BANDOLERO (Carlos Gimenez)

Discutez de Bandolero

Adaptation d’un texte autobiographique de Juan Caballero, célèbre bandit andalou ayant vécu dans la première moitié du XIXe siècle.

bandolero

La préface du volume explique que l’auteur s’est intéressé au personnage à cause de la tonalité du texte d’origine (Gimenez s’est appuyée sur une édition commentée par un historien), plus réaliste qu’héroïque.

PlancheA_27105

Gimenez fait feu de tout bois, offrant des décors réalistes et fouillés (dans une veine comparable à celle de Victor de la Fuente), des visages semi-réalistes où l’on retrouve parfois un peu sa veine humoristique, des cases aux bords effacés qui mettent en valeur les arrière-plans, et des découpages toujours au service de la narration : l’embuscade tendue aux soldats, par exemple, est construite selon un gaufrier de neuf cases, les gens d’armes étant représenté au centre, et la répétition sur page de gauche et page de droite donnant un sentiment de piège inextricable.

Faisant de son personnage un homme normal attaché à l’esprit chevaleresque de son nom, Gimenez recourt parfois à une voix off qui met en valeur les sentiments du personnage.

Jim