BATMAN : EMPEREUR PINGOUIN (John Layman / Jason Fabok)

*couverture à venir

[quote]Batman : Empereur Pingouin

Auteurs : John Layman et Jason Fabok

192 pages, 17,50 EUR

Non content d’être craint de tous, Oswald Cobblepot, dit le Pingouin, souhaite inverser la balance et réussir à se faire aimer de Gotham. Mais même le meilleur plan peut mal tourner… surtout quand le Joker s’en mêle, ou quand un nouveau-venu, qui se fait appeler Pingouin Empereur, s’apprête à prendre la tête de la pègre, et mettre à mal aussi bien Batman que Cobblepot…

Contenu : Detective Comics: Emperor Penguin (Detective Comics 13-18)

SORTIE LE 3 FEVRIER 2017 [/quote]

Ces épisodes ont déjà été publiés en kiosque, dans Batman Saga 15 à 21.

Et c’est de la très excellente came.
Chaudement recommandé.

Jim

Ha punaise ca me fait penser que je voulais me refaire le run de John Layman sur la série. C’est assez marrant pour le coup. J’ai vite survoler Detective Comics quand c’était Tony Daniel qui écrivait et, sans vraiment m’en rendre compte, j’ai commencer à me passionner pour les histoires de la série alors que Layman était déjà là.

J’ai peu de souvenir d’Empereur Pingouin même si je sais que déjà je lisais l’épisode du début à la fin mais la suite avec Wrath et Gothopia c’est un régal. C’est là aussi que je découvert et adoré les dessins de Jason Fabok. Ceci expliquant peut-être cela.

Ca serait chouette qu’Urban édite la suite du run (deux autres albums et hop c’est plié). En tout cas, je vais profiter de la sortie de cette histoire pour me replonger dans les Batman Saga

C’est marrant qu’il ne sorte ce récit que maintenant, ils doivent manquer de came de Batou a priori mais c’est vrai que son run était vraiment pas mal (même si je pense que ce choix est plus dû au dessinateur…)

La couverture :

[quote=“Jim Lainé”]Et c’est de la très excellente came.
Chaudement recommandé.

Jim[/quote]

Je n’avais pas sniffée.

J’aime bien Layman aussi. je surveille. :wink:

J’avoue que j’étais passé à côté de ça à l’époque de la première publication v.o. : les premiers numéros par Tony Daniel m’avaient vite envoyé voir ailleurs.

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans la lecture de ce volume, et dans un premier temps mon passage préféré des premiers chapitres a été la première histoire courte (dessinée par Andy Clarke en complément du contenu principal du #13). L’idée de présenter le point de vue des petits criminels “ordinaires” sur la vie à Gotham et la façon dont ils envisagent leur “relation” avec Batman est plutôt bien trouvée et bien traitée, et m’a plus intéressé que la “pièce de résistance” associée, à première vue.

  • En plus, je dois avouer que si je ne trouve certes pas mauvais le travail de Jason Fabok, ça ne me plonge pas dans l’extase non plus. (Et j’ai du mal avec le costume de Poison Ivy façon New 52, mais ça, c’est général.) -

Pourtant, je me suis laissé progressivement prendre au jeu, notamment de par le traitement d’Ivy et, plus encore, celui de Clayface (assez émouvant au final), puis la bonne idée des wannabes Jokers… Layman alterne les ennemis en rotation rapide tous les deux ou trois numéros (contrairement à ce que le titre du volume et sa couverture semblent indiquer, le Pingouin n’a finalement pas un rôle si prépondérant que ça, ce qui… ne me pose pas de problème, en fait), tout en posant des pions et des enjeux développés à plus long terme (le parcours d’Ogilvy). Il arrive même à faire quelque chose d’intéressant des numéros tie-in de l’arc de Snyder “Le deuil de la famille”, ce qui, à mon avis, n’est pas un mince exploit. (Il loupe en revanche le coche sur la mort de Damian, sujet expédié en deux cases puis on retourne aux affaires, malgré ce que laissaient entendre le titre et la couv’ du numéro #18.)

Personnellement je n’irai pas jusqu’à la mention “très excellent”, mais au final j’ai plutôt passé un bon moment. C’est bien fichu, ça tourne bien, c’est prenant, il y a de bonnes idées. Ce n’est pas non plus extraordinaire, renversant, ni exempt de défauts. Si (comme c’était mon cas) on n’a pas déjà lu ces numéros soit en v.o. soit au moment de leur publication en kiosque, et qu’on a une petite fringale de nouvelle lecture batmanienne, ça le fait. En revanche ce n’est pas un titre que j’imagine me relire régulièrement. Toutefois, si comme Lord-of-Babylon l’indique, la suite s’améliore encore, j’irai sans doute lire ça.

J’ai bien aimé ce titre en kiosque ! Donc, ça supporte bien le rythme mensuel !