ARATA t.1-25 (Yuu Watase)

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Bon, ça va peut être faire HS, mais comme ça concerne tout de même arata, je le poste ici, plutôt que de créer un nouveau sujet.
si jamais c’est trop HS, je laisse aux modos le soin de déplacer ou supprimer le message.

Enfin bref, je suis allé acheter des mangas cet aprem (cool ta vie), et au moment de payer, la gentille caissière m’a filé une carte Arata, ainsi que le passeport de Ankama Editions 2010/2011 (mais bon, je suis tombé sur dofus, j’ai refermé direct).
Enfin bref, au dos de la carte donc, il y a un site internet ainsi qu’un symbole, qui permettrait apparemment de déclencher une animation sur le dit site.

arata.kurokawa.fr

J’essaye, ça foire (oui je suis sans doute pas doué). Bref, comme j’ai en plus hésité à prendre les deux premiers tomes, ça m’a intrigué tout ça, donc c’était au final pour savoir si certains avaient essayé, et surtout, ben, qu’est ce que ça donne :mrgreen: ?

manga-sanctuary.com/news/968 … ligne.html

Arf, désolé alors, le pire c’est que j’avais déjà visité la news :blush:

J’ai lu les 2 1er volumes à la suite. Le tout début me rappelle le style habituel de l’auteur, mais rapidement l’évolution de l’histoire fait que ça devient un Watase différent. Différent mais pas moins bien pour autant. La présentation des personnages principaux et leur situation ne traîne pas en longueur. L’histoire est prenante et on entre vite dans le vif du sujet.

Par moment, et je ne saurais pas dire pourquoi, en lisant ça me faisait penser à Inuyasha. Je ne dis pas que ça y ressemble, mais je n’y peux rien j’avais cette idée en tête. Peut-être le fait qu’il y ait 2 mondes.

Mais bon en conclusion, même si ce n’est pas un shojo, j’ai aimé ce Watase !!

Les 2 tomes sont dans ma pile de lecture… Peut-être les prochains sur ma liste :wink:

[quote=“ALEXA”]J’ai lu les 2 1er volumes à la suite. Le tout début me rappelle le style habituel de l’auteur, mais rapidement l’évolution de l’histoire fait que ça devient un Watase différent. Différent mais pas moins bien pour autant. La présentation des personnages principaux et leur situation ne traîne pas en longueur. L’histoire est prenante et on entre vite dans le vif du sujet.

Par moment, et je ne saurais pas dire pourquoi, en lisant ça me faisait penser à Inuyasha. Je ne dis pas que ça y ressemble, mais je n’y peux rien j’avais cette idée en tête. Peut-être le fait qu’il y ait 2 mondes.

Mais bon en conclusion, même si ce n’est pas un shojo, j’ai aimé ce Watase !![/quote]

Moi aussi ça m’a fait penser à Inuyasha en fait. Il est clair que cela vient du coup des deux mondes.

Ben moi pas du tout. Allez savoir pourquoi… En tout cas, le récit est très classique, que ce soit dans le fond ou la forme. Par contre, je déteste un point, qui n’est pas l’apanage d’Arata : nos deux Arata sont censés être complètement identiques, puisque personne n’arrive à les différencier. Et pourtant, Watase s’amuse à leur mettre une couleur de cheveux différente… Au moins, on est sûr d’une chose, le lecteur ne risque pas de confondre les 2… C’est un détail qui ne gène en rien la lecture mais ça me saoule à chaque fois que je vois ça. Je me dis à chaque fois : mais c’est évident qu’ils sont différents, t’en a un blond et un brun !!! :laughing:

:laughing: :laughing:
C’est le paradoxe Clark Kent et Superman !!!

Oui c’est exactement ce que j’ai marqué dans ma critique. Mais c’était le seul moyen de les différencier, ça aurait été compliqué pour le lecteur sinon je pense.

La critique par Miawka est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Je n’ai lu encore que le premier tome sur les deux sorties. Mais je partage aussi cet avis positif.
Un début prometteur avec une double histoire qui m’intéresse. C’est assez classique soit, mais le croisement de l’histoire de deux Arata de deux mondes totalement différent permet de compenser cela.
Puis c’est bien dessiné et assez drôle par moment.
Il y a le méchant… Lui par contre, je le trouve assez mauvais…

J’espère que ça va continuer.

La critique par Miawka est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

En ce qui concerne la reconnaissance des 2 Arata dans les 2 mondes malgré une différence physique évidente, je pense qu’il faut comprendre, que les héros se voient toujours tels qu’ils sont réellement, mais que leur entourage les perçoit tels qu’ils connaissent leur Arata d’origine (On trouvera une rapide phrase du Arata brun en début de volume 3 qui semble confirmer cette théorie).

Ca fait en fait un peu confus, parce qu’à aucun moment Watase n’explique vraiment cette partie de l’histoire qui peut sembler être un détail et pourtant qui est quand même importante pour la cohésion du récit.

Sinon à part ce petit point, j’aime, pour le moment, beaucoup cette série qui, pour moi, est en train de devenir un titre phare de l’auteure. Ce qui m’a également beaucoup attiré dans Arata, c’est la perspective d’une évolution équivalente entre les deux monde tout au long du récit. Après un volume 2 consacré entièrement au Arata blond et au vu de la fin de ce volume on pourrait penser que le volume 3 sera lui consacré au second Arata, seulement, après lecture du début de celui ci, on retourne très rapidement dans le monde fantastique, délaissant au bout d’un chapitre le monde moderne.

Connaissant l’affection de l’auteure pour la fantasy et vu le background mis en place dans le monde fantastique comparé à celui du monde moderne, je pense que Watase va bien plus developper et se focaliser sur ce premier monde, en faisant intervenir le second monde entre 2 péripéties du blondinet pour casser un peu le rythme et caler un peu plus d’humour.

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Je vais attendre de voir ce que donnent les prochains tomes et je reprendrais peut-être le titre. Parce que niveau shonen, c’était un début sympathique mais sans la moindre once d’originalité. Si ça évolue positivement, tant mieux.

Habituée au style des scénarii de maître Watase, j’avais deviné cet revirement surprise de fin de tome… et je suis très curieuse de lire ce que donnera la suite. En effet, “Arata” se distingue de bien des shonen à succès et c’est ce qui fait sa première qualité. Pour celles et ceux qui cherchent de l’originalité, je ne puis que conseiller une relecture assidue et une certaine persévérance! Lorsque les deux mondes s’entre-mêlent, on n’est jamais sûr de ce que Yuu Watase nous réserve!

La situation s’accélère avec les identités des Arata percées par leur entourage l’entrée en scène de Kadowaki d’une manière plus fracassante qu’auparavant ! Beaucoup de suspens, de révélations et d’évolution dans ce tome aussi excellent que les autres, voire meilleur. Ça se lit toujours très bien, entre un graphisme superbe et des scènes d’action très claires et dynamiques. L’histoire prend un sacré coup en avant et donne encore plus envie de se ruer sur la suite. J’ai également beaucoup apprécié le personnage d’Oribe et le fait d’en apprendre davantage sur la situation familiale et scolaire de Kadowaki.
9/10

La première chose qui m’a sauté aux yeux au feuilletage est que Yuu Watase avait massacré sa magnifique mise en page. Certes il reste toujours quelques cases qui débordent, mais on est extrêmement loin de son niveau habituel et c’est vraiment dommage. Cependant, dès la lecture entamée, je n’ai plus tenu compte du tout de ce défaut car j’étais complètement absorbée par le récit. La lecture est fluide, le graphisme beau et l’histoire intéressante et bien rythmée, remplie d’action. J’adore l’idée des deux Arata et j’ai hâte de découvrir ce qu’il va leur arriver à tous les deux. La fantasy proposée a des ficelles assez classiques, pourtant pour l’instant je n’ai pas exgérément d’impression de déjà-vu.
9/10