AQUAMAN : LA MORT DU PRINCE (collectif)

aquaman-8211-la-mort-du-prince

Aquaman – la mort du prince

Destitué et exilé, Aquaman débute une des périodes les plus sombres de son existence.

Il doit ainsi faire face au retour de ses pires ennemis dont Black Manta. Mais même cette avalanche de duels terrifiants et de défis éreintants ne peut le préparer à ce qui va rester le pire échec de sa carrière de justicier.

INFOS

SCÉNARISTE : MICHELINIE DAVID - DESSINATEURS : NEWTON DON, GRELL MIKE, APARO JIM
  • Public : 9+
  • Collection : DC Archives
  • Date de sortie : 07 décembre 2018
  • Pagination : 344 pages
  • EAN : 9791026818748
  • Contenu vo : Contenu : Adventure Comics #435-437,441-455 + Aquaman #57-63
  • Prix : 28 EUR

Des connaisseurs, là-dessus ?

Alors à vue de nez, ça rassemble un peu plus que le TPB d’il y a quelques années qui reprenait cette saga, le drame (non : LE drame) qui marquera toute la carrière du héros. J’ai l’impression qu’il y a nettement plus de matos, sans doute dans la perspective de contextualiser davantage.
La série est plutôt chouette : la formule mensuelle (animée longtemps par Nick Cardy, puis par Jim Aparo tout droit venu de Charlton et qui dessine en mode “Neal Adams calme”, j’adore) s’était arrêtée, et le personnage a intégré le sommaire d’Adventure Comics, avant de retrouver sa propre série, avec l’ancienne numérotation. C’est cette période, peu ou prou, que couvre ce recueil, dominé par le scénariste David Michelinie, qui marque pas mal de point : il rend des méchants dangereux, il creuse les rapports de couple, il développe la société atlante.
Le fait que les récits de la période Adventure soient plus courts, ça permet de donner un rythme soutenu. Ça speede, mais comme les dialogues sont nombreux, il se passe plein de choses sans donner l’impression que ce soit décompressé.
Graphiquement, ma préférence va aux planches d’Aparo, mais celle de Don Newton, encore un peu vert, sont quand même très chouette. C’est peut-être les parties illustrées par Mike Grell (lui aussi en début de carrière) qui sont les plus faibles, même si ça reste très bien.
Pour ceux qui voudraient avoir un aperçu, il me semble que c’est dans la Super-Vilains Anthologie qu’on peut lire l’épisode marquant de cette période.

Jim

Merci. Je sens que je vais y aller voir de plus près quand ça sortira !

Déjà, graphiquement, c’est loin d’être laid :

Parcourir rapidement ces images me confirme que si Michelinie domine cette période, il n’est pas le seul, puisque Paul Levitz est assez actif aussi.
Ensuite, sans vouloir m’avancer, parce que je n’ai tout de même pas tout lu sur le personnage, loin de là, il me semble tout de même que c’est dans cette période que le héros s’enrichit de thèmes comme l’exil, la perte de la couronne, les conflits de cour, tout ce genre de choses qui sont un peu monnaie courante de nos jours quand on parle d’Aquaman.
Donc en plus de la valeur esthétique de la série, il y a, me semble-t-il, une réelle valeur historique.

Jim

A regarder la couleur du papier, je me suis dit “années 70”. Et j’ai cru voir années 75 dans les OURS.
Mais ça a l’air de vendre, Aquaman, pour que ça sorte comme ça. Cool.

Le film imminent, ça aide aussi.
Mais ouais, ça vent (de Marseille).
Et si en plus ça permet de découvrir des vieilleries, c’est cool.

Jim

J’aurais mis “ça vend (marin)” ou “ça vend (du large)”, pour rester vraiment dans le registre de la mer. ~___^

Tori.

Urban tente quand même énormément sur Aquaman, c’est impressionnant.

On a pas la même définition d’énormément. Ils tentent avec une sortie de film comme avec d’autres personnages.

Disons que c’est un personnage sur lequel on ne se serait pas attendu à voir autant de trucs : la série d’Abnett qui paraît avec une vigoureuse régularité, le run “Sub-Diego”, ce tome, c’est pas mal, pour un personnage somme toute mal connu…

Jim

Oui, c’est exactement ça qui m’a fait réagir.

et si l’intention est effectivement de surfer sur la sortie du film on peut quand même leur accorder de ne pas avoir seulement fait un mois spécial avec plusieurs publications consacrées au perso mais d’avoir travaillé la chose en amont pour ancrer sur une durée des sorties en plusieurs en tomes

ce fut la même chose pour WW

je n’ai pas dit que c’était une 1ère

Et Wonder Woman est quand même plus connue et populaire que Aquaman.

Ma critique :

https://www.sanctuary.fr/avis/129575/