BATMAN #1-65 (Tom King / collectif)


(Ben Wawe) #362

Rendez-moi Matt Wagner.


(Hush2 0) #363

T’es dur car je n’arrive pas à comparer les deux, tu sais.

Concernant Tom King, étant friand de ses travaux, j’ai acheté son premier graphic novel : A Once Crowded Sky.

Je vous en toucherai deux mots. :wink:


(Ben Wawe) #364

Hâte de lire ça. :wink:

Sinon, Tom King continue ici de jouer sur la relation Bruce/Dick, afin que le second aide le premier à se remettre du drame amoureux qui l’a violemment heurté ; l’idée est bonne. Elle a parfaitement fonctionné sur le #54, sublimée autant par les dessins de Matt Wagner que par le jeu des flashbacks - mais ici, ça prend moins bien.
Si j’aime bien Tony Daniel, la comparaison se fait évidemment avec Wagner, et n’est pas en sa faveur. King lui-même semble reprendre les ficelles précédentes, et abuse de sa narration double avec un étranger en ville ; rien de gênant, mais rien de folichon.
En définitive, le numéro vaut essentiellement pour son final, qui acte une évolution drastique, et entend encore plus plonger Batman dans la noirceur. Soit. A voir ce que ça va donner, mais je suis dubitatif, autant sur le fond que sur la forme… d’autant plus que c’est servi dans un épisode finalement très générique, où Nightwing en vient à devenir… chiant.
Moui, donc. A voir la suite. Mais ça reste, pour Dick, une belle idée pourrie.


(Le Doc) #365

Batman #56

The Dark Knight’s looking to drop both the hammer and sickle on the KGBeast, whose rampage across Gotham City takes a toll on Nightwing when he’s injured in the fray. Blaming himself for his ward’s fate, Batman gets grimmer than usual—and vows to take the Russian assassin down like the Berlin Wall. Is even Gotham City ready for that much violence? The streets will run red like borscht if the Dark Knight gets his way against this Soviet scourge.

Written by: Tom King
Art by: Tony S. Daniel, Danny Miki, Tomeu Morey
Cover by: Tony S. Daniel
Variant cover by: Francesco Mattina

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
Oct 3 2018

Source : www.denofgeeks.com


(Ben Wawe) #366

Hou, Tony Daniel retombe dans de vieux travers.


(Jim Lainé) #367

Bah écoute, là, sur les trois planches qui viennent d’être postées, je le trouve plutôt intéressant.

Jim


(Ben Wawe) #368

La deuxième et la troisième me semblent éloignées de ses récents travaux, et me rappellent la période Batman for the Cowl.


(Jim Lainé) #369

J’aime bien la troisième, l’encrage y est souple, pas trop “image like”, quoi.
Faut voir sur la durée, certes.

Jim


(KabFC) #370

Pour le coup je serais remonté un poil plus loin, je dirais sa période fin Image (avec sa série F5 par exemple).


(Ben Wawe) #371

Ha, je ne connais pas… et je ne veux pas connaître, du coup. :slight_smile:


(FC powaaaa) #372

Ah, c’était pas mal pour l’époque ! Un peu Totally Spies avant l’heure, en plus ado !


(Ben Wawe) #373

Lecture mitigée pour ce numéro-là.
Tom King enfonce Batman dans la fureur, la violence et la destruction, alors qu’il avait réalisé cinq épisodes pour l’en sortir ; pourquoi pas. Montrer Bruce qui s’auto-critique dans la saga sur Freeze, puis Bruce qui se rouvre doucement à ses proches grâce à Nightwing, c’étaient de bonnes idées, même si l’exécution était un peu longue - et le sort terrible de Nightwing (et son amnésie, une belle idée à la con) vient tout faire capoter ; okay, je comprends l’idée.
Mais, encore, l’exécution est lourde, et je me rends compte que beaucoup dépend du dessinateur : quand c’est Weeks ou Wagner, c’est superbe et tout passe ; quand c’est Tony Daniel, encore plus dans des planches à la qualité hétérogène… le rendu est bien moins bon.
Ho, ça reste agréable, ce Batman fâché et violent, ce portrait d’un KGBeast terrible, mais… c’est un peu facile, ça reste lourd, et l’utilisation du New God Kanto me déçoit (alors que King les gère si bien ailleurs, il tape à côté ici).
Bref, je comprends l’idée, je la valide, mais l’exécution tant scénaristique (lourde) que graphique (sans cohérence, et souvent ratée) me laisse de marbre ; à voir la suite, mais j’adhère un peu moins.


(Le Doc) #374

Batman #57

The KGBeast isn’t working alone. As the Cold War between Batman and the Russian killer heats up, Batman’s nose for mystery gets to twitching when he suspects there’s more to the KGBeast’s attacks than initially thought. Not only does this tie back to the court case Bruce Wayne sat on involving Mr. Freeze, there’s another villainous Gotham ghoul in play—but whom?

Written by: Tom King
Art by: Tony S. Daniel, Mark Buckingham, Andrew Pepoy, Tomeu Morey
Cover by: Tony S. Daniel
Variant cover by: Francesco Mattina

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
Oct 17 2018

Source : www.cbr.com


(Ben Wawe) #375

Tom King lance l’affrontement final entre Batman et KGBeast, qui a tiré sur Nightwing ; tandis que, en parallèle, un conte d’enfant illustre l’extrême violence du numéro, mais aussi les étonnants liens entre les deux personnages.
Bon. Okay. Ca tape, ça tape dur, c’est sombre, c’est désespéré, c’est terrible ; okay.
Mais… ça reste un peu limité.
Le numéro se lit vite, c’est une énorme baston, avec un truc à côté pour nourrir le numéro, et tenter de lui donner un air philosophique ; mais c’est quand même limité. Je trouve que Tom King n’a pas réussi à me faire sentir l’aspect de haine viscérale qu’il semble vouloir porter dans cette saga, et je suis tout simplement passé à côté de tout ça, de la fureur de Bruce ; je n’y suis pas, en fait.
C’est dommage, je comprends et j’aime l’idée… mais je n’ai pas été “dedans”. Et un Tony Daniel en petite forme, qui rappelle des périodes antérieures moins agréables dans son trait, ne m’a pas aidé non plus.
M’enfin, ça se lit vite et bien, et il y a un dialogue plutôt bon ; avec une référence à l’une des grandes heures des deux héros. Okay. Ce n’était pas mauvais… mais ce n’était pas bon non plus.


(Le Doc) #376

BM_Cv58

Batman #58

Writer: Tom King
Artists: Mikel Janin, Jordie Bellaire
Cover Artists: Mikel Janin, Francesco Mattina (variant)

“The Dark Knight waddles into a turf war with the Penguin! Still reeling from the attacks on his Bat-Family and reputation, the Caped Crusader looks to track down the mysterious operator lurking behind the scenes in Gotham City. As the hunt rages on, Batman runs “a fowl” of Oswald Cobblepot. But the Penguin is on Batman’s side for once, and the crime boss sees dangerous things on the horizon. How can he convince the Caped Crusader he’s on the level?”

You can check out the first five pages from Batman #58, along with the variant covers by Francesco Mattina down below in our gallery. The regular cover by Mikel Janin can be seen above.

Batman #58 is due to hit stores on Wednesday, November 7

BM_58_1

BM_58_2

BM_58_3

Source : www.nerdist.com


(Ben Wawe) #377

Nous parlons ailleurs des qualités et défauts de Tom King, et notamment de son run sur cette série, avec quelques hauts, des bas, et des moments de brillance (à mon sens).
Après quelques épisodes assez lourds et maladroits, ce numéro me faisait peur pour gérer la suite de l’attaque contre Nightwing, et donc la poursuite du plan de Bane contre Batman (dans ce qu’on peut considérer le lancement de la seconde partie du run de 100 épisodes de Tom King) ; et ce #58 me paraît être un très bon cru dans ce run.
Avec une très bonne gestion du Pingouin, si peu utilisé ces dernières années et si souvent maltraité également, Tom King livre surtout, en creux, une nouvelle itération de sa relation Bruce/Alfred. Mais, surtout, il évite l’écueil de la répétition ou de la facilité - et livre un numéro touchant (même si je demeure curieux de qui est Penny… malgré la petite idée qui me trotte dans le crâne), au final qui m’a surpris et beaucoup plu (même si on pouvait s’y attendre).
Ho, ce n’est que le début de la saga, mais… ça me plaît. C’est bien mené, bien écrit, bien dialogué, bien caractérisé ; et très bien dessiné par un Mikel Janin en bonne forme, moins figé qu’à moments, et qui livre un Batsuit plus classique que j’aime beaucoup.
Une réussite. Quel plaisir de lire cette série quand elle est comme ça, et quelle bonne gestion d’Oswald.


(Jim Lainé) #378

Il en a prévu cent ? Sérieux ?
Ah bah j’ai le temps de dormir, alors.

Jim


(Ben Wawe) #379

Oui, c’est son engagement.


(FC powaaaa) #380

De faire dormir Jim ?


(Ben Wawe) #381

Un sacerdoce.