ANT-MAN/GIANT-MAN : L'INTÉGRALE 1962-1964

Mais rncore une gous je reagis pas a lire cette serie…
Mais au fait su elle setait mieux que les series actuelles

1 « J'aime »

Enlève tes moufles :slight_smile:

1 « J'aime »

Parce que ce sont deux héros qui existent dans une grosse série, comme tu l’as souligné (Thor et Iron Man aussi, mais ils trouvent leur tonalité après des mois d’hésitation et ça aurait sans doute pu s’arrêter plus tôt, et Cap vit longtemps ses aventures dans le passé, ce qui est un moyen de ne pas faire doublon). Ça explique aussi pourquoi leurs aventures s’arrêtent plus tôt. Il faut faire de la place aux nouveaux héros.

Jim

J’ai toujours pas complété le run de Ditko, va vraiment falloir que je m’y mette

Ah ben oui… c est sur
moi il faudra que je me mette à l epic Antman (surtout que le 2 arrive) mais bon j ai la quasi totalité des epics spidey, iron man, xmen, x… toutes les séries… bon bref quasi toutes les séries amrvel des 60’s/70’s que j ai pas lu en entier, pas lu sans censure qui m attendent dans un format ou un autre (souvent numérique car entre 4 et 7€ le volume… je veux bien redonner une chance à Submariner et à Hulk ou Ghost rider … à 30€ et plus… nan)

Et Infinity Countdown #5.

J’ai cru que Pym avait traversé la porte verte… :unamused:

Mais c’est canon, ça ?

Rage of Ultron

The resulting event was Ultron being merged with Hank Pym.[118] The process presumably killed Hank, but caused Ultron to develop a personality as if the two had merged mentally as well.[119]

All-New, All-Different Ultron

Once safe, Ultron wondered if his father’s mind was with him or he was just delusional, a possibility the Avengers brought up during the fight, and began to wait for the particle to be ejected into the solar wind.[121]

Infinity Countdown

Ultron was able to steal the Soul Gem from Magus after ruthlessly killing him. Unbeknownst to Ultron, however, was that a fragment of his soul that believed itself to be Hank Pym entered the Soul World when he took hold of the gem,[126] he tried to make contact with the Avengers to leave the soul world but failed and was consumed by the Soul-Eater Devondra while experiencing an allutination of him returning safely to his friends.[127]

The Ultron Agenda

When Ultron confronted Iron Man, Stark shared the discovery that the cyborgs that came from his merging process only simulated the human side, and the person fused with machines died as soon as they were merged, which disproved the idea behind Ultron’s cyborgs of being the harmonic fusion of human and robot. Ultron surrendered, refusing to risk Iron Man using the separator on him and prove the prospect that, like the humans he used to make cyborgs, the real Hank Pym was dead all along.

72b2rp

2 « J'aime »

Oh, merci beaucoup. Quelle tristesse.

Je ne sais pas… il semble que lorsque quelqu un arrive a faire avancer Hank (Englehart, Slott…) y a toujours un gars pour rappeller qu il a frappé jan et qu il ne peut pas etre réhabilité (seul Spiderman peut (un xmen pourrait surement aussi…)) … donc quitte à ne jamais sortir de là…

1 « J'aime »

Son retour lui permettrait au moins de faire la connaissance de sa fille biologique (Nadia & Janet ont une mini-série Wasp à venir bientôt).

Ouais, je suis assez d’accord.
D’autant que Hank est intéressant quand il entame un parcours de reconstruction. Tu cites à raison Englehart et Slott qui travaillent justement sur les vieux fantômes qui hantent le personnage, et en tirent une épaisseur bienvenue.

Jim

1 « J'aime »

Et puis le tuent, pour slott en tout cas, si j ai bien suivi.

Bah je crois pas, puisqu’il devient le Scientifique Suprême dans Mighty Avengers et se retrouve à la tête de l’école des Vengeurs dans Avengers Academy. Slott l’a laissé en belle condition, c’est Remender et ses successeurs qui ont fait les marioles.
Après, j’ai plus tout en tête et, en tant que vieux lecteur, je sais qu’il reviendra un jour et donc je ne m’en fais plus (et j’arrête de retenir des infos pas nécessaires).

Jim

1 « J'aime »

Remender plutôt (d’un certain point de vue comme dirait Obi-Wan), dont la fusion semble avoir déplu aux scénaristes suivants, les poussant à changer cela (Hank serait mort instantanément lors de fusion). Pymtron (le fils qui se fait passer pour le père) serait en quelque sorte plus proche de l’entité Bob quand elle arbore le visage de Dale Cooper hors de la loge (en possédant le corps du doppleganger de Dale).

Comme dit Jim, il reprend Englehart mais je trouve que Pym disparait pas mal sous Byrne…

C est le souci quand un scenariste part avant d aller au bout… Il avait certainement des choses à dire sur la partie androide du Marvel verse tant il y revient…
C est comme le fait qu on apprend dans la derniere newsletter de Brevoort que Brubaker avait un plan avec le martiens (vision dans reborn) pour un arc de Secret Avengers… (et surement que lui aussi avait des trucs sur Steele ou le shadow truc…)
meme probleme qui fait que le run de Byrne sur WCA s avere plus un souci avec le temps qu autre chose alors que surement il avait prévu e réparer Wanda (vision surement que non et c est un souci en soi))

J’ai vraiment l’impression que les gros éditeurs aiment figer les personnages dans certaines formules qui les ont définis à une époque (Tony alcoolique, Matt dépressif…) sans doute afin de « vendre » une formule déclinable dans d’autres supports. Et c’est un raisonnement qui a fait son temps : on voit bien qu’ils sont parvenus à rendre Tony passionnant au cinéma, sans recourir à l’alcool, qui au final reste très secondaire dans les films.
Le processus a commencé avec les premiers dessins animés des années 1960, qui contribuent à figer les personnages dans leur situation (Peter n’avance plus dans ses études, Reed et Sue sont les parents d’un fils qui ne grandit plus). Ça se généralise, alors qu’en fait, on sait bien que c’est inutile. Mais c’est désormais profondément ancré. Presque atavique.

Pareil. Byrne s’intéresse surtout aux couples : donc Wanda et Vision qu’il sépare, Clint et Bobbie qu’il rabibochent… Et surtout, il cherche à casser les jouets qui fonctionnent encore. Et il se barre, fâché, quand ça devient intéressant.

Jim