BALTIMORE: THE INFERNAL TRAIN #1-3 (Golden,Mignola/Stenbeck)

http://imageshack.us/a/img31/6893/3ad5.jpg

[quote]Baltimore: The Infernal Train #2
Story by Mike Mignola, Christopher Golden
Art by Ben Stenbeck
Colors by Dave Stewart
Cover by Ben Stenbeck
Publisher Dark Horse Comics
Cover Price: $3.50
Release Date Wed, October 16th, 2013
When Baltimore and Duvic find themselves fighting side by side against a plague of vampires, our hero is captured and taken to a weird ritual where a witch plans to feed him to the ancient undead.[/quote]

http://imageshack.us/a/img5/8084/1rm1.jpg

http://imageshack.us/a/img12/784/nvqg.jpg

http://imageshack.us/a/img826/5122/l3oz.jpg

http://imageshack.us/a/img833/3820/wb0i.jpg

http://imageshack.us/a/img843/3782/kn4n.jpg

http://imageshack.us/a/img209/7789/36c3.jpg

Lien
Le site de l’éditeur: darkhorse.com

[quote]Baltimore: The Infernal Train #3
Story by Mike Mignola, Christopher Golden
Art by Ben Stenbeck
Colors by Dave Stewart
Cover by Ben Stenbeck
Publisher Dark Horse Comics
Cover Price: $3.50
Release Date Wed, November 6th, 2013
Baltimore jumps aboard the Infernal Train and fights high-priest vampires and an evil witch to stop them from resurrecting a vampire god.[/quote]

http://imageshack.us/a/img69/6196/1btw.jpg

Source: www.comicbookresources.com

Je suis dans une phase de lecture de Baltimore, une série que j’ai toujours bien appréciée.
Cette mini amène certains sub-plots à résolution : Baltimore rencontre enfin Duvic, leur duel est perturbé par une invasion de morts-vivants pestiférés, et les échanges entre les deux adversaires sont teintés d’une noirceur désespérée toujours aussi présente.
La fin laisse entrevoir de nouveaux développements. Genre, “ça ne finit jamais”.
J’aime bien Stenbeck : il assure sur les ambiances, même si ses personnages sont parfois un peu raides. Il s’inscrit bien dans l’esthétique de Mignola, avec parfois une petite touche Adlard.
Franchement, très agréable, dans le sous-genre “enquêteurs du paranormal”.

Jim

Il y a une mini-série en deux épisodes, intitulée “Chapel of Bones”, qui marque le retour de Baltimore en Angleterre, et qui est franchement pas mal (j’en parle ici parce qu’il me semble qu’il n’y a pas de sujet dessus).
Elle se situe après “The Infernal Train” et fonctionne un peu de la même manière, en ce sens qu’elle boucle certaines intrigues (notamment la course poursuite avec Haigus).
Mais elle a une structure franchement pas mal : elle s’ouvre sur la rencontre entre trois personnages qui connaissent tous Baltimore, et dont les témoignages composent un portrait composite du personnage, chacun apprenant des autres ce qu’il ignoraient… À la fin du premier épisode, ils sont réunis au héros, et s’ensuit une baston qui prend des allures de “last stand”, de baroud d’honneur, une sorte de petit Alamo, quoi. Avec, en sus, des références visuelles, des connexions à l’univers de Hellboy (alors, Baltimore, dans l’univers ou pas ???) et des petites touches gothiques bienvenues.
Le personnage de Haigus en profite pour gagner en épaisseur, et pour donner sa version de l’histoire. Qui est également intéressante.
Bref, plutôt bien joué.
J’ai l’impression que c’est là que Stenbeck quitte la série, remplacé par Bergting (quoique, faudrait que je vérifie). Mais c’est clair qu’il y a un basculement, comme si un premier acte était conclu.
Mais c’est franchement très bien. Passionnant, avec un héros taciturne et désespéré. J’aime beaucoup.

Jim