AVENGERS #1-57 (Jason Aaron / collectif)

Plus que les dieux nordiques et grecs ?

Il est utilisé pour la baston ?

Probablement un des nombreux Méphisto (comme dans l’arc avec Moon Knight) plutôt que le Méphisto « prime » (qui complote dans son coin).

Cette démultiplication des persos et les mix entre eux, c est le trope récurent de ce run. Comme je n ai accroché au run et n ai donc pas lu, ou pas attentivement, je me demande l effet produit et celui recherchait.

Le MCU s engageant dans le multiverse, aaron le met en scène avec les possibilités peut-être propre selon lui au medium : plus, plus fou, plus fun.

Y a t il une réflexion derrière ? Une articulation à l age prismatique ? Et en tant que lecteur, est ce que cette débauche de mixage sert à souligner en creux la singularité des persos 616 ?

L’age mixtique plutôt, dans ce cas.

Sourire.

Joli.

Ils disent être tous à égalité dans le Conseil des Mephistos, et oui trois ici font la bagarre directe.
Et c’est naze.

Jason Aaron fait dire que ces Avengers ont des membres différents, inhabituels et la victoire viendra sûrement de là. Robbie Reyes est propulsé All-Rider dans Avengers Forever, aussi.

D accord.

Et à la lecture ? L effet sur le lecteur ?

De loin, c est le côté enfantin qui ressort. Un trip à la bioman : force rouge, force bleu, cap phenix, cap manthing etc.

1 « J'aime »

tumblr_0db616215da5636d336fd18aac919edc_117b850f_1280

tumblr_6a0c4a3bb28c2d9e13ad09dbdf370a76_4b50004c_500

1 « J'aime »

Cela sort d où ?

Mais ce n est jamais arrivé dans les comics d origine !

Non ?

Dit il craintif.

Décidément, en quelques images, cette « collection » Grand Design vend du rêve…

Pour en revenir à Mephisto, je ne peux juger, n’en n’étant qu’au volume « à la recherche de Starband », mais c’est assez raccord avec toute la thématique du scénariste depuis des années. Aaron a un rapport à l’enfer, le purgatoire et la rédemption qui s’infiltre dans beaucoup de ses titres. Il a envoyé Wolverine en enfer, ainsi que les X-Men. Ghost Rider ou The Godamned semble avoir en toile de fond une approche assez judéo-chrétienne du bien et du mal, approche confirmée par la « transformation » d’Angel dans W&TXM, où encore les questionnements du rapport divin dans Thor. Donc Mephisto, c’est l’incarnation du Tentateur ultime, du Mal. Est-ce que ça fonctionne sur les Avengers ? je ne sais pas. Mais c’est assez raccord avec la sensibilité du scénariste.

1 « J'aime »

Ca n’est pas très fun.

C est bon ça

A quel niveau ?

tout simplement j aime ce genre de delire.

Ouais, surtout quand tu ajoutes Amazing X-Men.

Alors moi aussi., sur le principe. Faut juste que ce soit bien dosé. Mais là, juste cette image, ça me fait marrer.