ANIMAL MAN t.1 (Grant Morrison / Chas Truog)

Juste au-dessus de Strange fruit.

Moi, il n’y a que l’intégrale X-Men 1979 et, peut-être, Foul Play! qui pourraient m’intéresser…

Tori.

Foul Play! est réservé

Je m’en doutais un peu.

Tori.

Je suis innocent sur cette affaire.

Tu n’étais pas mon suspect…

Tori.

Ah bah mince, me suis arrêté au 5.

Y en a bien 7

Je cherchais une info dans le sujet, je retombais sur tes photos.

La dernière fois, j’ai vu les comics, là j’ai vu Morrissey et Siouxsie :sunglasses:

1 « J'aime »

Arf je vois un concurrent :sweat_smile:
Captain Britain - la fin du monde, tu le vends à combien ? Pour comparer avec le prix de ce volume d’un des membres d’ici qui le vend aussi. :grin:

Pas assez rapide petit scarabée
Déjà vendu

1 « J'aime »

MA lecture du Week-end!

Impossible de me dire que je ne lirais pas ce premier tome entièrement ce lundi. Impossible.

La seul série d’Animal Man que j’ai lue reste cette de Jeff Lemire, que j’avais spécialement adorée. Plus pour le trait de Foreman et son ambiance.
Sans chercher des similitudes (mais quand même) avec le travail de Morrison, on y retrouvait les thématiques du père de famille, les fins de moins difficiles, les gosses, etc…
Cette période New52 m’avait beaucoup plus que j’aurais envie de la relire!

Bref, je prends le livre chez Astro City. Intérieurement, je me dis que je le lirais quand j’aurais le temps et paf, c’est un week-end long! Et c’est parti!

Tout d’abord, le bouquin est magnifique. Je vois qu’il s’agit de la collection « Urban Cult » (je ne sais pas si c’est nouveau pour tout dire). Un beau blanc immaculé entoure le book. En un mot, l’objet est réussi.

A l’intérieur, j’ai été tout de suite surpris par la qualité visuelle du dessin, très expressif, les cadrages sont excellents et Buddy Baker a une certaine classe malgré ses collants oranges et ses lunettes disco. Et puis, c’est Chas Truog du début à la fin, sauf pour le chapitre « Secret Origin ».

Impossible également de passer à côté des couvertures de Brian Bolland. Elles claquent à mort. Elles dégagent une puissance animale justement et les couleurs denses donnent du poids au dessin. Impossible de ne pas passer quelques secondes sur ce travail de longue haleine. Il annonce dans les bonus avoir dessiné 63 couvertures!

Quant à l’histoire, cette édition lève chez moi une demi frustration. J’adore Morrison (Batman, X-Men, Seven Soldiers, All-Star Superman, Multiversity, We3, Flex Mentallo, etc…) comme il peut me donner beaucoup de mal à le suivre (Invisibles, Marvel Boy, etc…). Il est même mon scénariste préféré de par ses concepts déformants de la réalité comme pour mieux la montrer.

Animal Man est culte mais je ne connaissais pas. Le mal est à demi réparé. Très vite, le récit se veut très actif, intégre de nombreux personnages, maints concepts mais surtout met en lumière la vie de Buddy Baker, ce super héros aux fins de mois difficiles qui vit dans sa maison de Monsieur toutlemonde avec sa famille. La famille Baker est tout de suite très attachante avec ses problèmes et un fiston un peu tête de neoud!

Buddy se cherche: quel super-héros veut-il être? Lui qui se pense comme une cause perdue malgré des pouvoirs évidents! A travers ses péripéties, Buddy va se trouver, se découvrir sensible à certaines causes environnementales (que le bouquin est malheureusement actuel) et prendre confiance en lui au fur et à mesure des épisodes. Morrison creuse ses pouvoirs et construit une confiance à Buddy.

Morrison est dans son élément. Extraterrestres, vie terrestre, traditions ancestrales, vie de famille, les ingrédients du shaker sont nombreux et le cocktail final mérite d’être gouté.

Impossible de lâcher le bouquin également, pour cette réflexion sur la créativité (le fameux testament du coyote), les limites fixées par autrui, les dialogues du Chapelier fou, de Psychopirate apeurés de disparaitre d’un coup de gomme…

Il y a tant à dire.

Une magnifique découverte de bédé « intelligente ».

2 « J'aime »

Le lemire m a pas mal ennuye… come le swampie on aurait dit une compil de la serie « vertigo » en tout cas l originelle.
La fin avec maxine est assez calque sur le rin de tom veitch de memoire que je venais de lire

Animal mzn est une de mes series favorites de morrison… c est la serie ou on est le plys a hauteur humaine, avec les personnzges autznt que les concepts

Il a gardé le deuxième, dis-moi?

1 « J'aime »

Et voila, une très bonne lecture que j’ai beaucoup apprécié même si je m’attendais à beaucoup plus de folie !

Attends, ça va venir dans le deuxième tome. :wink:
Mais par rapport à un « Doom Patrol », c’est effectivement plus « sage », toutes choses égales par ailleurs.

C’est surtout brillant, Photonik. N’oublie pas cela, s’il te plaît.