ATOMIC BLONDE (David Leitch)

J’ai vu en gros la deuxième moitié récemment à la télé, et j’ai regretté de ne pas l’avoir pris au début. Ça sera pour une prochaine fois. Parce que, effectivement, la structure (une construction passé / présent doublée d’un jeu de trahisons dans les trahisons) est aussi classique qu’efficace, et surtout parce que la bande-son est formidable. Les illustrations musicales m’ont complètement emporté (Siouxsie, Nena, Depeche Mode, les Pistols…) et renvoyé à une époque où j’écoutais plein de choses avec gourmandise. Tout le contraire du répertoire étalé dans les deux Guardians of the Galaxy, qui m’a bien plu mais sans réellement évoqué de souvenir (la plupart des chansons, je ne les connaissais pas). Là, dans Atomic Blonde, ça a parfaitement marché.
Et c’est d’autant plus fortiche que la manière de filmer se veut totalement moderne, pas du tout axé autour d’une « reconstitution » quelconque, surtout pas des techniques d’époque. Il y a une ambiance clipesque assez maîtrisée, une volonté de faire des pseudo plans-séquences et ce genre de choses, qui inscrivent complètement le film dans le genre action d’aujourd’hui.
Mais avec une musique d’époque.
Étonnant.
Ouais, la prochaine fois, j’essaierai de le voir en entier.

Jim

J’ai vu un peu le début, et ouais, c’est arrivé trop tard ! La ziq est vachement, ouais !