AMERICA #1-7 (Gabby Rivera / Joe Quinones)

Alors que le scénariste Joe Casey et le dessinateur Nick Dragotta se réapproprient leur super-héroïne latino-américaine pour la série All-America Comix chez Image (sous le nom d’America Vasquez), Marvel Comics contre-attaque avec l’annonce du titre America, consacré à Miss America Chavez, lors du New York Comic Con.

Miss America Chavez est la dernière survivante d’une dimension utopique dirigée par les femmes. Outre sa super-force, son pouvoir lui permet de botter les fesses de la réalité pour voyager à travers les dimensions.

Membre actuelle des Ultimates sous la supervision du scénariste britannique Al Ewing, Chavez est aussi l’une des dignes représentantes de la communauté LGBTQ au sein de Marvel Comics.

L’éditeur n’a donné aucune information quant à l’équipe créative en charge d’America mais l’image diffusée pour accompagner l’annonce est signée Jamie McKelvie ; artiste qui a illustré les origines de l’héroïne lors de son court run sur la série Young Avengers avec le scénariste Kieron Gillen.

Aucune date de sortie n’a été annoncée pour le moment.

Lien
Le site de l’éditeur : marvel.com

On définit encore les personnages par leur sexualité ?
J’avais l’impression que c’était un problème dépassé depuis longtemps dans les comics.
Enfin, je me trompe peut-être. Peut-être qu’aux États-Unis, ce n’est pas aussi simple. Mais en France, l’homosexualité de Véga par exemple, ça ne le mettait pas d’office dans une catégorie spéciale, non ?

Je réagis sans doute à ça parce qu’aujourd’hui, j’ai vu le show de Barrowman à San Diego. Ce mec est frappé. :slight_smile:
Et ça m’a rappelé la façon dont il a imposé Harckness dans Torchwood. La sexualité du personnage est importante dans la série, mais ça ne le résume pas.

Je ne dis pas ça pour toi, Jack. C’est juste l’idée d’une communauté LGBTQ… Ça me scotche qu’on mette encore des personnages dans ce genre de cases.

[quote=“sylvain cordurié”]On définit encore les personnages par leur sexualité ?
J’avais l’impression que c’était un problème dépassé depuis longtemps dans les comics.[/quote]

A une époque où certains célèbrent encore la “manif’ pour tous” un peu partout en France ? Il vaut peut-être mieux.

C’est là où j’ai tendance à penser que les lecteurs de comics sont plus intelligents (ou du moins compréhensifs pour les moins ouverts d’esprit) que la moyenne.

Au contraire, la sexualité de Jack Harkness est très importante dans Doctor Who. C’est même le sujet d’un triangle amoureux assez ambigu entre jack, le Docteur et Rose avant de devenir le moteur de la série Torchwood (est-il attiré par Gwen Cooper ou par Ianto Jones ?).

Rappelons que c’est aussi une période de la série (celle de Russel T. Davis) qui questionne la sexualité du Docteur ; sexualité qui n’est pas “gravée” dans le marbre et qui revient fréquemment sur le devant de la scène au détour de quelques calembours.

Tiens, puisque tu en parles. Est-ce qu’une incarnation du Docteur doit être forcément masculine ?

Non, pas plus qu’il ne doit être blanc. Mais c’est une question qui n’a été abordée que très récemment (d’abord dans un épisode de Neil Gaiman) et le temps qu’elle fasse son chemin dans la tête des producteurs et des spectateurs, on aura probablement eu une demi-douzaine de Docteurs “wasp”.

Cependant, le Maitre, célèbre ennemi du Docteur, est devenu Missy sous l’actorat de Michelle Gomez. Et lorsqu’on demande à l’acteur Hayley Atwell (l’Agent Carter chez Marvel) si elle aimerait jouer une compagne du Docteur, elle répond du tac au tac qu’elle vise le rôle du Seigneur du Temps.

Oui, j’avais noté pour le Maître, c’est pour ça que j’ai posé la question pour le Docteur !

Alors oui, mais le conservatisme intellectuel est encore de mise. :wink:

[quote=“Jack!”]

Au contraire, la sexualité de Jack Harkness est très importante dans Doctor Who. C’est même le sujet d’un triangle amoureux assez ambigu entre jack, le Docteur et Rose avant de devenir le moteur de la série Torchwood (est-il attiré par Gwen Cooper ou par Ianto Jones ?).

Rappelons que c’est aussi une période de la série (celle de Russel T. Davis) qui questionne la sexualité du Docteur ; sexualité qui n’est pas “gravée” dans le marbre et qui revient fréquemment sur le devant de la scène au détour de quelques calembours.[/quote]

On est d’accord, sa sexualité est importante. Elle est pleinement assumée, ce qui enrichit le personnage et pimente ses relations avec les autres. Mais si je devais le qualifier, je dirais qu’il est incontrôlable, enclin aux sacrifices. Bi - ou plutôt"Omnisexual" comme le dit Barrowman - ça ne me viendrait pas en premier. Sûr que ça participe grandement à sa caractérisation…

[quote=“sylvain cordurié”]Mais en France, l’homosexualité de Véga par exemple, ça ne le mettait pas d’office dans une catégorie spéciale, non ?

[/quote]

Je crois pourtant me souvenir que le mariage de Véga, qui avait d’ailleurs fait la couv’ du mag’ où l’épisode fut publié, a trouvé un écho timide mais concret quand même dans la presse généraliste. C’était d’ailleurs peut-être concomitant avec le tapage politico-médiatique “mariage pour tous”.

Oui, mais là, tu parles de 2012. Et on sait tous que la société se crispe de plus en plus depuis 5/10 ans (pour ne pas dire que ça pue).
Moi, je parle de l’époque où Alpha Flight est sorti en France, dans le milieu des années 80. On était un peu moins coincé du cul.

Oh ça serait bien.
(je sens que je vais faire de beaux rêves, cette nuit)

Jim

[quote=“sylvain cordurié”]Oui, mais là, tu parles de 2012. Et on sait tous que la société se crispe de plus en plus depuis 5/10 ans (pour ne pas dire que ça pue).
Moi, je parle de l’époque où Alpha Flight est sorti en France, dans le milieu des années 80. On était un peu moins coincé du cul.[/quote]

Ce n’était que suggéré, comme dans des tas de fictions au préalable, mais pas du tout “assumé” ou revendiqué. Même si chacun aura compris les suggestions de Byrne à l’époque (enfin, pas forcément les plus jeunes lecteurs).

J etais dans une conference sur Dr Who au Bordeaux geek Festival avec le gars qui a écrit le bouquin édité par Akileos.
Ce qui l embettait dans la perspective d un docteur feminin… c est que Dr Who est un des rares personnages d action masculin à rechercher les solutions non violentes (ce qui serait moins une exception si le personnage devenait femme).

Alors d’un, ce n’est pas totalement vrai (comme en témoignent la Guerre du Temps, Raknos, ou même les Cybermen), et de deux, je trouve l’argument un tantinet misogyne. “Nan mais, avec une femme, les Daleks vont se mettre au tricot !”.

Ce n’est pas du tout ce qui ressort de ce que dit Fred.

Il n’y a rien de misogyne, simplement les personnages masculins qui cherchent des solution autres que disons violentes ou polémiques ne sont pas légion, et le **Doctor Who ** est l’un des rares à le faire avec une telle notoriété.

Dès lors que c’est une femme ça semblera plus culturel qu’elle recourt à ce genre de solution.

Pour ma part j’aimerais bien voir un Doctor Who féminin, à un moment avait été envisagé sur la Toile que Claudia Black occupe le rôle et j’étais à 100% pour, cela dit l’argument que donne Fred m’apparaît fort pertinent.

Et l’un n’exclut pas l’autre.

tout a fait cela Artemus et ce n est pas mon argument.
D ailleurs moi j etais assez pour que Dr Who soit une femme… j adorais le Maitre mais au feminin j en suis fan absolu!!

Ca me parait interessant quand même cet argument d un personnage masculin qui parle aussi aux petits garçons et qui cherche des solutions cérébrales, pacifistes: j ai trouvé ca pas con, moi aussi.

Tu parles de McGyver, là, non ?

:imp:

:mrgreen:

L’équipe créative de la série America a été annoncée par Marvel : la romancière Gabby Rivera (qui fera avec ce titre ses débuts de scénariste de comics) et le dessinateur Joe Quinones (Howard the Duck).

Ci-dessous, un dessin préparatoire de Joe Quinones :