Asuka vous augmente si vous êtes AS20


(Skeet) #1

L’éditeur Asuka a annoncé sur son site une hausse de prix concernant certaines séries

Lire la news sur Manga Sanctuary


(Pois0n) #2

Et mince, pile le jour où j’ai décidé de commencer Nabari… Code prix “AS20”; of course. :mrgreen:

Je veux bien croire que tous les prix soient en hausse, mais un demi-euro d’un coup - sur un manga qui en coûtait grosso modo 8 - c’est quand même conséquent.
Pour les “gros” consommateurs, ça ne changera pas grand chose, tout au plus cinq six euros par mois peut-être; par contre quand on a dix euros d’argent de poche par semaine; on tire la tronche en lisant ça. :frowning:

Après quand je vois comment certains éditeurs galèrent à côté; je préfère que l’éditeur hausse ses tarifs si ça peut l’aider à surmonter la crise… Plus rageant encore que le manque d’argent de poche; il y a l’arrêt d’une série suivie…
Par contre c’est vrai qu’à 8,50 € le tome, je n’irais pas entamer plusieurs séries en simultané chez eux.


(chris936) #3

J’ajoute que pour faire passer la pilule plus facilement, l’éditeur proposera des packs de mangas “1+1 gratis” :

Bokurano T.5 + T.1
Battle Club second stage T.1 + Battle Club T.1
Overman King Gainer T.5 + T.1
Dorothea T.4 + T.1
Peach T.9 + Shin Angel T.1’

Chaque pack sortira en même temps que le dernier tome en date (les 5 packs ne sortiront donc pas en même temps).

Source : asuka.fr/blog.php?2009/03/09 … s-limitees


(fulguropoings) #4

Un sujet qui me concerne directement, ayant acheté pas mal d’AS20 chez Asuka.

Je souhaite réagir par rapport à cette phrase-ci en particulier : "L’éditeur explique que s’il veut continuer à produire des ouvrages de bonne qualité de conception, il n’avait pas le choix."
Les formats bunko de chez Asuka laissent plus qu’à désirer. A savoir les tomes de Black Jack, Nanairo inko, Midnight, j’en passe et des meilleures qui tombent en ruines. Il n’y a pas d’autre terme à employer. Les pages se défont au niveau de la reliure. Je suis très très méticuleuse et soigneuse avec tous mes livres et objets, ce n’est donc pas ma brutalité qui entre en jeu. Ceci n’a pas lieu sur un seul des livres, mais sur plusieurs. Il est toujours fort sympathique d’avoir à tenir les pages pour lire et ne pas pouvoir ouvrir un livre de peur qu’elles ne s’en aillent.

Ne parlons pas non plus des erreurs à l’impression (Black Jack 16 chez moi) qui font qu’un quart du tome est illisible car les planches sont imprimées dans le mauvais sens et coupées, en plus, donc même pas possibilité de lire “à l’envers”. Certes, ceci ne concerne qu’un des tomes que je possède, je conçois qu’une erreur d’impression peut arriver et ce n’est pas là-dessus que j’épiloguerai mais je tenais à le signaler quand même.

Et un dernier point concernant la qualité, qui n’est pas négligeable : les fautes d’orthographe. Sur certains tomes, elles se comptent à la pelle. Parfois même des mots oubliés. C’est aussi très amusant de jouer au jeu du mot perdu. “Allez, on complète la phrase”…

Les prix sont déjà bien élevés pour de si petits livres. Je ne ferai pas de comparaison avec le prix au Japon, mais y songer est toujours bien. Alors si l’éditeur augmente ses prix pour “produire des ouvrages de bonne qualité de conception”, je ne dirais pas qu’il peut employer le terme “continuer” mais “commencer” sur certains AS20. Si le premier point que j’ai évoqué, le plus important au niveau “conception” s’en trouve modifié, alors je serai d 'accord pour dire que l’augmentation est “justifiée”, pour peu que l’on puisse employer ce terme.

J’espère que l’éditeur en question lira ce post, d’ailleurs. Ce post ne vise pas à “casser” l’éditeur, bien au contraire, car j’apprécie énormément les séries qui sortent, aussi bien Osamu Tezuka que Setona Mizushiro (dont j’ai fini le one shot il y a quelques jours) et autres auteurs. Mais je pense que certaines choses devaient être dites, bien que je ne pense pas être la première à les évoquer.


(TWings) #5

Ouaif alors ça… Je peux pas trop juger cet éditeur en particulier vu que je n’ai rien de chez eux, mais en général je suis plutôt ulcéré de voir le prix auquel on paie les manga français pour une qualité plus que discutable. Je ne remets pas en cause le contenant (encore que la découpe est parfois limite), mais le contenu. Entre inversions ou doublage de bulles, fautes d’orthographe, erreurs de traduction, et j’en passe… Quand après je lis qu’on paie cher pour avoir de la “qualité” ça me scie ! :imp:


(paul1989) #6

Une augmentation que je trouve anormale. Les prix des mangas n’arrètent pas d’augmenter (que cela soit Asuka ou une autre édition). Il n’y a pas longtemps je trouvais que Ki-oon avait des prix plus elevé que les autres éditeurs(chez eux mangas a 7,5€ environ et les autres a 6,95€ au max) maintenant Ki-oon est presque moins cher que d’autres éditions.

Bref la qualité est toujours le prétexte que trouvent les éditeurs. C’est un prétexte bien pratique, facile.
Je voulais commencer une série chez eux prochainement bin je crois que je vais attendre de les trouver en occas. :imp:

Mais la semaine dernière j’ai acheté les tome 1 et 2 de Nabari (code AS20) et je ne les ai payé “que”(c’est déja beaucoup) 7,95€.


(chris936) #7

[quote=“Lelouch”]Il n’y a pas longtemps je trouvais que Ki-oon avait des prix plus elevé que les autres éditeurs(chez eux mangas a 7,5€ environ et les autres a 6,95€ au max) maintenant Ki-oon est presque moins cher que d’autres éditions.
[/quote]

C’est aussi exactement mon avis. Je trouvais les Ki-Oon chers au début alors qu’ils sont aujourd’hui presque dans la moyenne basse.

D’accord aussi : c’est systématiquement le prétexte (le mot est bien choisi) invoqué alors qu’il faut bien reconnaître que la qualité ne change jamais d’un iota.
Certains éditeurs devraient se lancer dans la politique.

Cette hausse des prix aura au moins un mérite : elle va nous faire faire un tri parmi les séries Asuka qu’on achète. En ce qui me concerne, si le niveau de Nabari ne remonte pas dès le tome 3, je risque fort d’arrêter la série et de la revendre. Je paye pas 8,5€ pour un manga à peine moyen. The Qwaser of Stigmata est logé à la même enseigne, encore que celui-ci bénéficie en plus d’un graphisme particulièrement agréable à l’oeil.

Mais je ne vais pas boycotter l’éditeur pour autant. Je vais être plus exigeant ou méfiant dans les séries que je vais suivre chez eux, mais c’est tout.
J’envisage même de commencer Dorothea lorsque le prochain tome (et donc le pack de réduction) sera disponible.


(TheThief) #8

Il y a autre chose que des AS20 chez Asuka ? (à part ceux qui sont encore plus chers ou les séries finies depuis plus d’un an)


(spartans) #9

Toujours les mêmes excuse… Personnellement quand un éditeur augmente ces prix, j’ai jamais trouver de différence par la suite… Et je ne parle pas du prix du manga au japon par rapport en france presque le double pour certain manga… :imp: :confused:


(chris936) #10

Si les éditeurs nous sortent toujours la même chose, c’est pareil avec nos réactions face aux augmentations.
J’ai toujours pas bien compris en quoi était pertinent le fait de comparer le prix d’un manga au Japon avec le prix de nos mangas, qui inclut évidemment tout le travail nécessaire pour qu’il nous arrive dans une VF.


(ivan isaak) #11

[quote=“chris936”]Si les éditeurs nous sortent toujours la même chose, c’est pareil avec nos réactions face aux augmentations.
J’ai toujours pas bien compris en quoi était pertinent le fait de comparer le prix d’un manga au Japon avec le prix de nos mangas, qui inclut évidemment tout le travail nécessaire pour qu’il nous arrive dans une VF.[/quote]

  • 1

(Xanatos) #12

Concernant les coûts engendrés par la traduction et l’acquisition de droits, je ferais remarquer que les manga français (ouais, bon, je sais qu’il existe un nom pour ça :p) ne sont pas tellement moins cher que les japonais … Maintenant, je ne pense pas qu’Asuka en édite mais juste pour faire remarquer … Donc, le coût de la traduction, c’est rapé.


(chris936) #13

Peut-être, mais ta remarque ne vaut que pour les mangas français.

Et puis, du point de vue de l’éditeur, pourquoi vendre moins cher ce qu’on pourrait vendre au même prix que le reste?
En plus, la traduction est probablement ce qui coûte le moins cher dans toute l’opération. Donc, en effet, c’est pas ça qui change la donne, mais bien tout ce qu’il y a d’autre à faire (le plus gros morceau restant les droits à payer aux japonais…et si ceux-ci augmentent comme le disent les éditeurs, il est effectivement nécessaire d’augmenter le prix des mangas).
Enfin, il n’est pas du tout certain que les droits à payer pour exploiter l’oeuvre coûtent moins cher pour un manga français que pour acheter une licence japonaise (et vu le rythme de parution de ces mangas français, ça m’étonnerait pas du tout : les auteurs arrivent quand même à vivre en ne publiant que 2 petits tomes par an).
Donc ce qu’on économise en traduction, adaptation, lettrage, maquette et compagnie, on le perd probablement en droits d’exploitation pour les mangas français.

Pour terminer, j’ajouterai aussi qu’il y a surtout les économies d’échelle : vous comparez des mangas qui se vendent, avec un peu de chance, à quelques dizaines de milliers ici…alors qu’au Japon, ça se chiffre en millions. Tu m’étonnes que ça leur coûte moins cher en papier, etc. et donc que leurs mangas coûtent la moitié des nôtres !


#14

Je rappelle que chez eux les mangas sont imprimés sur du PQ pour les moins chers donc il faut comparer ce qui est comparable quand même.
L’argument de Chris est le plus important aussi, les volumes de ventes ne sont pas du tout les mêmes. Les droits sont également très importants dans le coup du manga, par contre il est clair que ce n’est pas la traduction qui grève le budget…
Autre élément à prendre en compte la communication et les salaires de l’éditeur.

Tout ça pour dire que les prix ne sont pas près de redescendre


(Nil Sanyas) #15

Vous boycottez le pain quand son prix augmente ? (alors que sa qualité n’augmente pas)

Vous jetez votre voiture et n’achetez plus d’essence dès que son prix augmente ? (pourtant, sa qualité n’augmente pas non plus)

Il est vrai que les éditeurs manquent de transparence, et pourrait mieux décrire les raisons de la hausse des prix (hors collusion entre éditeur pour que chacun augmente les prix pour que les consommateurs trouvent ça normal) :

  • hausse des prix d’impression
  • hausse des prix du papier
  • baisse des ventes, à compenser par une hausse des prix (même si cette hausse pourrait réduire les ventes, et faire rentrer l’éditeur dans un cercle vicieux)

Etc.


(TWings) #16

[quote=“Nil Sanyas”]Vous boycottez le pain quand son prix augmente ? (alors que sa qualité n’augmente pas)

Vous jetez votre voiture et n’achetez plus d’essence dès que son prix augmente ? (pourtant, sa qualité n’augmente pas non plus)[/quote]

Justement je n’achète pas de pain ni de voiture donc oui, boycott. :mrgreen:

Je pense pas utile d’entrer dans le débat du prix des manga au Japon vu que généralement ça ne dépasse pas les 3 euros. Remarquez, au moins il n’y a pas d’erreurs dans les textes… D’ailleurs je vais peut-être tout revendre pour acheter les éditions nippones après mon déménagement. :unamused: En tout cas on ne peut pas vraiment comparer à ce niveau.

Bref, c’est normal, c’est normal, sauf que ce n’est pas si normal que ça. Coût du papier, de l’impression, de la traduction, des droits, etc ? Si je compare l’évolution des prix des manga et de ceux des livres de poche “classiques”, je dirais qu’il y a comme un problème quand même…


(Sherryn) #17

Je boycotte ni le pain ni l’essence, mais j’en achète moins, ça c’est sûr.

Le prix des manga commence vraiment à devenir exagéré. Il est vrai que la comparaison avec les livres devient franchement choquante, bientôt on les paiera le même prix que les BD européenne pour de la qualité moindre. Je boycotte déjà la plupart des DVD, je pense pas m’y mettre de façon aussi catégorique avec les manga, mais c’est certain que j’en achèterai moins et que je renoncerai à des séries pour cette seule raison.


(chris936) #18

Perso, si c’était possible, j’opterais bien plus vite pour une diminution du format que pour une augmentation de prix (pour les nouveautés, évidemment : hors de question de changer en cours de route).
En passant d’un format démesuré comme les grands Panini à un format normal comme les Kana/Glénat, ça ferait déjà un sacré paquet de fric qui serait économisé sur l’impression et le papier, l’air de rien.
Je ne sais pas si c’est jouable côté autorisation des japonais, mais ça me paraît être une solution bien évidente à laquelle personne n’a jamais pensé (du moins, c’est ce qu’il me semble vu qu’on nous sort des mangas de plus en plus grands).

Sérieux, un petit shônen comme Nabari n’a rien à faire sur du grand format.


(system) #19

C’est franchement énervant à la fin , les éditeurs ne font qu’augmenter les prix ,heureusement pour moi je n’ai que Gunslinger Girl chez Asuka … Si sa continue bientôt dans quelques années on va avoir le droit à 7 euros le manga Kana , 8 le Glénât … Bon on a la passion mais faut pas en abuser … :mrgreen:

Changer le format sa serai une bonne alternative , faire comme font Glenat et Kana , petit format pour les shonen/shojo et grand pour les seinen , si le pris pourrait bien baisser sa serait Benef’ , mais bon sa toucherait que les shonen …


(spartans) #20

Se qui serai bien aussi, c’est qu’il annonce une baisse des prix de leurs mangas quand il y a une baisse du prix du papier ou autres… Bizarement , il ne le font jamais enfin il me semble…