Animeland passe bimestriel!

Et surtout, ce qui peut faire la force d’un magazine, par rapport aux diverses news sur le net, c’est l’analyse poussée de ces news, des gros dossiers, etc.
Or, c’est ce qui manque à Animeland, justement.

Enfin, de toute façon, ça fait plus d’une centaine de numéros que je ne me jette pas sur le dernier Animeland.

Tori.

Je ne suis plus Animeland depuis 5-6 ans (et leur changement de formule de l’époque), mais à la lecture de vos remarques, je constate qu’on a exactement le même souci de contenu depuis quelques numéros pour Role Playing Game!
Les critiques de jeux se limitent à une “page”, c’est-à-dire 2-3 petites colonnes noyées sous les screenshots, contre 4-5 pages pour les gros jeux et 2-3 pages pour les jeux mineurs auparavant.
Le tout est entrecoupé de nombreuses pleines pages avec une grande image de tel ou tel jeu. Bref, on tient plus entre les mains un album de photos facilement trouvables sur net qu’un corpus de critiques éclairées et éclairantes… La partie news se défraîchit de plus en plus avec le passage en trimestriel, et là aussi, s’est singulièrement appauvrie… Dommage, c’était vraiment la dizaine de pages qui me faisait acheter le magazine car c’était une bonne synthèse en langue française à défaut de passer du temps à chercher la news sur le net américain.
Là encore, c’est d’autant plus surprenant que le magazine est désormais le seul du marché sur ce créneau (Gameplay RPG est mort depuis des années).
C’est dommage pour Animeland, je garde un excellent souvenir des numéros des années 2000, même si on lui reprochait un certain élitisme à l’époque.

C’est franchement dommage pour eux. Mais en même temps j’avais déjà une baisse de régime pas tant au niveau de la qualité, mais de la quantité.

Et le problème, c’est si Animeland s’écroule c’est tous un pan de la culture geek qui s’écoule avec lui ; car j’aime bien les magazine que fait la société AMP.

Je ne lis presque jamais Animeland, parfois je le feuillette en bibliothèque mais ça s’arrête la.
Déjà le magazine parle de plein d’animes sur des chaînes télés mystérieuses lol mais bon je sais pas quand t’as une TV simple, tu n’as pas accès à toute ces chaînes mangas et donc tu t’en fiche de ce qui passe dessus.
Les critiques, sans vouloir faire polémique on trouve aussi bien voire mieux sur le net (MS oui je te cite !) gratuitement. C’est toujours intéressant d’avoir plusieurs avis en plus et on sait quel chroniqueur/euse se rapproche le plus de nos propres goûts.
Concernant les news c’est plus ou moins pareil, on trouve la même chose sur le net et en plus rapidement. Après je trouvais le magazine assez attractif visuellement même si trop concentre sur l’animation (enfin je préfère de loin les mangas et c’est bien dommage qu’ils se soient axés la dessus).
En soi ce n’est pas une grande surprise s’ils vont mal même si on leur souhaite de redresser la barre.

Euh, ben c’est Animeland, pas Mangaland, hein ~___^
Plus sérieusement, depuis le début, c’est un magazine sur l’animation, pas sur le manga, même si l’animation japonaise y est depuis toujours majoritaire, et qu’en traitant d’animation japonaise, on peut difficilement faire l’impasse sur le manga.

Tori.

Les animés étaient tout de même passés au second plan depuis pas mal de temps…

moi aussi j’aime bien Animeland, que je suis depuis de nombreuses années, et je me suis aperçu qu’avec le temps, la qualité du mag se dégradait de plus en plus. Je trouve que avec cette nouvelle, ca sent le sapin, comme on dit.

ça m’ennuie ce qui leur arrive mais il est vrai que depuis l’arrivé d’internet la presse papier n’a pas su ce renouveler.
J’ai commencer à le lire au numéro 15 en même temps que tsunami ( bien vite mort ha mon gout).
Je fais un parallèle avec le déclin des boutique de mangas à paris.
C’est fort dommage…