Arata volume 6 (Kurokawa)

Passé le début du tome où Arata doit affronter la partie négative de lui-même, le souffle retombe un peu et ce volume ne s’avère au final pas le plus exaltant. Néanmoins ça reste très agréable à lire et très drôle, même si c’est un peu moins intense que d’ordinaire. J’ai surtout hâte de voir ce qu’il va se passer dans le tome suivant, car celui-ci constitue une vraie mise en bouche, dans un monde comme dans l’autre. J’aime bien le caractère du nouveau personnage.
7/10

ARATA 4-6 : c’est officiel, Arata est définitivement mon nouveau coup de coeur. Même si je lui trouve quelques défauts, j’adore suivre les aventures d’Arata et suis pressé de voir la suite. Quand je parle de défauts je parle en premier de Kadowaki. Enfin c’est un défaut et en même temps un point fort xD C’est simple, c’est un vrai psychopathe égocentrique avec un sentiment de persécution :laughing: Au départ j’ai trouvé ça lourd comme personnalité. Je trouvais ça exagéré et caricatural mais au final, je sens que ça peut donner du bon ! C’est bon de temps en temps un personnage aussi excessif. J’espère juste qu’on nous épargnera une transition du coté des gentils et qu’il restera tel qu’il est jusqu’à la fin. Autre petit défaut donc, c’est la fin un peu « bisounours » de certaines histoires histoires comme Nagu qui s’asservit de lui même et Hiruko qui finalement se range du coté d’Arata en 2 secondes. Mais bon le reste est tellement bien que je passe outre. La partie lycée devient plus intéressante même si elle reste en retrait et j’ai aussi hâte de connaître la suite de ce coté.