BATMAN #1-65 (Tom King / collectif)


(Le Doc) #261

Batman #39

“SUPERFRIENDS” finale! Since the beginning, the friendship between Batman and Wonder Woman has stood at the heart of the DC Universe. Now that friendship is coming apart, and as it does the universe itself begins to crumble. Don’t miss the conclusion of Batman’s epic team-up with Wonder Woman!

Written by: Tom King
Art by: Joëlle Jones
Cover by: Joëlle Jones
Variant cover by: Olivier Coipel

U.S. Price:
2.99
On Sale Date:
Jan 17 2018

Source : ww.dccomics.com


(Jack!) #262

Pourtant, Dennis Colt en parlait très très souvent. Je crois même qu’il avait qualifié le monsieur comme étant rien de moins que l’un des meilleurs scénaristes (oubliés) du capé croisé.


(Marko) #263

Mark Waid est lui aussi très fan du travail de ce scénariste.


(Lord-of-babylon) #264

Bon ben zou. TPB dans la liste d’envie

merci les copains


(Jim Lainé) #265

Ce Mark Waid a décidément bon goût.
Les épisodes de Marv Wolfman sont excellents, et cette saga du Jester est vraiment renversante. Un truc qui n’a toujours pas, à ma connaissance, de TPB, et c’est complètement immérité.

jim


(Marko) #266

Le run de Kesel mériterait également d’être réédité (pareil pour certains de ses one-shots/fill-in des FF, notamment son annual de la fin des années 90, illustré par Immonen).


(Photonik) #267

Et il a en plus l’élégance de signaler lui-même que Kesel était passé avant lui, dans le registre du Daredevil souriant et bondissant (“swashbuckling”, dit-il).
Et concernant Brennert, il le mettrait carrément dans un Top 10 des meilleurs scénaristes de comics… C’est pas rien !


(Oncle Hermes) #268

Bon, je jure que mes derniers posts – que ce soit ma remarque sur la comparaison du #38 avec un “Hush miniature” ou mon plus long message sur Brennert (bien content si a attiré l’attention de plusieurs personnes sur cet auteur, par contre) – n’avaient absolument PAS pour but de servir de préliminaire à une croisade sur les emprunts de King.

Mais là, quand même, sur ce #39 (et a priori le 40 ?)… passé le début sympa et intriguant (et le dessin de Joelle Jones et les couleurs de Jordie Bellaire participent super bien à l’ambiance)… et quelques bonnes répliques comme toujours (le commentaire de Wonder Woman sur les hommes et les armes, assez drôle)… on se rend vite compte que King nous livre un copié-collé d’un classique, en remplaçant Superman par Batman :


For A Thousand Years…” (Action Comics #761, janvier 2000)

Je suis circonspect. :thinking:

(En VF, ce numéro est paru en 2016 dans le Superman Univers hors-série #2.)


(Ben Wawe) #269

En effet : ce Batman #39 est encore bien dialogué, bien caractérisé (Catwoman est toujours idéalement incarnée par Tom King, Gordon est bon, Wonder Woman est très bien embarquée, utilisée et comprise par l’auteur, et son Batman me convainc maintenant que j’ai saisi son projet), bien dessiné (le style de Joelle Jones est très bon, mais je retiens surtout la sublime beauté de la première apparition de Wonder Woman), et bien rythmé.
Je ne m’ennuie pas, le propos de Tom King est ressorti ici, cette nouvelle saga doit confirmer le couple Bat/Cat - après la rencontre de couples, voici la tentation, donc ; et c’est bien fait, cela joue sur un côté du Batman, sur sa relation avec Diana. C’est bien fait et intéressant.
Mais.
Mais c’est du copié/collé, en fait. Rien de plus, rien de moins. Wow.

Et si le numéro est bon, si ça m’a plu, si j’aime ce que fait King, si Jones assure… ben je suis déçu, en fait. C’est du pur copié/collé.
Bon sang. J’en viens à espérer un rebondissement choquant vu l’avancée du run de King pour créer une différence avec cet autre épisode… mais ça me peinerait, donc je ne le veux pas vraiment. Argh.


(Hush2 0) #270

J’ai adoré cet épisode et le cliffhanger m’a pris de court. Les dialogues sont sacrément bons.

Sur le cliff, j’avoue ne plus croire en ce genre de choses mais Superman avait bien embrassé une autre personne que Lois Lane. Mais King réussit à me faire douté!

Au delà de son style, Joelle Jones assure avec brio la partie en mélangeant les genres de Hugues et compagnie. Grosse claque.


(Le Doc) #271

Batman #40

“SUPERFRIENDS” part four! Since the beginning, the friendship between Batman and Wonder Woman has stood at the heart of the DC Universe. Now that friendship is coming apart, and as it does, the universe itself begins to crumble. The conclusion of Batman’s team-up with Wonder Woman.

Written by: Tom King
Art by: Joëlle Jones
Cover by: Joëlle Jones
Variant cover by: Olivier Coipel

U.S. Price:
2.99
On Sale Date:
Feb 7 2018

Source : www.wegotthiscovered.com


(Oncle Hermes) #272

Si King ne parvient pas à faire oublier où il a volé la recette pour ce diptyque, le #40 rattrape la sauce. L’issue de ce qui se passe du duo Bat’/Wondie coincés dans l’univers parallèle ne laissant à partir de là aucun doute – même pour des lecteurs n’ayant pas la référence “supermanienne” originale en tête --, et donc que peu d’intérêt, King déplace ce dernier vers Cat’ et le Gentil Homme dans l’univers “standard”. Alors que Lois dans Action Comics #761, si ma mémoire ne me trompe pas, restait globalement inconsciente de ce qui se tramait, Selina se montre ici, disons… plus active et entreprenante pour remettre les pendules à l’heure. Le résultat est tour à tour punchy, sombre et émouvant, et nous laisse sur une très très belle dernière page.

Superbe travail de Jones et Bellaire pour le rendu graphique de tout ça, encore une fois – une association qui ne m’avait pas totalement convaincu sur l’arc "The Rules of Engagement " mais qui fonctionne excellemment ici, me faisant me dire que je la retrouverais très volontiers à d’autres occasions.


(Ben Wawe) #273

Après un #39 bien fait, mais qui était en vérité une copie éhontée et rallongée d’un épisode célèbre de la série de l’Homme d’Acier, Batman #40 a la lourde charge de tenter de remonter la pente, d’être original, et de ne pas raconter l’union temporaire de Bruce & Diana.
Bon, c’est pas si mal, en fait.
Tom King utilise cette deuxième partie pour se concentrer sur le Gentle Man, mais surtout Selina, et il continue à très bien caractériser la voleuse ; le duo Bruce & Diana ne conclue pas (SURPRISE), mais les punchlines se succèdent, et ça fonctionne bien.
Grâce à de superbes planches de Joelle Jones, toujours dans le ton, cet épisode est meilleur qu’un #39 décevant… même si, au fond, je continue de penser que ce duo de numéros est assez faible, car pas original pour un sou. Dommage, car King creuse vraiment bien sa Catwoman.
A voir la suite, je suis toujours intéressé, et carrément moins déçu qu’après le dernier !


(Le Doc) #274

BATMAN #41
Tom King (w) • Mikel Janín (a & c)
Variant Cover: Olivier Coipel
“EVERYONE LOVES IVY” part one! Mikel Janín returns to BATMAN for a brand-new epic! Pamela Isley’s influence can spread as far as vegetation will allow, putting the whole world at her fingertips. Can Batman and Catwoman stand their ground against an entire planet of Poison Ivys?
Rating: Teen
In Shops: February 21st, 2018
SRP: $2.99

Source : www.cbr.com


(Ben Wawe) #275

Dans Batman #41, Tom King s’attaque à Poison Ivy, non pas dans un autre “tour des potes” (après ceux de Bruce, Clark/Lois & Diana, ceux de Selina ? et bien non !), mais bien dans l’optique d’une confrontation entre le nouveau duo (Bat & Cat) et Pamela Isley.
Et si l’épisode est, objectivement, lu assez vite, car il fait la part belle aux grandes pages de Mikel Janin (on y revient plus bas), et à l’installation d’une certaine ambiance, il est néanmoins bon. Frustrant, pour une dose même bimensuelle, mais agréable, car King démontre une bonne gestion de Poison Ivy elle-même.
À voir la suite, et notamment les réactions Selina/Ivy, mais j’ai confiance ; surtout que Janin démontre ici un niveau extraordinaire, avec des planches d’une beauté magnifique et terrible. Vivement le prochain !


(Le Doc) #276

Batman #42

“Everyone Loves Ivy” part two! Poison Ivy has taken control of every man, woman and child on the planet, and only Batman and Catwoman have escaped her influence. But will the pair of them be enough to nip this in the bud?

Written by: Tom King
Art by: Mikel Janin
Cover by: Mikel Janin
Variant cover by: Olivier Coipel

U.S. Price:
2.99
On Sale Date:
Mar 7 2018

Source : www.denofgeeks.com


(Ben Wawe) #277

Surprenant Batman #42, qui poursuit la saga sur un monde dominé par Ivy, avec seulement Bat & Cat en résistants. L’exploration, rapide mais efficace, nourrit bien le récit, notamment grâce à la très bonne caractérisation que Tom King offre à son fameux couple ; mais deux rebondissements, un à la fin du deuxième acte, l’autre en cliffhanger, viennent troubler la lecture.
J’ai du mal à comprendre le projet de King, sur cette saga, avec notamment un événement terrible sur Batman est surprenant, tant cela paraît énorme mais traité comme un accessoire (un peu comme les pendaisons de Nightwing, Red Hood et Robin dans I Am Bane). Et je n’ai pas saisi le final, ou plutôt cela peut partir tellement loin, ou ailleurs, que je n’ai pas assez d’élément pour suivre.
Intriguant, toujours ; joli, même si le style de Mikel Janin demeure figé ; et tout ça donne envie de lire la suite, même si King me perd sur cette saga.


(Oncle Hermes) #278

J’avoue que depuis la fin du triple arc “I Am…” (Gotham / Suicide / Bane), King ne me passionne plus que par intermittences sur cette série. Oui il y a eu le numéro renversant sur les origines de Kite-Man – au milieu d’une longue et pénible “guerre des blagues et des énigmes”. Oui il y a eu un Annual #2 formidable (le meilleur numéro unique lu de l’année ? peut-être bien…). Et oui même dans les arcs, même dans les numéros les moins inspirés, King a le chic de toujours réussir au moins – au moins – une planche ou deux, de soigner ses conclusions pour nous laisser sur une note un tant soit peu marquante. Mais le niveau général me semble quand même avoir plutôt baissé, et surtout j’ai moins l’impression qu’au début d’un auteur qui sait où il va et qui m’entraîne avec lui. Il m’inquiète un peu, le Tom, dernièrement, pour tout dire (et pas que sur ce titre).

Là, franchement, son histoire avec Poison Ivy, je me dis qu’heureuseument qu’il y a Janín au dessin, parce que mon intérêt se porte plus là-dessus que sur le scénario. Ivy surboostée qui du jour au lendemain arrive à contrôler l’entièreté de la planète (sauf nos deux tourtereaux), et ça ne fait pas même pas hausser un sourcil à notre Batou (bwof, on doit être mardi…), j’ai vraiment du mal à accrocher.


(Le Doc) #279

Les couvertures du #44 par Mikel Janin et Joëlle Jones :

BM_Cv44_A-580x880

BM_Cv44_B_rev-580x880

Et les recherches de Joëlle Jones pour la robe de Selina :


(Le Doc) #280

Batman #43

(W) Tom King (A/CA) Mikel Janin
“Everyone Loves Ivy” part three! The quest to end Ivy’s domination heads toward a close, but can Batman offer Ivy redemption on the other side of this crime? It’s an epic showdown between the Caped Crusader and one of his most popular foes, brought to you by the creative team behind “The War of Jokes and Riddles.”
In Shops: Mar 21, 2018
SRP: $2.99

Source : www.comicsverse.com