AVENGERS #1-11 (Jason Aaron / collectif)


(victor newman) #81

Mais Médina ne s’occupe pas des séquences flashbacks ?


(Ben Wawe) #82

J’avoue que j’ai eu du mal à différencier, tant McGuinness paraît faible sur plusieurs planches qu’il signe pourtant.


(Le Doc) #83

THE AVENGERS #4

Written by: Jason Aaron.

Art by: Paco Medina, Ed McGuinness.

Cover by: Ed McGuinness.

Description: How do the Avengers possibly defeat a crew of 2,000-foot-tall, nearly omnipotent Dark Celestials bent on annihilating the human race? While Thor and Hulk search for answers deep within the bowels of Old Asgard, we learn more about the untold history of Odin and his Prehistoric Avengers!

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: July 4.

Source : www.comicscontinuum.com


(sylvain cordurié) #84

C’est marrant.
Je parlais colo sur un autre sujet à l’instant.
Là, ce qui me saute au yeux, c’est la façon dont la couleur achève le taff de McGuiness.
Y a des couleurs flashy partout. Résultat, la couleur n’aide pas la lecture. Au contraire, elle ramène tout sur un même plan.
Pas de travail sur les décor + ça + des personnages deformated = une prestation graphique vachement faible pour un titre Avengers.


(Le Doc) #85

En fait, les 2 pages du dessus sont de Paco Medina…


(sylvain cordurié) #86

Et les deux d’avant aussi ?
Ça ne change rien au problème de fond. C’est horriblement bouché, tout ça.


(Le Doc) #87

Yep !


(victor newman) #88

Tu passes une mauvaise semaine ou quoi.?


(sylvain cordurié) #89

Ben, non.
Je me sers de mes yeux.

Après, tu as le droit de t’en satisfaire, hein…
Moi non.


(Le Doc) #90

avengers5c

THE AVENGERS #5

Written by: Jason Aaron.

Art by: Paco Medina, Ed McGuinness.

Cover by: Ed McGuinness.

Description: Behold the wildest, most awe-inspiring team of Avengers ever assembled! But will it be enough to defeat the combined powers of Loki and the Final Host of Dark Celestials? And what is the startling secret of the Progenitor?

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: July 18.

Source : www.comicscontinuum.com


(Ben Wawe) #91

Jason Aaron s’amuse grandement dans Avengers #5, et m’embarque avec lui. Si, jusque-là, sa saga était fort classique, dans le fond (les Célestes attaquent la Terre, des héros se réunissent par hasard), dans la forme (la narration, l’éclatement des membres à venir), et seuls son sens du dialogue, sa maîtrise des personnages et l’évocation des Prehistoric Avengers faisaient la différence ; mais ce numéro change tout.
En lâchant complètement les chevaux, en offrant une (énième) explication à l’originalité de la Terre dans l’Univers (avec tant de héros et métahumains), mais surtout en jouant encore sur les dialogues, en assemblant ses héros et en allant à fond dans sa dernière page sur les idées WTF mais fun, l’auteur m’amuse énormément. J’ai conscience que ça risque de ne pas plaire ou d’excéder, mais ça me convient totalement, et la réunion des personnages est dynamique et très bien faite.
Quel dommage que Paco Medina, certes très solide, doive aider Ed McGuinness ; franchement, ça ne fait pas sérieux, alors que l’épisode est si agréable et fun !


(Le Doc) #92

THE AVENGERS #6

Written by: Jason Aaron.

Art by: Paco Medina, Ed McGuinness.

Cover by: Ed McGuinness.

Description: “The Final Host” continues. The final battle against the Dark Celestials. A battle unlike any the Avengers have ever experienced. A battle a million years in the making. The new team of heavy hitters assembles at last. But will the young, inexperienced Ghost Rider prove to be the most important and powerful member of all?

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: August 22.

Source : www.comicscontinuum.com


(Ben Wawe) #93

Sympathique mais un peu long, tout ça.


(FC powaaaa) #94

Je ne suis pas très fan de ces pages. Beaucoup de gros plans, de remplissage des cases par les personnages … je trouve que ça manque de rythme, dans ce que je vois !


(Ben Wawe) #95

Grand combat final des Avengers contre les Célestes agressifs et leurs bêbêtes - et, soyons honnêtes, cela ne tient pas ses promesses.
Jason Aaron tente de faire ressentir l’ampleur de la menace par une voix off bien pensée, et son sens des dialogues fonctionne très bien (notamment parce qu’il s’inspire des versions du MCU). Il réussit même à intégrer intelligemment Ghost Rider et à créer, déjà, une forme de camaraderie, de fraternité entre les membres. Et la pirouette finale sur Loki est bien.
Mais, franchement, le graphisme ruine beaucoup. Ni McGuinness, ni Medina ne sont mauvais, mais aucun n’est bon. On ne ressent pas le gigantisme d’une partie du groupe, les Célestes se ressemblent, les phases d’action sont brouillonnes, et le scénario lui-même ne réussit pas à se détacher de ce graphisme moyen pour valoriser le passage sur l’Uni-Mind.
Décevant, car la saga était pertinente, et les interactions sont bonnes ; mais le graphisme a plongé, et le scénario, bon mais sans plus, n’a pas pu tout sauver.


(Le Doc) #96

THE AVENGERS #7

Written by: Jason Aaron.

Art by: Sara Pichelli.

Covers by: Geoff Shaw, Tradd Moore.

Description: Featuring Ghost Rider 1,000,000 BC! If you thought you knew the beginnings of the Marvel Universe, you were wrong! Odin and his Prehistoric Avengers represent a period of Marvel history that’s never been explored. That exploration begins this issue with the origin of the very first Ghost Rider, one who rides a flaming woolly mammoth and battles a savage and familiar foe!

Pages: 32.

Price: $3.99.

In stores: Sept. 5.

Source : www.comicscontinuum.com


(victor newman) #97

Justin Ponsor sied mieux à Pichelli que Marte Garcia.


(Ben Wawe) #98

Après une première saga (trop) classique, et un final hélas brouillon (essentiellement au niveau graphisme, mais aussi dans le scénario), Jason Aaron lance un stand-alone sur l’un des Avengers préhistoriques. Il choisit non pas l’une des stars de ce groupe, mais le Ghost Rider de l’équipe - l’original, le premier a priori.
Avec une intrigue classique, basée sur l’extrême solitude du personnage avant le choc abominable qui provoqua sa transformation, le scénariste a quelques bonnes idées… mais ça ne va jamais très loin. L’origine n’est pas mauvaise, elle est juste extrêmement classique.
Bon, on a ce pour quoi on achète (les débuts du GR, la vie à l’époque, l’ouverture sur ces Avengers), mais rien de plus. Si ça avait été un one-shot par un jeune scénariste, ou méconnu, ça aurait été une belle surprise ; par un auteur comme Aaron, c’est presque décevant, parce qu’on peut s’attendre à plus.
Pichelli livre de belles planches, et est particulièrement adaptée pour les passages “humains”. Mais l’affrontement manque de grandeur, de puissance, de fureur ; gênant, vu qu’il s’agit du GR et de son ennemi (qui est la meilleure idée du truc).
Bref, une lecture agréable, mais encore une fois très classique et attendue. Pas de surprise, ici.


(Le Doc) #99

AVENGERS #8

(W) Jason Aaron (A/CA) David Marquez

“WORLD TOUR” PART ONE
In the aftermath of their world-shaking battle against the Dark Celestials, the new Avengers team is officially formed, complete with a startling new headquarters at the top of the world. Behold the wonders of Avengers Mountain. But someone who doesn’t seem impressed is Namor, the ferocious lord of Atlantis, whose rage may turn the oceans red with blood!
Rated T+

In Shops: Sep 19, 2018

SRP: $3.99

Source : www.comicscontinuum.com


(Ben Wawe) #100

Hou, très joli.
Un dessinateur plus stable permettra peut-être au titre de se lancer pleinement.