BATMAN : PRELUDE TO THE WEDDING (Tim Seeley / Collectif)


(Le Doc) #1

Batman : Prelude to the Wedding #1

Ra’s al Ghul returns to have a heart-to-heart with his grandson, Damian. Once upon a time, Ra’s thought Bruce Wayne would be the heir apparent to his criminal empire, but now that Batman has turned his back on Talia for good, Ra’s wants to know if Damian Wayne will honor his mother by stepping into the family business at last.

Written by: Tim Seeley
Art by: Bradley Walker, Otto Schmidt, Andrew Hennessy, Mick Gray, Jordie Bellaire
Cover by: Rafael Albuquerque

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
May 30 2018

Source : www.cbr.com


(Oncle Hermes) #2

Que… quoi ??? C’est d’Albuquerque ce machin ?


(Jim Lainé) #3

Y a deux trois trucs dans les visages qui y ressemblent, ouais…

Jim


(Le Doc) #4

Batman: Prelude to the Wedding – Nightwing vs. Hush #1

Dick Grayson has a lot of responsibility. Being the original partner to Batman, he’s the natural choice to be Bruce Wayne’s best man. So if anyone has to get to the wedding, it’s going to be him. Too bad Hush has other plans—and maybe Bruce Wayne does, too!

Written by: Tim Seeley
Art by: Travis Moore, Otto Schmidt, Tamra Bonvillain
Cover by: Rafael Albuquerque

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
Jun 6 2018

Source : www.syfywire.com


(Le Doc) #5

BATMAN: PRELUDE TO THE WEDDING – BATGIRL VS. THE RIDDLER #1
TIM SEELEY (W) • MINKYU JUNG (A)
Cover by RAFAEL ALBUQUERQUE
On the eve of Batman’s wedding to Catwoman, two of Gotham City’s finest minds clash. In her role as Oracle, Barbara Gordon wired all of her allies together. But when The Riddler takes on Batgirl, will he tear everything asunder?
32 PGS./Rated T+ …$3.99

Source : www.cbr.com


(Hush2 0) #6

Autant le premier acte est sympa lorsque Damian et Selina échangent sur leur rôle, autant le deuxième titre me fait penser que le personnage de Hush est vraiment mal compris et usé depuis Dini et Liebermann.


(Ben Wawe) #7

Clairement.

Batman : Prelude to the Wedding #1, sur l’opposition Damian VS Ra’s al Ghul, par Tim Seeley et la légion de dessinateurs (Bradley Walker, Otto Schmidt, Andrew Hennessy, Mick Gray, Jordie Bellaire) est agréable à lire, avec un Robin bien écrit et un affrontement bien mené.
Si le numéro est plutôt joli, il vaut surtout pour le dialogue final entre Damian & Selina, qui se découvrent des points communs et donnent un intérêt véritable à l’épisode.
Une bonne lecture, évidemment accessoire, mais agréable ; je fus cependant surpris de voir qu’il y aura un lien entre les one-shots, une idée classique mais plutôt bonne.

En parallèle, Batman: Prelude to the Wedding – Nightwing vs. Hush #1 par le même Tim Seeley mais Travis Moore, Otto Schmidt et Tamra Bonvillain livre un très bon portrait de Nightwing… mais s’écroule directement sur Hush.
Personnage “McGuffin” de la saga éponyme de Jeph Loeb et Jim Lee (il y a, il me semble, une vie d’écart par rapport à maintenant…), maltraité par de trop nombreux auteurs, écrit par bien trop peu d’entre eux, Tommy Elliot est littéralement “perdu pour la cause” depuis des années, et ce n’est pas cet épisode qui va le sauver.
Vain, creux, guère palpitant même si, oui, Nightwing est bien écrit, ce numéro est peu intéressant, même s’il y a de jolis dessins.


(Le Doc) #8

Batman: Prelude to the Wedding – Red Hood vs. Anarky #1

Red Hood has always been the one standing slightly apart from the rest of the Bat crew. Some see him as the Robin gone bad—which is exactly the kind of thing someone like Anarky can exploit. Now Red Hood is running security at Catwoman’s bachelorette party—and if Anarky can crash it, that could be the final straw for Jason Todd!

Written by: Tim Seeley
Art by: Javier Fernandez, Hugo Petrus, John Kalisz
Cover by: Rafael Albuquerque

U.S. Price:
3.99
On Sale Date:
Jun 20 2018

Source : www.comicsbeat.com


(Ben Wawe) #9

Batman: Prelude To The Wedding – Batgirl VS. The Riddler #1 est un numéro plutôt agréable, même s’il est très bavard.
Se concentrant ici sur l’opposition entre Edward Nigma et Barbara Gordon, la jeune héroïne jouant évidemment le rôle de son mentor dans une quête effrénée pour résoudre des énigmes, il est intéressant de voir la confrontation entre deux des personnages considérés comme les plus intelligents du Batverse. Dommage que ce combat soit essentiellement physique, une course plutôt qu’une stratégie - Tim Seeley, qui livre une vision intéressante du Sphinx et livre une ultime réplique logique et bien pensée à Barbara, se concentre malheureusement sur un trop long monologue du Vilain, qui devient redondant mais prive surtout Batgirl de toute “vie” intellectuelle dans ce numéro.
Essentiellement femme d’action, instrument dynamique, la jeune femme ne peut faire briller son intelligence, et elle réagit sans brio ; dommage, il aurait été intéressant de la faire exister, contester, répliquer, piquer directement, comme James Tynion IV l’a si bien fait dans un récent numéro de Detective Comics.
M’enfin, ce one-shot est agréable à lire, une occasion manquée mais pas un échec. Les dessins de Minkyu Jung sont dynamiques et plutôt jolis, et le final laisse envisager l’entrée d’un(e) nouveau/nouvelle joueur/joueuse bien pensé(e) et qui risque d’amener beaucoup.