Avis Magazine de prépublication manga français

Salut !
Je suis en train de réfléchir à la création d’un magazine de prépublication bimestriel regroupant 8 à 10 auteurs produisant chacun 30 pages :slight_smile:
( Je cherche par ailleurs encore des auteurs si vous êtes intéressé ou que vous connaissez quelqu’un qui pourrait l’être )

Les tomes serait ensuite vendu reliés. l’intérêt de ce modèle c’est de pouvoir rémunérer les auteurs décemment et que les meilleures publication tire les autres vers le haut ( bien sur si une série ne rencontre pas du tout de succès elle sera arrêté )

L’objectif serait de devenir un magazine mensuel à terme afin de faire 2 sorties reliés par an

Je pense à un format proche du mook, j’ai envie de faire des revues de qualité qui pourront très bien faire office de collection avec un format assez grand et seront numéroté avec un dos carré etc… je pensais donc à un prix de ventes de 9,50 ce qui ferait moins de 1€ par auteur ( prix de vente d’un chapitre en numérique actuellement ) ce qui permettrait de rendre le magazine rentable à partir de 7000-8000 exemplaires vendu ( énorme mais pas insurmontable )

J’aimerai donc avoir votre opinion sur le sujet et si le prix pourrait vous convenir
ce que vous souhaiteriez voir dans un tel magazine etc…

Les expériences similaires précédentes se sont soldées par des échecs (je pense notamment à Shogun (décliné ensuite en shonen, seinen et life) par les humanoïdes associés et à Akiba par Ankama)…
Bon courage quand même !

De plus, le prix me semble un peu élevé. Tu le rapproche du prix d’un chapitre numérique, mais ça ne me paraît pas pertinent : les personnes qui achètent ces chapitres les choisissent… Ici, si l’acheteur n’est intéressé que par la moitié des titres, il paie tout de même le tout… Ce qui fait qu’il paie près de deux euros pour chaque série l’intéressant.
C’est une donnée à prendre en compte : presque personne ne sera intéressé par l’ensemble des séries proposées (c’est d’ailleurs l’intérêt de ce genre de projet : proposer de la variété, pour pouvoir toucher le plus de personnes possibles). Je pense qu’il faut plutôt considérer que les gens qui voudront acheter ce magazine seront intéressées par environ les deux tiers des titres… Un prix proche de celui d’un tome relié me semble plus raisonnable. Après, ça dépend évidemment des dimensions de l’objet. Mais je pense vraiment qu’au-dessus de 7,50€, c’est trop cher (et pour le premier numéro, un prix de lancement plus bas semble incontournable, pour vraiment tenter les gens).

Tori.

Je sais que les précédents essais ont terminé en échec mais je pense qu’il y a une possibilité de faire quelque chose et je pense même que c’est nécessaire pour valoriser la production d’oeuvre française

C’est un prix qui m’a été conseillé mais je retiens le fait que tout ne va pas intéressé le lecteur effectivement, pour le format ce sera beaucoup plus grand qu’un manga et entre 250 et 300 pages par volume ( car l’objectif c’est de faire une collection avec ces revues ) avec un dos carré collé et des pages en couleur à l’intérieur etc… Mais je pense effectivement baisser le prix pour être autour des 8-8,50 qui est le prix de certains manga (terra formars) et c’est une bonne idée de faire un prix de lancement ! Je pense aussi à une campagne de crowdfunding ou je pourrai proposer de financer en prix d’entrée le volume 1 en prix de lancement ou prix officiel pour ceux qui veulent soutenir la revue.

Le plus dur se sera de trouver de la qualité. Parce que bon, ce n’est pas parce que la mode est aux productions françaises que ça veut dire que les auteurs de qualité en France sont nombreux malheureusement. L’échec de Shogun, et encore plus celui d’Akiba Manga, soutenu par Ankama, l’éditeur français “spécialisé” dans le “manga français”, trouve avant tout son origine dans le niveau non seulement irrégulier des oeuvres publiées, mais surtout d’un niveau global franchement mauvais. Donc bon courage pour trouver des oeuvres qui attireront les lecteurs. Moi, je pense que c’est un projet totalement mort-né, aucune chance pour que ça fonctionne. :slight_smile:

Je ne vois pas ou est la mode aux publication française mais bon , sur les centaines de sorties manga il y en avoir au maximum 20 française… c’est justement le role de l’edition d’essayer de mettre en avant les auteurs “de qualité” combien de romans sont envoyés tout les ans aux maisons d’edition ? Qu’il y ai eu des essais avant permet de se rendre compte des erreurs qui ont pu être faites c’est une très bonne source d’information plus que le signe d’une fatalité. Je vois que vous ne connaissez pas le prince d’akiba car ce n’était pas des auteurs français au dessin mais des japonais ! Donc avant de qualifier les productions française de mauvaise essayer d’être plus curieux je serai même heureux de pouvoir vous faire apprécier les auteurs français :wink:. Shogun a été fait il y a dix ans donc ce n’est plus valide les temps changent. En tout cas il faut vraiment avoir peu d’espoir pour déclarer un projet mort né avant même d’essayer de comprendre pourquoi ça pourrait être intéressant :slight_smile:

Il y aurait beaucoup de choses à dire mais je vais te laisser dans ton monde de bisounours, ça vaut mieux. :slight_smile:

Quand tu demandes une opinion, il faut s’attendre à ce qu’elle n’aille pas forcément dans ton sens… ~___^

Des titres qui se mettent sur le secteur du manga, en étant faits par des Français, il y en a de plus en plus… Mais il y a à peu près autant d’échecs.

Les auteurs à l’origine des œuvres (les scénaristes, donc) étaient français… et la qualité n’était clairement pas au rendez-vous.

C’est vrai : à l’époque, c’était plus facile… Le secteur du manga était à son apogée.

Tori.

Je n’ai aucun soucis avec le fait qu’elle n’aille pas dans mon sens mais juste avec le ton employé :wink: parce que l’idée peut avoir des défauts mais je deteste les personnes qui se permettent de juger le travail de ceux qui s’impliquent énormément en disant que leur niveau est médiocre sans savoir ni de qui l’on parle ni de quoi on parle.
La mode m’importe peu surtout quand elle est aussi marginale par rapport à l’ensemble de la production. Ce qui m’intéresse c’est de soutenir des projets que j’apprécie et un ensemble d’auteurs qui sont passionés par ce médium mais qui manquent de place actuellement pour véritablement s’exprimer :slight_smile:
Et non ce n’est pas parce que 8 scenariste n’était pas “au niveau” l’ensemble d’un secteur est condamné.
Non ce n’était pas plus facile chaque moment comporte son lot de difficulté, les ventes était surtout concentré sur quelques titres qui prenait énormément de place aujourd’hui ces titres s’essouflent et peuvent laisser de l’espace à de nouvelles publication. Surtout que mon objectif n’est pas de devenir le leader du marché du jour au lendemain mais de modestement proposé quelque chose, tenter ! Mais je veux essayer de le faire le mieux possible c’est pour ça que je cherche votre opinion mais je n’ai pas non plus besoin de gens qui vont simplement crier à l’échec. Mais je vous en prie lister tout ce qu’il y aurait à dire ce sera très enrichissant :slight_smile:

Perso je n’ai aucun à priori.

Par exemple j’achète radiant, j’ai tous les Freaks Squeele/spin-off qui existent, j’ai bien aime City hall, je trouve LOA interessant, j’ai bien aimé Omega Complex.

Après je ne cherche pas spécialement des publications Françaises et je ne suis pas spécialiste dans le genre, mais quand il y en a une qui me tente je me lance. Je ne suis pas réfractaire comme j’ai lu ici ou là comme quoi “ha ç’est français ? non merci”, je trouve cela dommage de ne pas donner sa chance à des auteurs suivant leurs origines.

Maintenant tu viens proposer un projet sur une publication “à la Spirou/jump/<insérez votre référence ici>” qui regroupe plusieurs auteurs dans un même document et là moi je te dis franchement que je ne serais pas client. Je n’ai pas été bercé par les publications mensuelles (comics/bd) et je pense que les générations récentes le sont encore moins.
Les trentenaires/quadra qui ont l’habitude de parcourir les kiosques à la recherche des nouveautés comme par le passé sont sûrement une tranche minimaliste du lectorat Européen, comparé aux non-initiés bien plus habitué à acheté une “BD relié” que des magazines.

Après peut-être que le coté “collection” en dur si cela est bien mis en évidence et joli pourra faire craquer des acheteurs. L’effet d’une belle collection dans une bibliothèque étant un critère esthétique revenant parfois dans des discussions avec des passionnés.

Bon courage en tout cas :slight_smile: