l’apparition du Régent, qui aurait pu resté confiné à Secret Wars[/quote]

, mais j’attends de voir)…

Voila tout pareil

(merci Doc)[/quote]

Grosso modo pareil !

Amazing : un petit récap sur martin Li n’aurait peut être pas été mal pour moi (enfin, c’est surtout que je ne sais plus pourquoi il faille réactiver ses pouvoirs), mais pour le reste, ça envoie toujours, du rebondissement, des seconds rôles, faudrait simplement pas que Slott se perde dans toutes ses intrigues, mais j’ai confiance !

Spider-Man : du Bendis pur jus dans cet épisode de transition qui ne fait que causer ! Bendis ne sait-il faire que l’un ou l’autre, et ne pas mixer les deux ?

2099 : décevante, cette série. Déjà, parce que je préfèrais l’ancien costard, et pusi parce que c’est vraiment pas clair ce qu’il s’y passe (et on s’en fout en plus)

Raahhh, Bendis (oui, encore lui)…la situation entre Miles et son pote Ganke aurait pu être potentiellement plus intéressante, mais sa narration laisse comme souvent à désirer et la discussion traîne beaucoup trop en longueur. Bref, ça tombe à plat et la lecture n’est en plus pas facilitée par les mises en page de Sara Pichelli (j’aime bien ses dessins, mais ça franchement manque de fluidité …ça me rappelle ses Ultimate Spider-Man et ceux de David Marquez)…

Pendant ce temps, Miguel O’Hara est lui aussi confronté à une “Novhumaine” qui vient de sortir de son cocon…situation déjà vue des dizaines de fois dans d’autres titres et l’impact émotionnel voulu ici par Peter David n’a pas fonctionné sur moi (il aurait fallu aussi un autre dessinateur que Will Sliney, qui n’est pas connu pour son style très expressif)…

Reste l’unique épisode pour ce mois de la série Amazing de Dan Slott qui en 20 pages bien rythmées déploie plus d’action et de développement d’intrigues que ses deux compères ci-dessus…