Baby Pop 1 et 2 (Kurokawa)


(Miawka) #1

Baby pop semblait à sa sortie assez prometteur. Traitant d’un thème presque identique à Un drôle de père ( suite au décès de son grand père, le héros recueille sa tante, la fille illégitime du vieil homme et l’élève comme sa fille, ici, c’est le nouveau mari devenu veuf qui prend soin de sa belle-fille réticente à ce nouvel amour parental), Baby pop reste néanmoins bien en dessous. La cause principale étant le graphisme particulier de Yayoi Ogawa. Déjà connue chez nous avec Kimi Wa pet, elle revient avec son tout premier manga. Qui dit premier manga, dit souvent graphisme maladroit. Et Baby pop est bien mal servi de ce niveau là, la mangaka manque d’assurance et ne donne pas assez de mouvement lorsqu’il y en a besoin. Mais le graphisme évolue entre les deux tomes, permettant de mieux apprécié l’histoire. Mais les relations entre personnages ne sont pas assez approfondis ce qui au vu du thème est assez dommage. Les personnages, bien qu’attachants et attendrissants dans leur douleur ne nous laissent pas entrer complètement dans leur vie. Et pour certain, ce qu’on peut en voir ne nous donne pas envie, c’est le cas par exemple de Ryunosuke, qui malgré son rôle de père sympathique, traîne un coté pervers bien dérangeant, notamment en ce qui concerne sa fille. Certains parleront d’une protection un peu trop accrue, mais c’est tout de même bien trop limite dans certains chapitres. Et la mangaka de ce coté semble assez dépassée, le manga se terminant sans vraiment nous dire comment tout ça finira par évoluer. Le manga est bâclé par trop d’endroit pour satisfaire le lecteur. Et en voyant la petite nouvelle à la fin du tome deux, on finit par ne plus comprendre. Pourquoi mettre une histoire qui n’a pas grand chose à voir avec Baby Pop, alors, qu’une fin digne de ce nom aurait été beaucoup plus logique?
Baby Pop déçoit au vu de ses trop nombreux mauvais points. Il va trop vite et n’approfondit pas assez là où il faut. Une belle déception donc, alors que le résumé semblait pourtant bien prometteur.


(Fayounette) #2

Je n’irais pas jusqu’à dire que ce titre a été une complète déception pour moi, je trouve ça un peu dur même. Si ce titre est loin d’être indispensable, il a quand même de bons côtés.
J’ai trouvé le titre dynamique et touchant, l’humour y est présent même s’il nous manque quelques clefs de compréhension pour apprécier tous les gags je pense. Après c’est vrai qu’il y a quelques maladresses tant dans le dessin que dans le scénario.
Pour ce qui est du dessin, il est normal qu’il ne soit pas totalement affirmé, c’est quand même la premier manga de l’auteur. Et de ce point de vue, le manga est plutôt intéressant puisqu’on voit l’évolution du dessin de Ogawa vers une maitrise de celui-ci et le développement de son style assez particulier que j’apprécie beaucoup. Ce que je reprocherais plus au dessin, c’est que Nagisa fait bien plus que son âge et on a du mal à ne voir qu’une lycéenne.
Quant au scénario, j’ai trouvé qu’avec le caractère des personnages, on avait pas mal de scènes redondantes. Certains chapitres sont maladroits, voir incohérent pour celui de l’enlèvement, mais surtout un peu trop indépendants les uns des autres. Après on a quand même une évolution de la relation entre Nagisa et Ryûnosuke et le dernier chapitre (je ne parle pas là du chapitre bonus sur Ryûnosuke) clôture quand même le manga avec une évolution importante de la compréhension entre nos deux protagonistes. Après, c’est vrai que j’ai également trouvé qu’il manquait quelques chapitres et une véritable fin à la série mais on ne peut quand même pas dire que ce soit mauvais.
Au final Baby Pop a été une lecture sympathique pour moi, il est vrai pas indispensable, mais je n’en regrette pas l’acquisition.