"Amiens Médecine Bizutage"


(Slapash) #1

Suite à une bizute ( non redoublante en 1ère année ) traumatisée et trop stressée qui vient de se rendre compte que la fac de médecine, pharma, grandes écoles, prépa c’est pas le lycée…, elle aurait pas son année et abandonnera… on a le droit à une polémique relayée par des médias déformants les propos dans toute la France…

[quote=“Le point”]Enquête sur des scènes de bizutage à la fac de médecine d’Amiens

Le bizutage est interdit en France depuis 10 ans et considéré comme un délit passible de 6 mois de prison. AFP

La scène se répète tous les matins à la faculté de médecine d’Amiens. À l’entrée de l’amphithéâtre principal, des étudiants redoublants surnommés “les carrés” procèdent à une sélection de ceux de première année. Les amis sont admis et les jolies jeunes filles les bienvenues, rapporte RTL qui révèle l’information. Les exclus trouvent refuge dans une salle voisine dans laquelle les cours sont retransmis sur écran géant.

Mais la dérive ne s’arrête pas là. À l’intérieur de la salle, peu avant le début des cours, un élève puis une jeune fille sont choisis au hasard et doivent simuler des positions sexuelles sur le bureau du professeur. Puis, un étudiant vêtu d’un simple caleçon s’avance et attend que ses copains, qui l’entourent, le déshabillent devant près de 500 élèves, spectateurs d’un tableau dégradant. Les professeurs, qui auraient été les témoins de ces scènes obscènes selon RTL, n’auraient pas réagi. Une élection un peu particulière serait également prévue : celle de miss P.O, pour “p… officielle”, qui, une fois élue, devra “effectuer des choses sexuelles” au sein de l’amphi, affirme une étudiante, comme “lécher une banane”.

Des pratiques qui sont apparentées au bizutage, interdit en France depuis 10 ans et considéré comme un délit passible de 6 mois de prison, ainsi que d’amendes de 7.500 euros. Des peines qui peuvent être doublées si la victime est mineure ou vulnérable.

Pécresse : “Des rites humiliants”

Interrogée sur cette affaire, la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse a annoncé qu’elle allait demander au recteur de l’académie d’Amiens de “diligenter” une enquête. Quant au doyen de la faculté, il assure ne pas être au courant de tels agissements, estimant qu’il n’y avait “rien de tel” dans l’établissement. “Ça fait très longtemps que des mesures très strictes ont été prises pour interdire le bizutage et qu’elles sont rappelées aux étudiants à chaque début d’année”, a précisé le professeur Bernard Nemitz.

Pour la ministre, “une prise de conscience globale de toute la communauté universitaire” est nécessaire, “le devoir de vigilance, ce n’est pas uniquement le recteur, c’est aussi les présidents d’université, les professeurs, les doyens et aussi les étudiants eux-mêmes qui doivent comprendre qu’ils ne peuvent pas se cacher derrière une forme de tradition pour justifier” de tels actes. “Il faut avoir un regard lucide sur ces pratiques : ce sont des formes de violences psychologiques très graves.” Cela dit, elle a estimé que le phénomène était en “net reflux” d’après “toutes les remontées” dont elle dispose. Il serait remplacé “par des rites initiatiques plutôt festifs avec des jeux, déguisements, baignades, défilés dans la rue”.

La ministre a aussi avoué avoir été elle-même victime de bizutage : “J’ai fait l’objet d’un bizutage extrêmement dur dans une classe préparatoire que je ne citerai pas et j’en garde le souvenir (…) de rites humiliants, moralement et psychologiquement, qu’on peut supporter quand on est soi-même très solide mais qui peuvent briser des jeunes, et pour toute l’année.”[/quote]

Bon tout d’abord pour ceux qui ne le savent pas, j’habite Amiens, l’année dernière j’étais en 1ère année de Médecine en tant que Bizut et actuellement je connais pas mal de bizut, carré ( redoublant ), 2e et 3e année en médecine, donc je sais très bien comment ça se passe.

[quote]La scène se répète tous les matins à la faculté de médecine d’Amiens. À l’entrée de l’amphithéâtre principal, des étudiants redoublants surnommés “les carrés” procèdent à une sélection de ceux de première année. Les amis sont admis et les jolies jeunes filles les bienvenues, rapporte RTL qui révèle l’information. Les exclus trouvent refuge dans une salle voisine dans laquelle les cours sont retransmis sur écran géant.
[/quote]

Ce dont parle la journaliste n’a rien à avoir avec le bizutage, c’est n’est plus ni moins qu’il n’y a pas assez de place pour les 900 élèves et qu’ils sont répartis en 2 amphy. Le 1er l’amphy prof : avec le prof en chair et en os. Le 2e l’amphy vidéo : avec la retransmission son et vidéo en direct du cours et du prof de l’amphy prof. Ensuite comment se passe l’attribution des places ? C’est simple comme partout c’est le 1er arrivé premier servi. Donc les carrés étant au courant dès le début de l’année arrivent 1-2 heures en avance pour avoir des places, bien souvent les gens se mettent en groupes, 5 ou 10 pour réserver des places à tour de rôles. Pour ma part dès la 2e semaine de cours je réservais des places le mercredi matin, donc on commençait à 7h45, j’arrivais à 5h45-6h. Bon fallait escalader la grille, pas encore ouvert, bizarrement il ne parle pas de ça dans tous leurs articles du manque de moyen humain et locaux, puisque si un amphy suffisamment grand existerait ce problème ne se poserait pas… Donc à 6h j’étais là bas, dans les 1ers donc je pouvais m’assoir sur les marches en attendant l’ouverture des portes. 7h15 elles ouvraient, rentrais et je resservais les places pour mon rang, je dormais ou aller boire un café en attendant que les autres arrivent. Les autres jours j’arrivais 5 min avant le début des cours puisqu’on m’avait reversé une place. En ce qui concerne le second amphy bien souvent ceux qui vont là bas ce sont qui ne veulent pas se lever tôt ou préfére être au calme pour réviser en attendant le prof, car en amphy prof il y a des chants, l’année dernière on a eu droit à des sketchs, vidéos, musiques pour patienter… Les rares fois durant l’année ou des gens se retrouvent en vidéo contre leur volonté c’était pour le cours d’anat le jeudi aprem à 14h; tout simplement parce que le matin on avait pas cours et que certains venaient réserver leurs places à 11h…

Il n’a jamais été question de choix par rapport à la beauté… les amis je veux bien mais c’est par rapport au système de réservation, un pote te réserve une place le lundi, donc toi tu dois le faire pour lui le mardi c’est logique.

Le 1er truc c’est la semaine du carabin, c’est de l’ambiance. Une fille et un mec volontaire doivent faire 7 positions sexuelles pour 7 jours, un peu comme lundi des patates, mardi du riz… Le tout pendant que l’amphy chante mais ça dure à peine 30 secondes c’est plus un effort de rapidité, et rien de choquant, par exemple pour une félation : mec debout fille à genou et à peine qu’ils sont comme ça qu’ils doivent se relever.
Ensuite c’est la danse du limousin : ni plus ni moins qu’un mec volontaire qui veut prouver sa virilité en gros, il se déshabille jusqu’au caleçon, ensuite ceux habitué ou l’ayant déjà fait se ramène et le lui arrache, on voit rien le mec cache ses bijoux de famille.
C’est peut être très con, mais lorsque t’es assis en attendant le prof, crevé ayant dormi 5 heures voir - t’es bien content de te réveiller et de te changer les idées.
Élection des PO : et no de la PO seulement, donc la pute officielle ainsi que le puceau officiel ( bizarre ils n’en ont pas parlé de lui ). C’est ni plus ni moins, que l’un des évènements que tout le monde attend en début d’années, les gens d’années sup, d’autres fac… viennent pour le voir. L’année dernière on devait 1500 dans l’amphy de 500 places… Qu’est-ce que c’est ? Tout d’abord les années supérieurs chantent, les P1 aussi concours de chant… ensuite les années sup font le tour de l’amphy proposent à des gens de participer à l’élection, on n’est pas obligé, on peut être volontaire ou non. Une dizaine d’amies ont eu la proposition d’y participer elles n’ont jamais été contraint de le faire.
Pendant ce temps se déroule l’élection du CDO ( bizarre on en parle pas de lui ) chef d’orchestre par un concours de chants. Une fois élu celui-ci devra animer l’amphy durant l’année avec des chants pendant les intercours tout en sachant qu’une fois élu il doit faire une danse du limousin.
Une fois cela passé les gens pour l’élection des PO monte sur l’estrade. Le mec doivent dessiner au tableau un vagin, les filles un pénis… c’est choquant, ils ont pour la plupart 19 ans de moyenne… des futurs médecins… en cours d’anat, en stage on voit bien pire.
Ensuite pour départager les derniers une semaine du carabin et dernière épreuve : le mec doit une banane et la fille doit la manger sans les mains… vraiment choquant. Dans beaucoup de mariage ce jeu se fait…

A chaque début d’année on a droit un discours du doyen, pas de bizutage… Là ce n’est pas du bizutage puisque non obligatoire, je n’y ai jamais participé personnellement.

Ensuite sur m6 on a droit à un reportage, des connaissances ont été interrogés, bizarrement certains de leurs propos ont été coupé ce qui modifie le sens et alimentent la polémique…


(system) #2

Ca a l’air intéressant mais trop long à lire pour moi :neutral_face:


(Slapash) #3

Pour faire simple ça raconte un peu la vie d’un étudiant en 1ere année de médecine avec ses uses et coutumes et ça démontre que les reportages qui passent actuellement sur le " fameux bizutage à la fac de médecine d’Amiens super choquant super méchant "n’est rien de plus qu’une amplification grotesque des faites par des médias en mal de sujets.


(Nil Sanyas) #4

Et ça prouve aussi comment vous galérez (et vous emmerdez un peu aussi). Limite ça rend fou de faire médecine :mrgreen:


(Slapash) #5

Wi c’est un peu ça :smiley:


(system) #6

Les médias montrent bien ce qu’ils veulent et déforment la réalité assez souvent hélas.


(Stéphan) #7

2-3 petites choses :

Déjà ceux qui croient les médias avueglément sont rien que des cons.

C’est con à dire, mais c’est comme ça.

Ensuite :

[quote]Bon tout d’abord pour ceux qui ne le savent pas, j’habite Amiens, l’année dernière j’étais en 1ère année de Médecine en tant que Bizut et actuellement je connais pas mal de bizut, carré ( redoublant ), 2e et 3e année en médecine, donc je sais très bien comment ça se passe.
Et tout le reste du message…]
[/quote]

Curieusement, je suis encore plus content de ne jamais tomber malade.
Quand on voit la belle brochette de branleurs qui font médecine, pharmacologie et autres… Et j’en ai connu pas mal. Je conseille à tous de commencer à ressortir les trucs de grand mère si vous voulez pas vous retrouver amputés pour être venus pour un rhume. Franchement, vous faites pitié avec votre bizutage. Mais j’y reviendrai plus bas.

Moi ça me fait marrer : “Oui, j’ai entendu ça, je vais demander à d’autre de regarder ce qu’il en est. Même s’ils le savent déjà et nient les faits.”

Parce que d’une : Le boulot d’un ministre c’est de représenter l’état pour la branche entière, mais aussi de représenter une branche avec l’état. Ministre, un boulot de rêve : Tu glandes et délègues et tu touches le max.
ensuite : Un doyen ne pas savoir que ce genre de pratiques se font dans son université ? Allez, il nous prendrait pas un peu pour des cons là ? Et ses mesures, ça me fait marrer : Trois affiches et on en parle plus.

Belle brochette de cons, tous autant qu’ils sont.

Alors concernant le bizutage. Oups, je voulais dire journée d’intégration. Parce que oui, ils ont renommé tout ça pour faire bien.
Ceux qui font subir du bizutage sont des cons. Ceux qui se laissent subir le sont tout autant. Si les gens sont pas capables de l’ouvrir et s’opposer à ce qui ne fait pas partie de leurs convictions au lieu de s’imposer aux autres, ils feraient mieux de crever comme des merdes.

Y’en a bien qui ont tenté de vouloir me bizuter. J’ai pas voulu être violent alors quand ils m’ont sorti : “T’es nase de pas être venu à cette journée d’intégration, on va t’exclure”. Ils ont tous eu droit à une demande aux protestataires de venir régler ça dehors si ça les dérangeait tant.

Curieusement, l’année s’est très bien passée, et on m’a foutu la paix sans m’exclure.

Alors entre les abrutis bizuteurs et les fiottes bizutés, qui sont les plus cons ?

C’est le débat du jour. Moi j’ai la réponse, et c’est pas jojo…


(Nil Sanyas) #8

+1 à Stéphan (sauf qu’il faut pas non plus confondre bizutage fun et con)


(Slapash) #9

Je peux t’assurer que ceux ayant leur première année de médecine, sauf quelques passe-droit ne sont pas des glandeurs, parce que travailler 5 heures chez soi en plus des cours ne suffit pas.

Stephen là on ne parle pas de bizutage, ça a rien à voir. Je suis tout à fait d’accord que le bizutage c’est bidon et sans intérêt et que journée d’intégration est plus ou moins égale au bizutage, en P1 elle revient au coloriage : tu t’habilles en vieux trucs, à la fin des cours ceux qui veulent le faire attendent dans l’amphy des P Sup viennent et là t’as le droit à de la peinture, du colorant, de te rouler dans la boue si il a plu, de vendre des ballons gonflables en centre-ville et de te bourrer la gueule ; sauf qu’en aucun cas on en parle dans l’article…

Là on parle ni plus ni moins d’animation, le strip sur le bureau des potes l’avaient déjà fait pour le fun au lycée durant les intercours.

Et Bizut ne veut pas dire bizutage…


(spyd) #10

m’ettone pas des media, mais néanmoins les restes soft et sur volontariat est une belle perche tendue pour ce faire battre.


(potiron) #11

ben moi ce genre de trucs je trouve ça plutôt marrant ça ne fait de mal a personne car les sujet a ces ‘‘intégration’’ sont volontaires et comme ça a déjà été dis les reportages sur m6 sont en général truqués ^^


(MagicSeb) #12

[quote=“Stéphan”]
Quand on voit la belle brochette de branleurs qui font médecine[/quote]

ça me fait mal au cul d’entre ça…

lol, c’est les sous-doués ça!! avec le mec qui lui coupe la jambe mais jamais de la même hauteur!!! :wink:
Mais quand tu fera ta colique néphrétique, ou ton appendicite, tu sera content de trouver de vrai traitements et non pas du bouillon de poule ou des granules sucrées!!!

tandis que les soirées d’inté de médecine, j’en ai fait une mercredi soir, c’est très festif, très bon enfant, ensuite libre à celui qui ne veut pas de partir… mais bon, y a des cons de partout.

PS: à Amiens, c’est vraiment de vrai alcoolo… :mrgreen:


(spyd) #13

[quote=“MagicSeb”]
tandis que les soirées d’inté de médecine, j’en ai fait une mercredi soir, c’est très festif, très bon enfant, ensuite libre à celui qui ne veut pas de partir… mais bon, y a des cons de partout.
:[/quote]

et âpres on va s’ettone de trouvez des gens pour critiquer? Peut être chercher dans l’attitude…

Je veux bien croire qu’être médecin demande d’être sur de soi et donc par extension que ceux qui tentent de le devenir ai, on va dire, des “positions franches”, mais je ne crois vraiment pas que ce positionner en abaissant ceux qui ne sont pas du même avis ou bien qui n’ont pas ses besoins ou envies “festive” soit la bonne méthode pour redorer le blason des étudiants en médecine.

Et apres on vas me dire que non l’homme est bien au delà de son animalité : tu fais pas comme nous, t’est un con et t’est pas de la bande… des primates apeurés rien de plus…

/mode lironea on

spyd enerver le samedi matin


(MagicSeb) #14

En fait, je me suis mal fait comprendre, lorsque je disais qu’il y avait des cons de partout, cela voulais dire vraiment de partout: autant en médecine qu’ailleurs, ce n’était pas une conclusion de ma phrase mais de mon topic.
Je ne suis pas un fervent défenseur des étudiants en médecine car j’ai des camarades qui se la croit beaucoup trop, méprise certains patients et ça tendance à m’énerver.
Ne va surtout pas croire que je suis méprisant envers les autres, ça n’ai absolument pas le cas.


(Lalael) #15

Et puis on parle de médecine mais il y en a aussi dans les prépas et Grandes Ecoles et même dans d’autres facs que celles de pharma ou médecine.
Bon le bizutage c’est vraiment moche mais après faut pas tout confondre : les journées d’intégration cela peut être très différent.
Par exemple, dans ma fac (qui est très petite et très jeune) il n’y avait pas ces pratiques “traditionnelles” quand je suis arrivés en premières année et maintenant (enfin on a essayé) on organise une journée d’intégration (enfin c’est plutôt un pot d’accueil ^^) pour les premières années : l’année dernière on se disait qu’il serait bien, par exemple, d’organiser un concours de plaidoirie pour les 1ère année.


(spyd) #16

ha l’importance du phrasé…

Dans ce cas ma tirade ne te concerne pas.

mais tu peux la garder et l’adapter partout :mrgreen:


(MagicSeb) #17

Oui oui, un copier-coller et on casse vite fait un topic de merde, il faut choisir lequel maintenant… :wink:


(Slapash) #18

->> " Classement collection - de 500 " :mrgreen:


(MagicSeb) #19

Bizarrement, on pensait la même chose… :mrgreen:


(spyd) #20

si je peux rendre service hein :mrgreen: