AVENGERS #1-13

Faut pas s’illusionner : qu’il y ait des raisons de paniquer ou pas, le vernis de civilisation n’est pas très épais, et craque vite. Toutes les périodes de crise le démontrent.

Jim

Le Co(n)VID les magasins : )

Hahahahaha

Jim

Av : Aaron profite de la Guerre pour utiliser d’autres perso, des antagonistes à ses Vengeurs. Procédé pas vraiment novateur, Bendis l’ayant aussi fait, ce qui laisse les intrigues de l’équipe au cœur de l’évènement. L’intrigue est sous le thème de la manipulation, tout en découvrant les « origines » de l’équipe. Pas tellement nouveau aussi, tellement barbouze à cape multicolore, mais je me demande bien ce que ça va créer pour les intrigues. J’ai trouvé McGuinness bien meilleur. C’est indéniablement mieux quand il ne fait pas des gros plans.

Thor : eh eh eh, autour de Loki. C’est plutôt pas mal, Aaron continue de jouer encore à faire rencontrer les incarnations d’un même perso, mais faut dire que ça s’y prête et que certains dialogues m’ont bien fait sourire (la référence à Dickens notamment). aaron gagne du temps, mais avec style.

Iron Man : je sens une volonté de Simone de ne pas trahir le run de Slott, de s’appuyer sur ce qu’il a mis en place jusqu’à présent. Elle utilise également d’autres personnages, pour faire un peu effacer les protagonistes secondaires de l’arc précédent (faut dire Slott a fait ce qu’il faut pour ça aussi). A voir.
Villanelli, c’est pas mal. ça fait peut être moins fini que Schiti, plus nerveux peut être aussi, mais je trouve qu’il y a quand même une certaine finition dans cette « nervosité » et qu’il y a du mouvement.

Wolvie et cap : fallait bien que le concept de l’Arme I et X revienne sur le tapis avec les deux lascars et Fantomex en conteur. Bon, c’est pas toujours très bien exécuté (au scénar comme au dessin. Neves, ça faisait logtemps que je n’avais vu ses dessins, et ça ne gagne pas avec le temps, j’ai même relu l’histoire pour voir si je n’avais pas loupé ce qui me semble être un énorme raccourci (ou alors, j’ai pas compris). A voir ce que ça peut donner, si un jour c’est exploité.

MCP : anecdotique autour de Cap le donneur de leçon.

Av : Aaron continue d’explorer les à-côtés de l’équipe, avec cette fois-ci un plan large sur l’Homme-Gorille. Et c’est plutôt bien fait, car, comme dans l’épisode précédent, ça parle de la Guerre des Royaumes, ça s’intègre dans l’intrigue (même si pas nécessaire pour la comprendre), tout avançant un pion dans les toutes dernières pages pour l’intrigue de la série, en dehors de l’évènement. Je m’attendais à un twist, mais pas celui-ci.

Thor : après Loki, c’est Cul qui est mis en avant, et Aaron nous fait une petite rétrospective en terminant avec le tribut qu’il paie pour son action (pas visible, mais finalement, importante). Encore un bel épisode.

Iron Man : l’interlude Simone n’a rien cassé, mais n’aura pas apporté grand chose. Cela dit, j’ai eu l’impression de revoir le chef d’entreprise de l’époque de Stark International, que je lisais dans mes vieux Strange.

Cap America : ça fait plaisir de retrouver du Capounet. Après, l’intrigue n’a pas franchement avancé en deux épisodes. Mais ça a été très agréable à lire.

Le #4 sortira le 3 juin.

Av : l’épisode se concentre sur Miss Hulk, ce qui permet à Aaron de donner un peu plus d’épaisseur à sa géante verte, la relation interne entre Jennifer et Miss Hulk. Bon, moi, je préférais quand même la version précédente, la rigolote. Là, ça fait un peu Hulk aseptisé et guère plus pour le moment (malgré ce qu’il apporte ici)

Thor : ah, c’est toujours aussi bon, avec un épisode qui se concentre (en partie) sur le jeune Thor et un deuxième qui conclut la saga, avec un traitement pour Malekith assez sympa, je trouve. ça fait presque bizarre au milieu de toute cette violence, ça fait même du bien.

Iron Man : ça sent l’épisode de transition, qui rappelle les forces en présence les protagonistes et l’état de Stark … ça prépare aussi un peu plus le prochain « vilain », qui était un peu sous-jacent jusqu’à présent.

Cap A : là aussi, ça ressemble bien à un redémarrage d’arc (ça tombe bien, ça en est un). J’ai l’impression qu’on nous explique un peu coment cela va se passer par la suite pour Cap … avec un Fury Jr dans les parages.

103131461_10158274356959648_7297168951001642801_o

AVENGERS 5
Mensuel, 112 pages, 8,90 €
Les débuts de l’ultime chapitre de Jason Aaron : King Thor avec Esad Ribic. Retrouvez aussi les Avengers face à Ghost Rider et Ultron !
(Contient les épisodes US Avengers 23-24, King Thor 1, Tony Stark : Iron Man 16 et Captain America 15, inédits)
SORTIE LE 1er JUILLET

Du coup je sais pas trop quand il est sorti réellement mais je l’ai choppé peu avant de partir (coucou pluvieux de Cancale les amiches) et je l’ai lu tranquillement sous la véranda pendant que la pluie tombée.

Bref je dois dire qu’a le lire alors qu’il doit y avoir trois bon mois depuis mon dernier numéro lu, on rentre bien dans les pénates.

Bon je suis très circonspect sur certains passages d’Avengers (le coup du sauna franchement) mais le reste avec Ghost Riders est bien chouette. J’ai beaucoup plus aimé les épisodes d’Iron Man et de Captain America mais ce qui m’a vraiment plut c’est le dernier épisodes de Thor. Une belle (fausse) conclusion avant le feu d’artifice final

Très Bendissien.

Très beauf surtout

1 J'aime

Pléonasme.

Jim

Je me demandais bien qui allait faire ce genre de truc !

107800472_10158355128289648_399908713186052925_o

AVENGERS 6
Auteurs : Aaron, Slott, Coates, Ribić, Caselli
Mensuel, 112 pages, 8,90 €
L’heure est venue de l’affrontement final entre les Ghost Rider pour décrocher le titre de Roi de l’Enfer, sous l’œil vigilant des Avengers ! Le roi Thor doit de nouveau affronter Gorr, tandis que Captain America croise un « vieil ami »… Tony Stark affronte Ultron / Pym pour le destin de l’humanité !
(Contient les épisodes US Avengers 25-26, King Thor 2, Tony Stark: Iron Man 17 et Captain America 16, inédits)
SORTIE LE 5 AOÛT

Av : donc, drôle d’épisode que celui dans le jacuzzi. Je ne sais pas trop quoi en penser. Le deuxième lance une nouvelle intrigue autour du Ghost Rider, mais je trouve que ça met du temps à se lancer.

Thor : j’aime bien cette fin. Le héros plus humain, qui n’oublie pas l’Homme (ou l’Elfe) de la rue. Vraiment, au diapason du reste de la série.

Iron Man : j’ai senti le coup venir. C’est rare, mais ça arrive. A voir ce que ça va donner. Par contre, le fil rouge sur les droits des IA est intéressant.

Cap A : la fréquence de parution m’a un peu fait perdre le fil. On va voir si je raccorde, mais j’ai pas trouvé l’épisode très dense.

Av : je remets ce que je disais ailleurs en VO … je me suis fait littéralement chier. J’avais hâte que ça se finisse (et pourtant, c’est pas fini). Et je crois que depuis que je lis du Aaron, c’est la première fois que ça m’arrive. Alors, on doit peut être en passer par là, mais j’ai trouvé que ça n’avance pas, qu’on tourne en rond, qu’on se fait plaisir à sortir des riders de toutes les époques, mais à quoi bon (oui, je sais Victor, ce n’est pas fini) et que les dialogues n’en finissent pas non plus. Un calvaire à lire (oui, je sais Victor, c’est mon ressenti). En plus, graphiquement, j’ai eu l’impression que Caselli voulait faire du McGuiness (un italien qui veut faire comme un mec aux origines écossaises … c’est louche), et c’est pas terrible.
Je ne suis également pas fan des bulles de pensée de Miss Hulk (je comprends l’objectif, hein), je les trouve assez insipides (il y en avait dans les épisodes précédents ?) et j’avoue que la Panthère Noire qui a toujours la bonne arme qui va bien quelque soit le client en face … ça fait très Iron Man dans l’épisode d’à côté qui prévoit une armure pour un mec qui ne pensait pas voir revenir ! ça fait trop simple, même pour un mec comme T’Challa.
ça me peine de le dire parce que c’est vraiment la première fois que ça m’arrive avec Aaron …

Thor : bah là, c’est autre chose. Et ça sait ménager ses effets. C’est encore une fois très bon, et j’aime bien qu’Aaron achève (?) cette partie de son histoire.

Iron Man : donc, Iron Man ne s’attend pas à voir revenir un perso, mais il prépare quand même un costard pour ce genre d’occasion. En soit, que Stark prévoit l’impossible, je veux bien le croire, mais je trouve que c’est assez mal amené quand même. Sinon, ça continue sur la même lignée que les histoire d’Ultron, mais en y apportant ce qui fait d’Ultron aujourd’hui. Et en soit, je trouve ça pas mal. Et le twist aussi est pas mal. Il synthétise pas mal de chose qu’on lit sur le perso depuis des années et là, ça s’y prête encore plus.

Cap A : j’ai trouvé ça un peu vide. J’ai cette impression depuis quelques numéros et là, ça se confirme un peu. Il faudrait un poil plus de consistance.

Je n’insiste pas sur les « Avengers » de Jason Aaron, on en cause effectivement pas mal sur le thread VO…
S’il est vrai que l’arc sur la course des Ghost Riders est plutôt à chier (étonnamment à chier, même : très décousu, sans enjeux clairs, et Aaron passe plus de temps à décréter les choses qu’à les raconter), ça s’améliore de suite avec ce cliff’ sur Iron Man ; j’aime bien l’idée (ça fait penser à Morrison sur « Batman », mais bon). De manière générale, j’aime beaucoup les petites graines qu’Aaron plante un peu partout (la Garde d’Hiver, l’Escadron, les Défenseurs des profondeurs, les Vampires… on va voir comment il va faire une émulsion de tout ça). Oui je suis un indécrottable optimiste.

Et le stand-alone sur le Starbrand préhistorique, comme la plupart des précédents sur ces Avengers - 1 000 000 d’années, est excellent. Idées funs et débiles (un T-Rex super-héros, qui dit mieux ?), touchantes (l’intimité des deux protagonistes) et surprenantes (le twist) : ça c’est du Aaron nettement plus en forme.

Mais bon, comme d’hab’ depuis 7 ou 8 ans, pour voir du Aaron en état de grâce, faut aller regarder du côté des Asgardiens. Le scénariste barbu nous concocte un Ragnarök à la fin des Temps qui a des allures d’apocalypse et surtout de baroud d’honneur. Action larger-than-life et personnages « plus bad-ass tu meurs » au menu… Ce que j’aime surtout chez Aaron, ce sont ces récitatifs / voix off incroyablement inspirés, façon Alan Moore période « Miracle Man » / « Swamp Thing », qui déchirent tout je trouve. Et dans ce contexte mythologico-SF désespéré, plus encore que d’habitude. Quel pied !!!

J’aime bien les persos et les concepts convoqués par Slott et Gage sur « Iron Man », notamment ce Ultron-Pym, ou l’inverse, qui renouvelle le perso qui en avait franchement besoin, mais y’a aussi Jocaste, Machine Man, tout ce pan robotique du Marvelverse qui me botte bien. Mais même si les ingrédients sont là et bien là, pour des raisons que j’aurais du mal à formuler clairement, je ne suis pas du tout emballé à la lecture. Bizarre. Et je rêve ou c’est très mal dessiné ? Je n’aime pas du tout ce rendu en tout cas… Un bon cliff’ sur Tony puis un autre sur Rhodey à la fin, quand même.
Mais bof dans l’ensemble.

C’est un peu pareil pour Cap’. Là aussi j’aime bien les idées (Scourge, notamment) mais je me fais un peu chier. Peut-être le manque de densité que Soy évoquait…
Je soupçonne d’ailleurs Coates (très occupé depuis qu’il est un auteur/essayiste de premier plan aux Etats-Unis) de pas s’emmerder beaucoup, de livrer des scripts minimalistes même pour du « Marvel Way », et de beaucoup se reposer sur ses dessinateurs. Pure spéculation mesquine de ma part, mais à mon avis je me goure pas des masses…

Et il a un gardé un de ses meilleurs pour la fin (les toutes dernières pages du run).

je préfère toujours cet arc à celui sur Dracula

Pas un des temps forts du run non plus, clairement, mais perso je crois l’avoir préféré à celui-là quand même.