Avez-vous peur de la mort?

Alu: Moui…je l’ai remarqué dans quelques livres…je vais prévoir quelques cachets d’aspirine… :laughing:

Pouchnouk: Oui, la séparation avec les personnes fait peur mais il faut penser que quand tu es mort…tu n’y penses plus… :slight_smile:

Oui des cachets, prends la boite alors. Mais note que cela est intéressant et permet notamment de comprendre certaines formations célestes et encore plus d’appréhender le pourquoi du « On est sur Terre »…mais cela je te laisse le chercher par toi-même…

Après tu relativises surtout si tu prends en compte l’extraordianire expansion que connait l’univers…et la possibilité de retrouver des similitudes de caractéristiques internes aux roches qui permettent la formation de certaines planètes…sans oublier les compositions gazeuses qui favorisent ou non l’émergence de la vie…

et si on se suicidait tous ensemble pour le fun?
:slight_smile:

Ben voyons!
Voila une excellente idée!!! XD

[quote=« kakashi-chan »]et si on se suicidait tous ensemble pour le fun?
:slight_smile:[/quote]

Tu souhaites devenir gourou toi non? :mrgreen:

je n’ai pas trop peur de la mort…la mort "en elle même ne devrait pas être effrayante car on meurs tous un jour on est en quelques sortes préparé a mourir,enfin sa dépend quand elle arrive il vaut mieux mourir vieux pas trop en mauvaise santé que
jeune et ‹ ‹ puissant › ›.
autrement la notion de vie après la mort j’y crois pas trop,et si le paradis existe sa peut être cool de glandé la bas ^^

Kakashi-chan réincarnation de Jim Jones? :wink:

Peur de la mort? Ca dépend de quoi il est question : l’idée d’une vie après la mort me rend happy, mais j’en suis pas convaincu au point de vouloir rester en vie le plus longtemps possible et en profiter un max. J’ai assez peur de l’inconnu qu’engendre la mort.
La mort en elle-même me paralyse, l’idée qu’en descendant les escaliers je vais me rompre le coup, je préfère ne pas y penser. Après tout elle est partout, je l’attends comme une épée de Damoclès.
Par contre, quitte à mourir, je préfère que ce soit en beauté et non en restant dans mon lit.

Je n’ai absolument pas peur de la mort et pis quand c’est ton heure …c’est ton heure !!

La mort est … jolie à mon goût ,je crois en la réincarnation comme les boudhistes… sinon la plupart des avis laissés sont aussi mon point de vue

sa dépend comment on voit l’enfer et le paradis ^^
imaginons (je dis bien imaginons) que le paradis soit merveilleux pleins de bonheur et tout et tout…ou alor imaginons que ce soit un endroit remplis de coincés et de vierges…
imaginons que l’enfer soit un endroit ou l’on soufre pour les péchés que l’on a commis pour l’étérnités,ou imaginons que ce soit un endroit trash pleins de tête brulés, actrice porno,égorgeurs de lapins un endroit marrant quoi ^^
selon ce qu’on imagine ou ce que l’on croit on peut espéré aller dans l’un des deux…
enfin la je parle pour une hypothétique existence de ces lieux,c’est clair qu’un bon chrétien voudra aller au paradis et qu’un sataniste en enfer…
helldraco serait tu un sataniste? ^^

J’en ai peur oui, mais pas de la mienne.
C’est la mort des autres qui m’effrait le plus, et d’autant plus depuis que j’ai appris ma grossesse, j’ai un aspect surprotecteur que j’avais pas avant!

Autant avant rouler comme une tarée dans Lyon, insulter tout ce qui bougeait faisait parti dans mon petit quotidien, autant maintenant je roule comme une mémé, je prends soin des gens… je me reconnais pas trop!

En plus j’ai quelqu’un de ma famille qui est très malade, et dès qu’il a ne serait-ce qu’un rhume, je panique complet!

Mais je me pose pas autant de question pour ma propre personne en fait.

Pour ma part, j’ai peur de la mort. Ainsi que de voir mourir quelqu’un que je connait.

Sinon, petite phrase qu’on ma dit: « mettre au monde un enfant, c’est le condamner ».

Dans le même style:
« Donner la vie, c’est aussi accepter de donner la mort », dixit une maman qui a perdu son enfant l’année dernière.

Et d’ailleurs je crois qu’il n’y a qu’en acceptant ça qu’on est sûr d’être mentalement prêt! :wink:

[quote=« Silentpsycho »]J’en ai peur oui, mais pas de la mienne.
C’est la mort des autres qui m’effrait le plus, et d’autant plus depuis que j’ai appris ma grossesse, j’ai un aspect surprotecteur que j’avais pas avant!

Autant avant rouler comme une tarée dans Lyon, insulter tout ce qui bougeait faisait parti dans mon petit quotidien, autant maintenant je roule comme une mémé, je prends soin des gens… je me reconnais pas trop!

En plus j’ai quelqu’un de ma famille qui est très malade, et dès qu’il a ne serait-ce qu’un rhume, je panique complet!

Mais je me pose pas autant de question pour ma propre personne en fait.[/quote]

On va te retirer ton rang de chasseuse de boulets alors :mrgreen:

Personnellement j’ai peur de la mort et comme tu l’as dit, de la mort des autres car c’est ce qui te fais souffrir en fait. J’ai l’impression que si je mourrais d’un accident, sans voir la mort arriver, au moins je ne me stresserai pas. J’ai une cousine qui est décédée à 36ans d’un cancer, elle a su qu’elle y resterai et ce un bon moment avant donc je ne sais pas comment je réagirai si je connaissais la portion de temps qu’il me reste à vivre.

Essaie Oni, essaie :mrgreen:

Raisonablement non, instinctivement oui, mon corp tenterais de s’accroché à la vie en echapant à tout control raisoné je pense, on touche à l’instinct de survie ici.

Pour les autres? Je suppose qu’on essaye de ce proteger de ce qui peu nous faire souffrir, ce qui n’est pas à proprement parler de la peur.

Maintenant si ce qui peux constituer mon être concient pouvait survivre à la déficience de mon integrité corporelle, je n’en serais pas mécontant, mon coté observateur du monde je suppose, enfin je dis ca maintenant… les idées peuvent changer avec l’age.

Intéressants vos avis sur la question! Pour ma part, je n’ai pas peur de disparaître de ce monde, le fait de n’être plus présent matériellement n’est pas une fin en soi. Les idées, la compassion et les émotions que l’on a pu transmettre ou partager sont éternelles car elles se transmettent à leur tour, ainsi ce monde peut continuer à avoir un sens sans que nous ne soyons là pour le constater.
Mais je conçois tout à fait que l’on puisse être d’un avis opposé au mien, il est tout à fait normal d’avoir peur de « laisser » (je n’aime pas ce terme) des gens derrière soi.

Peur de la mort hein ?

Il faudrait redéfinir la question, « la mort » balancé comme ça c’est beaucoup trop général, on parle de la mort des autres ou de la sienne ?

Nous savons tous plus ou moins peur de la mort, et cela se voit bien aux enterrements, cette peur de sa propre mort qui surgit inconsciemment au milieu des larmes égoïstes et profanes qui coulent sur les joues d’un bon nombre de personnes. Il y en a simplement qui se résignent plus que d’autres à l’accepter, voire à la comprendre, mais de là à dire qu’ils n’en ont pas peur hein. À part probablement les suicidés, même si dans leur cas on peut plutôt penser qu’ils ont plus peur de la vie que de la mort.

Peur de mourir ou de perdre la vie, ce qui serait dans un certain sens plus correct, cela ne se ressent probablement pas réellement avant d’y avoir droit. Le plus étonnant d’ailleurs est que l’égoïsme et le comble de celui-ci arrive à faire accepter leur mort à pas mal de gens.

Faut pas confondre, ce que tu fais insconsciemment c’est pas le corps qui le décide tout seul, en particulier quand il est question d’instinct de survie.

Lironea, Fight Club c’est assez drôle.

Encore la séparation du corps et de l’esprit…

Étant donnée que j’ai une vision « lié au support » de nous même et de tout ce qui est vivant, à savoir que toute nos actions/fonctions passe par l’organisation biologique de notre être.
Je ne différencie que les actes conscient et sous contrôle principale d’une réflection consciente (qui est une des fonctionnalité permise par notre cerveau) et inconscient qui tien du fonctionnement autonome du cerveau et/ou arc reflex.
Les 2 reposent sur du « câblage physique » (qui est issu du schéma organisationnel génétique et de la construction par le vécu).

Cette explication sur le pourquoi je ne fait pas la séparation entre le corps et l’esprit te donnera certainement plus de sens à ma phrase.

moi j’ai peur de ma mort parcequ’à l’idée de savoir que ça peut t’arriver comme cà en un coup c’est assez flipant et j’y pensse depuis l’âge de 8 ans :frowning: et en plus à l’idée de savoir que je vais me faire dévoré par des insctes :laughing: c’est sur que j’ai de quoi être inquiet :confused:

Comme pas mal d’entre vous, je ne trouve pas l’idée de la mort particulièrement rassurante… loin de là. :neutral_face:
Mais me dire qu’en traversant la rue je peux mourir, que je suis continuellement en danger… non, ça à la limite je m’en moque et je ne compte pas devenir parano à cause de ça. C’est comme ça et puis c’est tout.

Pour ce qui se passe « après », à vrai dire, je suis plutôt curieuse de le découvrir. ^^’ Même si il est tout à fait possible que ce soit horrible, je me suis toujours demandé ce qui se passait (comme tout le monde en fait) et tant pis si ce n’est pas ce que je voulais, au moins je serais fixée.

Sinon, j’ai vu (enfin « lu ») que beaucoup avait peur de la mort de leurs proches. Pour moi, c’est pas réellement de la peur… ^^’ C’est sûr que je ne m’en réjouirai pas, je n’ai « juste » pas envie qu’ils partent, mais je n’assimile pas ça à de la peur. Par contre quand je vais mourir, je ne veux pas que mon entourage soit triste. Juste qu’il se rappelle de moi (si possible avec un souvenir positif ^^’).
D’ailleurs c’est en parti pour ça que je préférerais encore mourir de maladie, ou du moins savoir quand mon heure va arriver. Parce que d’un côté je trouverais ça rassurant de pouvoir me dire : « vas-y, fais ce que tu veux faire, de toute façon c’est la fin », histoire d’avoir la possibilité que l’on se souvienne de moi (par contre, souffrir d’une maladie, ou ce genre de choses, je préférerais éviter ^^’). En fait c’est assez égoïste mais j’ai peur qu’on m’oublie. ^^’’