AVENGERS : L'INTÉGRALE 1963-1983

On démarre les épisodes parus dans Ombrax-Saga ?

Non : C’est à partir du numéro 227 que ça paraît dans Ombrax-Saga.

Tori.

Ah, merci !

non là on comble les inedits de la periode entre aredit et Lug…
une partie que j ai jamais lue

Ce qui est intéressant, c’est que cette période contient de nombreuses idées prometteuses, mais la réalisation est proche du catastrophique : équipes qui changent tout le temps, sagas qui accouchent de pétards mouillés, caractérisation brutale… Et quand arrivera Roger Stern, il mettra de l’ordre dans tout ça au point que certaines péripéties (et bien sûr tout ce qui tourne autour de Pym) prendra une nouvelle dimension, bien plus intéressante. Le sauvetage d’une série par l’exemple.

Jim

L’arrivée de Stern et sa gestion d’Hank Pym vaut son pesant de cacahuètes. Tu en parlais vachement bien en 2012 si bien que j’avais chopé aussi le tpb

Je viens de refeuilleter le recueil VO, et je note que cela correspond à l’arrivée de Mark Gruenwald (quelques mois avant l’arrivée de Stern) au poste de responsable éditorial, en remplacement de Jim Salicrup. J’avoue que j’ai un peu de mal avec Salicrup, que j’associe souvent au foutoir sur Amazing Spider-Man entre la fin de la période DeFalco et le début de la période Michelinie (ce qui l’amène à superviser « Kraven’s Last Hunt », ce qui fait qu’on peut lui pardonner beaucoup). Et je l’associe donc à l’avènement de Todd McFarlane. Pour moi, Salicrup est souvent associé à une difficulté d’installer des équipes stables, tout le contraire d’un Gruenwald, qui s’attache à penser au long terme, souvent. C’est sans doute une perception un peu biaisée de ma part.

Jim

J avais pas manqué grand chose… Que Shooter ecrit mal à cette epoque alors qu il est si sur de lui…

Et, à l’instant, en cherchant une info dans un épisode dessiné par Byrne, je note que la série s’enfonce dans une médiocrité dont seul le trait de Pérez la sortira, au moment où Jim Salicrup remplace Roger Stern en tant qu’editor. C’est assez frappant, quand même : ce qui est édité par Stern ou par Macchio est bien voire très bien, ce qui est supervisé par Salicrup est plutôt bordélique, incohérent, sans caractérisation solide et avec un rythme foutraque (cela correspond au second passage de Shooter, qui est nettement moins bon qu’au premier… et déjà, le premier, hein…). Et ce n’est pas seulement sur cette série…

Jim

A mon avis, y a un mot de trop dans cette partie de paragraphe.

Non, il manquait une parenthèse.
Et il y avait un adjectif à changer.

Jim

je prefere le 1er… nefaria ou korvac ca se lit bien… certes on a déjà des caractères over the top avec le conflit Cap/Stark qui vaut presque du Hickmann mais sur le second…a part Cap/Stark et Thor voire le surfer les autres héros sont des nases… de Tigra et Pym à Ghost Rider…
Les villains… ils sont mauvais déjà avec la fin michelinie, mantlo ou je sais plus qui passe par là… mais shooter??? Homme molecule est surement le meilleur arc de la série et déjà y a pas grand chose qui tient… Korvac a coté c est quasi Watchmen
Dematteis arrive a rien non plus…

L annual 10 est de loin trés rés loin ce qu il y a de mieux et vous savez ce que j en pense

Ah ?! Je pensais que le terme « supervisé » était de trop.

Nefaria, oui.
Korvac, j’ai toujours trouvé cette saga complètement nulle : au niveau de la dramaturgie, c’est super plat, Shooter balance des effets d’annonce (genre : tout le monde est mort) et sort quelques pirouettes du chapeau l’épisode d’après. Il donne franchement l’impression d’avancer à tâtons.
Je crois que la saga de la création de Jocasta, c’est lui aussi. C’est très lisible, ça. Mais cette première fournée doit beaucoup à la présence de Pérez et Byrne. Quand c’est pas eux, ça devient vraiment prout prout.

Jim

1 « J'aime »

Peut-être, mais sans elle les Avengers n’auraient jamais pris le bus !

image

image

image

Pareil, jamais été fan de cette saga mise à part, comme toi, l’histoire avec ultron.

Nefaria, c’est là où vision lui tombe dessus depuis la stratosphère en densité max ? Je confond j’ai un doute avec graviton. J’avais adoré cette saga. Sinon shooter c’est quand même pas super. Heureusement que Stern arrive

Pas avant 2022 (d’après le découpage du prochain Masterworks).

image

Pascal Campion

AVENGERS : L’INTÉGRALE 1968 (NOUVELLE ÉDITION)
Auteurs : Thomas, Buscema
Marvel Classic, 312 pages, 35,00 €
Beaucoup de moments importants dans cette cinquième INTÉGRALE enfin rééditée : L’arrivée de la Panthère Noire dans l’équipe, la première apparition de Vision, le départ de Vif-Argent et de la Sorcière Rouge, et l’entrée en scène d’un des pires ennemis de l’équipe : Ultron !
(Contient les épisodes US Avengers (1963) 48-59 et Annual 2, nouvelle édition)
SORTIE LE 21 AVRIL