ARROW (Saisons 1-7)


(FC powaaaa) #361

Mais qui n’est pas forcément un gage de qualité ! :mrgreen:


(Ben Wawe) #362

La saison 5 est bien remontée. :slight_smile:


(FC powaaaa) #363

Vu le niveau de départ, y a pas de mal !


(sylvain cordurié) #364

Faut reconnaître que la saison 5 est regardable.
La saison 4, tout le monde souhaiterait l’oublier, à commencer par une partie e la prod et du cast. C’est dire…


(FC powaaaa) #365

C’est pour ça que j’ai fait en sorte de ne pas la connaître ! Je n’ai pas à l’oublier !


(Oncle Hermes) #366

Étonnant épisode 13 de cette 5e saison. Un épisode déconnecté des grands arcs narratifs en cours, sans super-vilain, sans même les rituels flashbacks sur le passé d’Oliver (remplacés il est vrai par d’autres sur le passé de René / Wild Dog), mais dévolu au débat qui gratte encore et toujours outre-Atlantique autour du droit à la possession d’armes. Une question auquel Oliver Queen va devoir trouver une solution plus en tant que maire de la ville qu’en tant que vigilante prompt à répondre à la violence par la violence.

Les arguments des différents camps en présence sont représentés et “incarnés”, des pro- aux anti-contrôle en passant par ceux qui préfèrent se mettre la tête dans le sable (avec une intéressante remarque au passage sur l’état d’une société où “il est devenu impoli de débattre de politique”). Bon, on reste dans le monde des comics, on ne confond pas ça avec The Wire [size=80](insérer ici un froncement de sourcils lourd de sens en direction de l’équipe de Daredevil)[/size] ou même avec du Aaron Sorkin, et la solution trouvée in fine reste opportunément vague. Mais l’épisode sort tout de même indéniablement du lot, non seulement comme potentiellement le meilleur de la saison jusqu’ici, mais peut-être même l’un des meilleurs de toute la série.


(system) #367

Y trouves-tu un petit côté “Twin Peaks” aussi? :wink:


(Oncle Hermes) #368

Pour le coup, non, pas du tout ! http://www.bdgest.com/forum/images/smilies/kusanagui.gif


(sylvain cordurié) #369

Gros spoiler dans le lien ci-joint, pour ceux qui ce truc intéresse encore.
Dans l’absolu, je me fous un peu beaucoup de ce que la série raconte. Mais ce qui m’a épaté, c’est l’art du contre-pied inutile.
D’après les gars qui bossent sur Arrow, il y a combien de lecteurs qui suivent le show ? Pléthore ? Parce que, faire d’Adrian Chase ce qu’ils en font au lieu de ce qu’ils devraient en faire, s’ils étaient un minimum fidèle à sa définition.
J’imagine le brainstorming de fou du showrunner et de son équipe de scénaristes (je crois que c’est le terme technique) en pleine séance de branlette collective :
"Ouais, on va les épater et les surprendre, ceux qui croivent savoir !"
Il y a des gastros qui se perdent, tiens…
allocine.fr/article/ficheart … 61008.html


(Oncle Hermes) #370

Arrow n’est clairement ni la meilleure série du genre, de façon générale (même si c’est pas la pire non plus), ni, plus particulièrement, celle qui semble le mieux gérer ses plans pour ses personnages sur le long terme (le cas Black Canary étant le plus évident). Mais je ne suis pas 100% d’accord avec les termes du procès que tu lui fais sur ce coup-là :

Il n’y a peut-être pas pléthore de vieux lecteurs de comics des années 80 qui suivent le show, mais on peut gager qu’il y en a un pourcentage notable qui a accès à Internet. Et dans les heures qui ont suivi l’annonce du casting de l’acteur et du rôle allant avec, tous les sites spécialisés ont fait leur boulot, c’est-à-dire informer de qui est le personnage dans les comics et, conséquemment, de ce à quoi on pouvait s’attendre qu’il soit dans la série.

D’ailleurs, pas la peine pour chercher un exemple plus loin que dans ce topic même. Dans le cas d’Adrian Chase, c’est deux pages plus haut que celle-ci, avec illustration à l’appui comme il se doit. (Je précise, pour être [size=85]ENCORE PLUS[/size] parfaitement clair, que ceci n’est absolument [size=85]PAS[/size] une attaque contre le travail fourni par le staff du forum.) Et d’ailleurs, oh, ça alors, juste en dessous, la première (et seule) réaction, d’un forumeur qui “croivait savoir”. :mrgreen:


(sylvain cordurié) #371

C’est bien connu, non ? Ceux qui croivent savoir sont toujours dans l’erreur. :wink:

Je le maintiens. Se servir d’Adrian Chase pour nourrir cette série - peu importe comment on le tord pour démontrer je ne sais quelle maestria artistique - c’est à mon sens un pur gâchis.


(Oncle Hermes) #372

Note que je n’ai pas prétendu à la maestria artistique :mrgreen: , j’indiquais simplement qu’il y avait peut-être bien un public que Berlanti et ses potes essayaient d’envoyer sur des fausses pistes (pour de simples raisons de survie du suspense), juste pas celui auquel tu pensais.

Après, vu ton insistance sur l’intérêt initial du perso dans les comics, je serais curieux que tu m’expliques en quoi il est si intéressant selon toi. Je n’ai pas lu la série à son nom, et vu de loin, j’ai plutôt l’impression d’une espèce de sous-Punisher pas assumé. :confused: Pas vraiment le concept dont la “trahison” par la série télé va troubler mon sommeil. Mais si je me plante et qu’il y a de la bonne lecture à découvrir à la clé, je suis tout ouïe.

En l’état actuel de mes connaissances, et pour en rester à la révélation de la semaine dernière dans Arrow, je trouve l’idée de faire d’Adrian Chase Prometheus plutôt plus intéressante que d’en faire le Vigilante ; non pas juste un représentant de la loi qui disjoncte parce que “le système ne marche pas” et qui préfère faire justice de manière plus expéditive (http://www.bdgest.com/forum/images/smilies/kusanagui3.gif), mais un big bad de saison qui a mûri son plan d’action et est capable aussi bien de terrifier Oliver quand il est sous son masque que d’infiltrer son entourage et s’y imposer en tant qu’apparent allié et ami fidèle, avec des plans à tiroirs. Évidemment cette analyse repose sur l’hypothèse généreuse que la logique de ces plans dans les plans sera effectivement expliquée au bout du compte, et que le perso ne fait pas juste tout et son contraire parce que le pool de scénaristes improvise en roue libre, – de même que le fait que je trouve l’idée intéressante ne préjuge pas de la qualité de sa réalisation (plutôt pataude tout de même, notamment avec l’impression que Segarra change de jeu d’acteur à partir du moment où le spectateur sait…).


(sylvain cordurié) #373

Je n’étais pas parti pour en faire un sujet de débat, mais rapidement…
Le Vigilant appartient à une période que j’ai suivie d’assez près, entre son apparition (sous cette identité) dans Teen Titans et la série qui lui fut dédiée.
Oui, c’est une variation du Punisher. Mais je le trouve plus intéressant. Parce que là où le Punisher est un bloc sans émotion dans les comics, Adrian Chase suit une trajectoire fatale intéressante. Et sa fin… dans le genre, on a rarement fait plus dur.
Alors, certes, il n’a pas marqué l’histoire des comics. Mais avec ce profil, il y a matière à faire plus intéressant qu’un méchant machiavélique de plus.

Chacun son trip.
Perso, je trouve terriblement con de développer un personnage pour en faire tout autre chose que ce qu’il est. Tout ça pour épater une galerie de lecteurs ? Soyons sérieux. Combien de spectateurs de ce Arrow savent qui est Adrian Chase dans les comics ? Quand l’ambition d’un show consiste à attirer deux/trois millions de fidèles, ça ne pèse pas lourd.
Ici, on est un minimum instruit de la chose comics. Mais à part nous et les scénaristes ayant eu cette idée de génie, qui ça excite ?
Invariablement, je ne vois pas l’intérêt de “trahir” la définition d’un personnage. Et vu les développements déjà hasardeux (pour être gentil) de Black Canary ou Merlyn, ça m’ennuie d’autant plus.


(Oncle Hermes) #374

Nope, mais je repars avec a minima l’idée d’aller découvrir cette série, idée qui ne m’était pas venue avant ton intervention (et encore moins l’envie). Bon travail. :mrgreen:

C’est là que nos interprétations diffèrent. Il est possible aussi, étant donné nos différences d’âges et de parcours, que chacun voie midi à sa porte, et s’imagine visé d’abord… J’ai évidemment tendance à penser que ma version fait plus sens, mais on peut m’accuser d’un biais assez évident. :unamused: Bref. Comme j’essayais de le dire plus haut, pour moi les scénaristes font moins ça pour épater une minorité de vieux lecteurs (tu reconnais toi-même que c’est une démarche improbable), que pour parvenir à surprendre des spectateurs “peu cultivés” en matière de comics mais qui récupèrent leurs infos par d’autres voies. Ne pas oublier que le show est diffusé sur la CW, une chaîne dont les jeunes adultes sont le “cœur de cible”.

… Et c’est peut-être justement le fait que pas grand monde ne sait qui est Adrian Chase qui a fait qu’ils se sont senti plus libres de le “trahir”. Ce qui, en soi, est aussi un problème – mais un autre problème.

Je crois qu’on peut affirmer sans risque de se tromper que ceux qui s’occupent de cette série n’ont, hélas, aucune vision, non seulement à long, mais même à moyen terme, de ce qu’ils fabriquent. Tout le monde ne s’appelle pas Whedon…


(sylvain cordurié) #375

Ça, oui.

S’ils ont construit sur de telles bases (pour surprendre les zozos allant glaner leurs infos sur le net) - et c’est peut-être le cas - ça ne fait que démontrer à quel point la série est creuse. Parce que la révélation de qui est Chase n’a aucune force, aucune résonance. C’est artificiel. Tout comme la mort de Laurel était un spectacle pour bovidés. Rien. Pas d’émotion.
C’est tout le problème de Arrow. C’est une petite mécanique, qui se développe sur la base d’enjeux poussifs, avec des personnages sans perspectives personnelles ou collectives, sans parcours (hormis celui d’Oliver dans les flashbacks… encore qu’il y a longtemps que ça tourne en rond).
À part l’épisode 13 qui fait sien un sujet de société, le reste, ça ne va pas bien loin.

Si je t’ai donné envie de regarder le show, j’espère que ce n’est pas par esprit de contrariété. Ce n’est pas une bonne motivation pour se faire chier. :wink:


(Oncle Hermes) #376

Non, je voulais dire que tu m’as donné envie d’aller lire les épisodes consacré au Vigilante. Le show télé, je je le suis déjà (ça me semblait clair vu mes messages précédents dans le topic…), depuis ses débuts et je continue. Avec ses hauts occasionnels, ses bas, et ses périodes moyennes. Selon les périodes, ça relève du plaisir coupable ou de la force de l’habitude malgré une lassitude plus ou moins prononcée, mais parfois, parfois, j’y trouve de bons (et même quelquefois très bons) moments qui peuvent donner l’impression de justifier le reste.


(sylvain cordurié) #377

Alors, nous avons tous deux une propension à rationaliser la manière dont nous perdons notre temps. :slight_smile:

Pour ce qui est du comics, tu es l’un des premiers à qui je donne une envie de lecture. :slight_smile:
Je ne sais pas comment tu vas retrouver les TPB. Les premiers numéros par Keith Pollard et Chuck Patton, ça se tient. Puis Ross Andru et Gil Kane se succèdent pour quelques épisodes. Deux artistes pour qui j’ai un énorme faible.

170308030010444517


(Le Doc) #378

Premier aperçu de la saison 6 :

https://www.youtube.com/watch?v=DHZEeDEwRE0

Michael Emerson (Lost, Person of Interest) a rejoint la distribution dans un rôle non communiqué.


(Le Doc) #379

Kirk Acevedo (12 monkeys) a rejoint la distribution de la saison 6. Il sera Richard Dragon (à noter que les scénaristes se sont inspirés de la version New 52 du personnage).


(Blackiruah) #380

Alors ils vont reprendre le run d eLemire ?