ASGARDIANS OF THE GALAXY #1-4 (Cullen Bunn / Matteo Lolli)


(KabFC) #61

c’est bas, mesquin, surtout que pour une fois je suis pas dans l’histoire.

Mais tellement vrai.


(Ben Wawe) #62

Je pense qu’il faudrait rappeler que Bunn est intouchable depuis The Sixth Gun, non ?
:sunglasses:


(Pseudo-X) #63

Kelly / Seagle? Ah Marrow Cecelia Reyes et Maggot…
perso je pense que les graphismes de Madureira et Pacheco ont largement contribué à ce ressenti positif. après c 'est loin d’être la pire époque. ils souffraient d’interférences éditoriales constantes.
c’est un peu le reproche que faisait Soyouz sur Bunn. Ne pas aller au bout.


(Ben Wawe) #64

Pour me recentrer sur le débat, j’ai récemment lu un avis de Xavier Fournier qui pensait que, finalement, Bunn n’a jamais cessé d’écrire sa série sur Magneto ; c’est pas faux.
S’il a livré une très belle prestation sur cette série, il a continuellement repris le personnage, qui évolue toujours dans ses autres séries… souvent seul, alors que le reste du casting stagne.

A la lumière de cette vision, son travail est intéressant ; mais clairement incomplet, et l’oeuvre d’un presque faussaire.


(FC powaaaa) #65

Justement, tu me manquais !


(Jim Lainé) #66

Mais il est bon : laisse-le faire, je l’ai rarement lu comme ça, je suis admiratif.

Jim


(FC powaaaa) #67

Je ne suis pas sûr que ce soit un compliment …


(Le Doc) #68

Asgardians Of The Galaxy #1

Cullen Bunn (W), Matteo Lolli (A)
Cover by DALE KEOWN Variant Cover by SKOTTIE YOUNG Variant Cover by Humberto Ramos VARIANT COVER BY CLIFF CHANG
Angela, the not-so-beloved half-sister of Thor. The hotheaded Valkyrie – and the human who shares her form, Annabelle Riggs. Skurge the Executioner, freshly returned from Hel. Throg, the mightiest frog of thunder. Kevin Masterson, the boy who took his father’s mace to become the hero Thunderstrike. And the Destroyer, the Asgardian armor built to take down Celestials – its wielder unknown. The events of INFINITY WARS set NEBULA off on a quest to rule the galaxy – wielding an Asgardian weapon even Thor would fear – and it’s up to this team of gods, assassins, frogs and heroes to stop her.
32 pages, $3.99.

Source : www.marvel.com


(Blackiruah) #69

Déjà c’est beau !


(Oncle Hermes) #70

Ah ?

C’est pas pour faire mon Sylvain mais pour ma part je suis assez déçu du graphisme de cette preview. Le contraste avec la couv’ de Dale Keown fait un peu mal.

Sur ce genre de projet j’aurais bien revu le Deodato de Guardians of Knowhere ou le Jimenez d’Angela: Asgard Assassin ; on en est loin.


(sylvain cordurié) #71

T’inquiète. T’as de la marge. :slight_smile:

Et puis, un peu d’exigence, ça ne fait de mal à personne.
Il y a un tas de choses aberrantes d’un point de vue éditorial chez Marvel depuis un moment.


(Regulator) #72

ça me tue de revoir Angela chez Marvel.

Sinon,le Destroyer et l’Executeur dans une équipe de héros?
J’adore.


(KabFC) #73

Comme tonton, c’est assez pauvre, c’est très quelconque.


(FC powaaaa) #74

Oui, je suis pas vraiment fan non plus de ce que je vois …


(Jim Lainé) #75

Surtout pour Keown.

Jim


(Le Doc) #76

Les couvertures variantes du #1 par Skottie Young, Humberto Ramos et Cliff Chiang :


(Le Doc) #77

ASGARDIANS OF THE GALAXY #1

Written by: Cullen Bunn.

Art by: Mateo Lolli.

Cover by: Dale Keown.

Description: Angela, the not-so-beloved half-sister of Thor. The hotheaded Valkyrie – and the human who shares her form, Annabelle Riggs. Skurge the Executioner, freshly returned from Hel. Throg, the mightiest frog of thunder. Kevin Masterson, the boy who took his father’s mace to become the hero Thunderstrike. And the Destroyer, the Asgardian armor built to take down Celestials 00 its wielder unknown. The events of Infinity Wars set Nebula off on a quest to rule the galaxy – wielding an Asgardian weapon even Thor would fear – and it’s up to this team of gods, assassins, frogs and heroes to stop her.

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Sept. 5.

Source : www.comicscontinuum.com


(Ben Wawe) #78

Au-delà du jeu de mots rigolo, y a-t-il quelque chose derrière ce titre de Cullen Bunn et Matteo Lolli ?
Oui, et c’est même une bonne surprise.
En récupérant des personnages liés à Thor, mais en bordure, ceux qu’on identifie de loin au héros, soit parce qu’ils ne sont pas foncièrement bons (l’Exécuteur), pas simples à appréhender (Valkyrie, Throg), pas forcément populaires (Angela), ou même oubliés (Thunderstrike II). En outre, on peut aisément faire le jeu des ressemblances avec les GotG devenus classiques (Exécuteur/Drax, Valkyrie/Gamora, Destructeur/Groot, Throg/Rocket, Angela/Star-Lord pour les secrets), mais le scénariste livre finalement plus.
Avec une bonne idée, en liant ça à Infinity Wars, avec une bonne dynamique de groupe, avec des interactions funs, et l’envie de plonger dans les secrets asgardiens, il livre un épisode très solide, très carré, très efficace ; surtout son cliffhanger, bien vu.
Lolli livre des planches elles aussi efficaces, même s’il y a un je-ne-sais-quoi de brouillon qui m’empêche de trouver ça joli ; mais ça fonctionne très bien, ça sert idéalement un récit très agréable, et qui prouve qu’au-delà d’un jeu de mots, ça peut faire une bonne intrigue !


(Oncle Hermes) #79

Personnellement j’ai pris beaucoup de retard ces dernières semaines sur l’actualité V.O. pour cause d’un manque de temps et de disponibilité de mon côté, mais j’ai quand même été suffisamment attiré par le concept et le casting pour tenter ce #1… et je suis assez loin de partager ton ressenti positif.

Au-delà de la confirmation de ma déception face au dessin de Lolli (sans doute pas aidé par l’encrage ou les couleurs certes, mais ce n’est pas non plus comme si on ressentait qu’il y avait grand chose d’autre à la base sur quoi s’appuyer), l’ensemble m’a donné une impression vaguement-sympathique-mais-sans-plus, c’est pas catastrophique mais c’est pas bien remarquable non plus. Lecture fast food. C’est bien simple, au lendemain de ma lecture, et a fortiori une semaine, je n’ai plus aucun souvenir de ce que ça pouvait bien raconter.


(Ben Wawe) #80

Ho, c’était une bonne surprise et j’ai aimé, mais… ça n’en fait pas un épisode exceptionnel, ou “vraiment” bon.
C’est que, n’en attendant rien, et craignant une intrigue prétexte pour copier les GotG, j’ai apprécié d’avoir un peu plus, et de bons dialogues. :slight_smile: