AMERICAN VAMPIRE t.1-9 (Scott Snyder / Rafael Albuquerque) + INTÉGRALE

[quote=« Blackiruah »]

(milieu des seventies) qui a « revitalisé » dans un premier temps la figure du vampire, puis avec le film de **Coppola **(Dracula 1992), et Entretien avec un vampire 20 ans après le roman.

Bof, je trouve qu’il y a un gros trou depuis l’entretien avec un vampire en film, …][/quote]

J’imagine que quelqu’un comme Stéphanie Meyer, née en 1973, a justement vu ce film est le renouveau qu’il amène avec lui.
En outre ce film a permis de remettre en scène l’aspect romantique du vampire (et explicitement sexuel) et je ne sais pas pour les USA, mais en **France ** Entretien avec un vampire a suscité un sacré engouement si j’en crois mes souvenirs. Je me souviens aussi avoir vu fleurir un paquet de fanzines sur le sujet, et de là à imaginer que les gens qui écrivent aujourd’hui ce genre de littérature ont été influencés par ce film il n’y a qu’un pas. Sans parler des rééditions en format poche des bouquins de Rice.

Ceci étant dit, je suis loin d’être un fin connaisseur des vampires.

Il ne faut pas oublier que l’image du vampire est aussi prégnante dans les années 80 rien qu’au cinéma avec Near Dark (dont Dillon et Ennis ont du aimer comme des malades quand tu vois le look de Cassidy dans Preacher), Generation Perdues, Vampires vous avez dit Vampire, Les prédateurs de Tony Scott

Les vampires il y a rien de moins à la mode à mon sens. C’est un des mythes les plus vivaces qui soit. Il a des pics d’activité mais tu trouveras toujours des oeuvres quelques soit la période

Vous oubliez le meilleur film de vampire, Dracula mort et heureux de l’être sorti en 95 avec le maître Leslie Nielsen : )

Vampires le film de Carpenter. Underworld, 30 jours de nuits…

PS Twilight c’est pas des vampires.

Je n’ai pas trouvé que c’était le même engouement qu’après entretien avec un vampire. Quand je vous parle de mode, c’est qu’on en parle partout.

Je me rappelle justement de ces magazines de vampire qui se multipliait, de mon cousin qui se comportait comme un vampire romantique, etc. à cause d’entretien.

Underworld, 30 jours de nuit n’ont pas entrainé un tel engouement (à part des durcissements de certaines parties avec underworld)

Pas faux ce sont des boules à facette caninée 8) (Je hais ce film de **** choisissez ce que vous voulez)

Et aucun d’entre vous n’a cité Buffy contre les vampires

J’ai, pour ma part, l’impression que les zombies sont plus à la mode que les vampires (on a vraiment une explosion de titres en rapport avec le thème du zombie, alors que le thème du vampire a toujours été présent, même si c’est avec des pics et des creux, comme le fait remarquer Lord-of-babylon).

Tori.

Dans ce cas ils ne sont jamais revenu à la mode. Les vampires ont en parle pas. twilight ne parle pas de vampire et n’en a pas gai parler. Les vampires sont présent dans l’imaginaire collectif (que ce soit film, séries, livres, magasine…) depuis des années et continuent d’être très présent.

La mode comme le dit Tori en ce moment c’est le zombie.

Et le Vampire de Brooklin avec Eddie Murphy

Ouais et Buffy mais je parlais des années 80 et début 90 en fait (a moins que tu parles du film Buffy :mrgreen: )

Et d’accord avec toi Tori, les zombies c’est à la mode. Clairement. Les vampires non, qu’il y ai des pics avec des magazines etc etc mais parlais de mode je n’y crois pas.

C’est comme dire qu’il y a trop de remake/suite/adaptations etc. Quand tu regardes le truc en détail il y a rien de plus constant.

Après il ne faut pas confondre le fait que tout le monde en parle (ou plutot tout le monde essaye de se faire de la thune dessus) et ce qui existe vraiment comme oeuvre

[quote=« Lord-of-babylon »]…] Clairement. Les vampires non, qu’il y ai des pics avec des magazines etc etc mais parlais de mode je n’y crois pas.

…][/quote]

Alors peut-être devrions-nous déjà définir ce qu’est une mode, pour moi c’est exactement ce que tu décris, quelque chose qui existe déjà, voire à l’état latent, et dont d’un coup (un pic) on parle beaucoup. Une mode.

[quote]Après il ne faut pas confondre le fait que tout le monde en parle (ou plutot tout le monde essaye de se faire de la thune dessus) et ce qui existe vraiment comme oeuvre
[/quote]

*Ben *ça fait partie de la mode que « tout le monde » en parle justement.

[quote=« KabFC »] …] Les vampires sont présent dans l’imaginaire collectif (que ce soit film, séries, livres, magasine…) depuis des années et continuent d’être très présent.

La mode comme le dit Tori en ce moment c’est le zombie.[/quote]

Oui bien sûr, mais les zombies font aussi partie de l’imaginaire collectif. Et des films (par exemple) de zombie il y en a eu des pelletées aussi.

C’est en tout cas comme ça qu’on me l’a décrit (je n’ai vu aucun des films de la série), comme un film avec des vampires.

[quote=« KabFC »]
Dans ce cas ils ne sont jamais revenu à la mode. Les vampires ont en parle pas. twilight ne parle pas de vampire et n’en a pas gai parler.[/quote]

Faux il y a un vrai engouement chez la gente féminine depuis twilight (vampire diaries, les bitlits, et trueblood, etc.).

je dirais plus Vampire Diaries, true Blood…

Twilight l’engouement va plus sur le physique de robert plutôt que sur le fait que ce soit un « vampire » et aussi sur le loups-garous.

Tome 4

Je crois que ce tome m’a réconcilié avec la série que je lis depuis quelques années désormais. Un tome, trois arcs, trois personnages.

La première histoire décrit une partie de la jeunesse de Skinner Sweet et de son meilleur ami, James Book. Par Jordi Bennett s’il vous plaît.

La seconde histoire est la meilleure puisque celle-ci se déroule dans les années 50 avec ce personnage digne d’Elvis Presley. L’ambiance de cette histoire, dessinée par Albuquerque, est extra fun. ça va dans tous les sens. Ce personnage « tête brûlée » me plaît beaucoup et j’espère que l’on pourra le revoir.

La troisième, un dyptique, est plus anecdotique mais le taxinomiste me plaît aussi.

Au final, ce tome, bien fourni, joue bien ce rôle d’anthologie de l’histoire étasunienne par le prisme imaginaire du vampirisme. A ce sujet, je préfère voir Snyder effleurer l’Histoire que de la mixer abruptement à tout prix pour rendre son intrigue véritable.

Vite la suite! Un dernier TPB semble-t-il. :wink:

La critique par Blackiruah est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

http://imageshack.com/a/img24/930/70q4.jpg

[quote]American Vampire 5

Scénario: Snyder Scott – Dessin: Albuquerque Rafael
Public: Ado-adulte – à partir de 12 ans
Genre: Aventure,Fantastique / Esotérisme
Collection: Vertigo Classiques
Date de sortie: 2 mai 2014
Pagination: 160 pages
ISBN: 9782365773768
Prix: 15.00 €

Henry Preston, victime d’une horde de vampires, vient tout juste d’échapper à la mort. Sa femme, Pearl Jones, rejoint alors son « créateur », Skinner Sweet, et l’organisation antivampirique des Vassaux de Venus dans une tentative désespérée de vengeance contre ces monstres. De retour dans la ville où tout a commencé, la jeune femme réalise qu’avec le temps, la situation est loin de s’être améliorée.

Contenu : American Vampire #28-34[/quote]

Le site de l’éditeur : urban-comics.com/american-vampire-tome-5/

Encore un tome sympathique pour cette série. Ici on boucle un cycle et on commence à entre apercevoir de nouvelles menaces. Le tout est toujours fort agréable à regarder.

La critique par Blackiruah est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

Tu t’es pas planté ? Urban c’est pas dans Divers ;p

Arf la migration a foiré, corrigé du coup ^^

Soit dit au passage, c’est normal que Albuquerque signe des planches ??? Ca m’a étonné de voir ça…

[quote]American Vampire t.6

Scénario: Snyder Scott – Dessin: Albuquerque Rafael, Collectif
Public: Ado-adulte – à partir de 12 ans
Genre: Aventure,Fantastique / Esotérisme,Horreur
Collection: Vertigo Classiques
Date de sortie: 12 septembre 2014
Pagination: 144 pages
ISBN: 9782365774192
Prix: 15.00 €

Depuis des siècles, les vampires vivent parmi nous, occupant à notre insu les postes d’influences pour chaque jour asseoir d’avantage leur pouvoir sur les faibles être humains que nous sommes. L’Histoire des États-Unis n’échappe pas à ce schéma, et renferme depuis l’aube de sa création de nombreuses histoires liées aux terrifiants buveurs de sang.

(Contient : American Vampire Vol. 6 : The Long Road to Hell + American Vampire Anthology #1)

[/quote]

Le site de l’éditeur : urban-comics.com/american-vampire-tome-6/

[quote]AMERICAN VAMPIRE t.7

Scénario: Snyder Scott – Dessin: Albuquerque Rafael,Collectif

1960, Kansas. La crainte d’une guerre nucléaire plane sur une société en pleine mutation sociale. Les manifestations se multiplient, la tension est palpable, et dans l’ombre, à l’insu de tous, les vampires poursuivent leur expansion. Qu’est-il advenu de Pearl Jones depuis la disparition de son mari Henry ? Et de Skinner Sweet, le premier vampire américain ? Le sort de l’humanité est-il en danger ?

(contenu : American Vampire Second Cycle #1-5)

Public: Ado-adulte – à partir de 12 ans
Genre: Aventure,Fantastique / Esotérisme,Horreur
Collection: Vertigo Classiques
Date de sortie: 6 mars 2015
Pagination: 144 pages
ISBN: 9782365776240
Prix: 15.00 €[/quote]

Le site de l’éditeur : urban-comics.com/american-vampire-tome-7/