Arata volume 7 (Kurokawa)

Même si le style rend l’action très intense et que je dévorais les pages, j’ai quand même été un peu dépitée du traitement beaucoup trop classique de la première moitié du tome. On sombre un peu dans du shônen bateau prévisible, ce qui n’est pas du niveau de cette série. Heureusement, la seconde partie rattrape très largement le niveau ! Avec notamment une révélation cruelle et un dilemme qui l’est tout autant. Arata n’aura cependant pas le temps de souffler et devra rapidement évoluer à nouveau. On découvre aussi plus en détails la relation unissant Arata à Kadowaki. Que l’action et les personnages soient si approfondis, conjugué à un style rendant l’action claire et dense, avec de très beaux dessins, rendent ce manga tout simplement excellentissime.