ALL-NEW X-MEN HORS SERIE #1-3

[quote]ALL-NEW X-MEN HORS SERIE 1
irrégulier, 5,90 EUR, 144 pages

Ce premier ALL-NEW X-MEN HORS SERIE est un arrêt obligatoire pour les fans des mutants ! Vous pourrez y lire Uncanny X-Men 600 qui sert de conclusion au run de Brian M. Bendis et d’introduction aux nouvelles séries mutantes ! Avec également une saga sur le Fléau signée Yost et Fornes.

(Contient les épisodes US Uncanny X-Men 600, Amazing X-Men (2014) 15-19)

SORTIE LE 3 JUIN[/quote]

La couverture du numéro 1 :

Bon que dire? C’est à l’image de tout le run de Bendis.
On parle beaucoup pour n’arriver à rien (ou presque), on a une Jean Grey qui se mêle de tout et qui mérite à minima une gifle (un bourre-pif serait surement plus efficace); les mutants accusent,reprochent, font la morale… Et pfiou on passe à autre chose sans aucune décision (ou semblant de). Un cyclope dont on ne comprend finalement pas les projets de révolution, un discours convenu devant une assemblée énorme qui a pour conséquence…Bah rien. Seule tempus aura un impact sur les évènements au final.
Le plus gros du magasine est sur la saga du fléau, mais je trouve ça pas très bien écrit et caricatural sur toute la ligne.
Notez qu’il est possible que je l’avais tellement mauvaise au terme du récit de Bendis que je n’ai vu que du négatif sur l’histoire suivante.

Même combat une déception entière ce mag, un 600 décevant, on ne comprend pas ce que résout Bendis, le truc avec le fauve c’est un pétard mouillé de fou, Tempus à la fin dit un truc tellement cryptique que j’ai rien compris quand à c que voulait Summers, alors là.

La mini avec le Fléau une purge à tous les niveaux

le run de bendis me semble avoir été sévèrement raccourci, tout comme celui de remender.

La révolution mutante fait pschitt même si cela a du sens pour le propos de bendis qui s’intéressait à la façon dont cyclope aller faire avec la culpabilité d’avoir tué xavier. Loin d’enterrer cyclope, ce qui arrive avec la reprise actuelle, il me semble que Bendis cherchait à le réhabiliter peu à peu et surtout à ses propres yeux, aux yeux de cyclope lui même.

Il nous présentait un cyclope ne lachant rien mais rongé à l’extrême. La fermeture de son école devait être sans doute un premier pas vers une acceptation de son parcours et du prix à payer.

Interessant à ce titre est le parallèle que bendis fait entre le cheminement de cyclope et celui du fauve qu’il nous présente en contre point. si cyclope ne lache rien, sa culpabilité ne fait pas de doute à ses propres yeux, mes aussi aux yeux du fauve qui lui ne lache rien de sa volonté de voir cyclope payer. Entre celui qui s’en veut et celui qui en veut à l’autre, le chemin le plus périlleux n’est pas forcément là où on l’attendait. Si l’un pourra faire avec, l’autre se perd aveuglé par ses rancunes, fort justifiées, qui semblent lui servir de bouclier à toute critique. Si le temps l’avait permis, peut être que la réconciliation des x men avec cyclope aurait précédé la réconciliation des deux anciens amis, cyclope et le fauve (que le fauve noir fut le premier opposant de l’équipe de cyclope annonçait il que le fauve serait l’ultime ?) pour le final de son run avec peut être même une retour au couple frost/summers ? On ne le saura pas et je trouve cela dommage, j’aurais suivi avec plaisir.

Comme pour son run sur les vengeurs, le passage de bendis sur les x men, bien plus court, trop court et écourté, sans être prodigieux à bien des égards est marqué par un propos maitrisé et cohérent. Vu que l’écriture de Bendis m’est agréable, ce fut un plaisir là où il n’y en avait aucun pour ma lectures des runs de brubaker, Fraction que j’ai à peine suivi du coup voir gillen qui fut plein de promesse mais très soporifique en ce qui me concerne.

Ben 2 ans tout de même. Ca laisse logiquement le temps de faire quelques intrigues

Ca donne nevie ce que tu dis là dommage qu’on ne l’est pas eu.

Mouais pas trop vu ça. Pour moi c’est la note d’intention de Bendis, mais au final il s’est laissé débordé par ces personnages et à finit par se concentrer sur les élèves. Tempus en priorité.

Oui le parallèle est très intéressant, malheureusement il est pas vraiment construit dans la durée, mais plus sur le finish dans ce 600 alors qu’il y avait matière à faire quelque chose de très sympa.

Alors là on a pas du lire les mêmes titres. Bendis voulant faire pour moi ce qu’à fait Morrison, à savoir revoir les différends grands run des X-Men, mais sans jamais parvenir au même niveau que le scénariste anglais.

et bien si quand même, à la façon de bendis, sans insister mais très étalé. Le coup du mutant tout puissant lui fait saisir et son jusqu’au boutisme suicidaire et accepter le compromis de xavier avec l’idéal. De là il s’ouvre une porte vers l’acceptation de ses propres erreurs. C’est ainsi que bendis le met en scène.

[quote]Oui le parallèle est très intéressant, malheureusement il est pas vraiment construit dans la durée, mais plus sur le finish dans ce 600 alors qu’il y avait matière à faire quelque chose de très sympa.
[/quote]

là encore c’est tout de même constamment présent, et là encore la confrontation au mutant tout puissant sert de bascule pour le fauve qui reconnait les raisons valides de scott d’avoir fait ce qu’il a fait. Le fauve du futur montre bien que le temps passé, le fauve considère avoir fait beaucoup d’erreur ce que refuse de reconnaître celui du présent au nom de ses bonnes intentions.

La colère du fauve et de iceberg à l’encontre de cyclope est constamment souligné durant les épisodes et à pour contre point le regard positif que les jeunes x men du passé développe à l’égard du cyclope du présent.

La thématique du run c’est le pardon, avec notamment la jeune jean grey et emma frost. Pardon, culpabilité, reproche décliné décliné en fonction de tous les persos.

Comme toujours chez bendis, c’est le parcourt d’une poignée de personnage qui l’interesse, qu’il mele à de plus ou moins bonnes idées super héroïque qu’il ne traite pas de façon dramatique (le drame est dans le parcours des persos et pas dans la résolution des aventures super heroique) avec de ce coté un rapport à la cohérence élastique (pourquoi le fauve noir n’infecte t il que l’équipe de cyclope si il veut affaiblir les mutants par ex)

Euh … tu te rappelles de la motivation du Fauve Noir, son explication avant de mourir ? Sérieusement, tu donnes du crédit à ça ?

Bon, sinon j’ai l’impression que Bendis a tout cassé mes X-Men (oui, je dis tout de suite, comme ça, on pourra dire que je suis vieux et rétrograde, que je en regarde que dans le passé, que je n’aime pas le modernisme, etc … comme à chaque qu’on critique Bendis ou Hickman). La jeune Grey (la seule raison du retour dans le futur du quintet, ça ressemble quand même à un caprice) est insupportable, je ne comprends vraiment pas l’intérêt de faire Iceberg un gay (ou alors, je n’ai pas du voir/comprendre les signaux tout au long de ces années). La fin est assez bizarre, je ne comprends pas vraiment ce qu’a voulu faire Bendis avec Cyclope et voir le Fauve dépressif, c’est déprimant.
Et au final, ce 600ème, bah ça ne vole pas plus haut et est tout aussi agaçant qu’un épisode de Grey’s anatomy !

Mais heureusement que Bendis est accompagné de bons dessinateurs, car j’ai l’impression qu’il n’est pas édité !
Au moins pour ça, ce All New tombe à pic !

Pour la fin d’Amazing X-Men, c’est totalement inintéressant et mal dessiné !

[quote=“soyouz”]

Bon, sinon j’ai l’impression que Bendis a tout cassé mes X-Men (oui, je dis tout de suite, comme ça, on pourra dire que je suis vieux et rétrograde, que je en regarde que dans le passé, que je n’aime pas le modernisme, etc … comme à chaque qu’on critique Bendis ou Hickman)[/quote]

c’est vrai ça, la meute des pro bendis rode et se cache avant de tomber sur leur proie à coup d’anathème. Cachée mais alors vraiment bien cachée ! ^^

Y’en a, quand même, des fans de Bendis. Même ici !

Ah mais, on peut être fan de Bendis. Du vrai. De celui des débuts. Pas du mec blindé de tics d’écriture stériles qu’il est devenu.
S’il pouvait suivre la même voie que Johns (que je ne compare pas à lui… Johns ne mérite pas ça) et consacrer son immense talent au ciné ou à la télé.

Mais non, vas-y, continue.
Tu as le droit d’avoir du goût. :slight_smile:

[quote=“n.nemo”]
et bien si quand même, à la façon de bendis, sans insister mais très étalé. Le coup du mutant tout puissant lui fait saisir et son jusqu’au boutisme suicidaire et accepter le compromis de xavier avec l’idéal. De là il s’ouvre une porte vers l’acceptation de ses propres erreurs. C’est ainsi que bendis le met en scène.[/quote]

J’ai pas lu ça moi. C’était où ?

La colère du fauve est exprimé, celles d’Iceberg beaucoup moins voir plus du tout mais il y a peu de parallèle au ifnal entre les deux. tant Slim pour moi est absent de son titre et que Bendis préfère jouer avec d’autres personnages.

[quote=“n.nemo”]La thématique du run c’est le pardon, avec notamment la jeune jean grey et emma frost. Pardon, culpabilité, reproche décliné décliné en fonction de tous les persos.

Comme toujours chez bendis, c’est le parcourt d’une poignée de personnage qui l’interesse, qu’il mele à de plus ou moins bonnes idées super héroïque qu’il ne traite pas de façon dramatique (le drame est dans le parcours des persos et pas dans la résolution des aventures super heroique) avec de ce coté un rapport à la cohérence élastique (pourquoi le fauve noir n’infecte t il que l’équipe de cyclope si il veut affaiblir les mutants par ex)[/quote]

tu trouve des choses que j’ai personnellement pas vu chez les X, après j’admets avoir suivi que d’un œil une fois le procès phénix passé.

[quote=“KabFC”]

[quote=“n.nemo”]
et bien si quand même, à la façon de bendis, sans insister mais très étalé. Le coup du mutant tout puissant lui fait saisir et son jusqu’au boutisme suicidaire et accepter le compromis de xavier avec l’idéal. De là il s’ouvre une porte vers l’acceptation de ses propres erreurs. C’est ainsi que bendis le met en scène.[/quote]

J’ai pas lu ça moi. C’était où ?[/quote]

Et bien c’est la dissolution de son école. En apprenant que sa radicalité à sauver le jeune mutant a conduit au pire, et que donc xavier avait eu raison de transiger avec les principes, il s’autorise lui même à lacher du leste percevant son jusqu’au boutisme et sa dimension suicidaire.

Bendis n’a pas une écriture qui surligne comme je le disais, mais il a une certaine finesse psychologique quand même, très américaine aussi qu’il développe et étale et qui est au cœur de ses histoires.

[quote]

La colère du fauve est exprimé, celles d’Iceberg beaucoup moins voir plus du tout mais il y a peu de parallèle au ifnal entre les deux. tant Slim pour moi est absent de son titre et que Bendis préfère jouer avec d’autres personnages.[/quote]

Là je sais pas quoi dire, slim est le perso principale de ses uncanny, tout tourne autour de lui, de sa radicalité, des pardons qu’il obtient au fur et à mesure (frost, les jeunes x men, kitty) mais qui ne soulage pas sa conscience, de son jusqu’au boutisme, de pourquoi il a raison, mais que c’est quand même suicidaire etc.

Le run est écourté, c’est bien dommage, j’aurais aimé voir ce que bendis lui réservait pour la suite.

Et si on s’eloigne de cyclope, c’est l’histoire du deuil suite à la mort de xavier: celui de cyclope donc qui se martyrise, mais aussi celui de mystique qui donne naissance à une réalisation déformé et monstrueuse de l’école de xavier avec madripoor, celui du fauve qui accuse cyclope, celui de magneto sans doute aussi mais là je sais pas si son départ était vraiment dans les plans de bendis.

histoire d’un deuil ravageur qui divise et l’histoire de comment lentement la famille mutante va se ressouder.

On parle de la radicalité de Slim, mais comment s’est-elle exprimée? Dans son discours? Oui un peu mais que là.
Aucune action n’est engagée sur ce chemin, elle nous est transmise que parce que le shield recherche cyclope, pas par les actes de celui-ci.
Après je suis d’accord avec toi, c’est probablement une histoire de deuil et pas que celui de Slim, malheureusement, comme disait Soyouz, il a “tout cassé mes x-men” pour l’exprimer et pas très bien car beaucoup de choses tombent à plat.

Bon en tout cas j’ai envie de relire le tout maintenant. Bravo.

Ça sent la saga de l’été sur le forum, ça !

[size=85]Attendez que Jim Lainé se démasque en nous avouant qu’il est fan du gars Bendis depuis des années.[/size]

Ha ! :mrgreen:
Faut bien un Cube Cosmique pour parvenir à ça.

All New All Different Jim Lainé

Ah bah pas moi. J’avais déjà oublié sa prestation et ce numéro 600 a été vraiment douloureux !