BATMAN REBIRTH #1-19


(Le Doc) #1


*couverture à venir

[quote]BATMAN REBIRTH tome 1

En binôme avec Tom KING, Scott SNYDER rend à Bruce Wayne son costume de Chevalier Noir ! Dans
DETECTIVE COMICS, Batman s’allie à Batwoman pour entraîner les jeunes héros de Gotham et faire face à l’attaque de Gueule-d’argile ! Après avoir repris l’identité de Robin, de Batman et de s’être infiltré dans l’Agence Spyral, Dick Grayson reprend du service sous l’identité de Nightwing, avec Tim SEELEY et Yanick PAQUETTE !

(Contient les épisodes US BATMAN REBIRTH #1, BATMAN #1-2, DETECTIVE COMICS #934-936, NIGHTWING REBIRTH #1 et NIGHTWING #1)

Public : 6+
Genre : Super-héros ou super-vilains
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 02 juin 2017
EAN : 9791026812791
Prix : 5.9 EUR[/quote]


(Quinte) #2

Bonjour,

Avec la nouvelle vague “Rebirth”, Urban Comics va sortir des magazines qui auront les mêmes noms que les tomes d’une série.
Le BATMAN REBIRTH tome 1 (contenu: Batman Rebirth #1, Batman #1-6) est déjà classé comme l’édition Française de la série VO.

Mais où doivent se placer les fiches des magazines décrits dans le premier post?
Pour le premier numéro, elles correspondant aux descriptions:


(Blackiruah) #3

Ca sera sur la même fiche mais en édition kiosque.


(Quinte) #4

Ok donc ce sera lié à la série VO qui donne son titre au magazine.

Merci pour l’explication, je saurai où les trouver quand ce sera le moment.


(Verbal Kint) #5


(Le Doc) #6

La couverture variante du #1 :


(Regulator) #7

Et les séries Robin et Batgirl,elles passent où?


(Le Doc) #8

Il n’y a plus de série Robin (Damian est dans Super Sons, Teen Titans…).
Batgirl n’est pas encore annoncée…


(Blackiruah) #9

Surement en hors série aussi ou en TP si ça a bien marché en librairie


(Regulator) #10

Merci.
Et AllStar Batman?


(Jim Lainé) #11

[quote=“Regulator”]Merci.
Et AllStar Batman?[/quote]

Plus tard.

Jim


(Fred le Mallrat) #12

septembre en librairie
urban-comics.com/all-star-batman-tome-1/


(Quinte) #13

[quote=“Regulator”]Merci.
Et AllStar Batman?[/quote]

Bonjour,
Cette série a également été annoncée dans le magazine BATMAN REBIRTH à partir du mois d’août.


(Photonik) #14

Plutôt très emballé par les débuts du décidément très prometteur Tom King sur la franchise Batman… emballé et surpris, dans le bon sens du terme.

Je fais partie de ceux qui se sont lassés très vite du travail de Scott Snyder sur le perso (après des débuts plutôt emballants là aussi, pourtant) ; j’avais lâché l’affaire au moment de “Year Zero” (je crois que ça s’appelait comme ça). Peut-être y avait-il aussi une sorte de “Batman fatigue” qui a joué, je ne sais pas…
Mais Tom King sur le perso (j’ai adoré sa “Vision” pour Marvel et j’ai hâte de me coller à ses “Omega Men”), je demandais à voir.
Passé un épisode introductif fort plaisant (co-signé King/Snyder) et basé sur une idée ma foi assez astucieuse (les caractéristiques du Calendar Man, qui meurt et renaît en fonction des saisons, comme commentaire sur la nature cyclique du personnage et des comics en général), on rentre dans le vif du sujet avec le début de l’arc “I Am Gotham”. Compte tenu des caractéristiques du travail de King par ailleurs (on va dire que le bougre n’inspire pas la franche poilade), j’ai été étonné par la tonalité plutôt pêchue et directe du récit, pas du tout marqué par une “sombritude” forcée et dépressive. D’une certaine manière, on attendrait plutôt ce type d’ambiance et d’histoire chez Supes que chez Bats…
Le premier épisode est assez formidable, avec un défi inhabituellement surhumain à relever pour le Caped Crusader (l’avion), et un passage carrément poignant, où sans chichis, le scénariste envisage les adieux entre Alfred et Bruce Wayne (presque en échos à la fin de “The Dark Kight Rises” de Nolan, non ?) : c’est vraiment touchant sans être lacrymal (“maman et papa seraient fiers, n’Est-ce pas ?”) ; King a le fluide pour ce genre de trucs.

Le deuxième épisode, à sa façon, poursuit la description d’un Batman faisant jeu égal avec des surhommes surpuissants (que ce soit face au duo Gotham ou à Solomon Grundy) ; c’est évidemment un des fils directeurs de cet arc, manifestement. On devine bien sûr un peu où King veut nous emmener, mais ça ne gâche en rien mon plaisir de lecture.
Ce qui le gâche un peu en revanche, ce sont les dessins de Finch, mais sans être fan du bonhomme on pourra quand même admettre que le bougre a fait bien pire par le passé…

Je reprends plaisir à lire le vaisseau amiral de la franchise Batman, et franchement, ça fait du bien par où ça passe.


(Fred le Mallrat) #15

Ben pour moi c est pas du tout cela… j en suis au 24 et comme avec Bendis… ca a beau etre à coté de la plaque… il y a assez de qualité decriture pour que je lise.
Mais King, pour moi, tente de faire du Slott avec une idee de mettre dans batman tout ce qui ne devrait pas lui aller… mais là où slott retombe sur ces pieds avec un spiderman qui reste dans les clous toujours par petites touches… là et bien je lis pas batman, quoi. Je lis un what if… Batman de Terre 2…
Sympa mais je sors toujours de ma lecture…
Snyder m avait et me decoit toujours mais j avais l impression qu on restait dans les clous principaux. Juste que les histoires ettaient mal foutues…
Là je reconnais pas batman et on me propose pas quelque chose que je trouve mieux.
Un peu comme avec Bendis, j ai l impression de quelqu un qui a pas envie du tout d ecrire batman mais qui doit le faire alors il m ecrit autre chose


(Photonik) #16

On verra sur la longueur, mais à ce stade ce qui me plaît c’est précisément qu’on sort un peu des sentiers battus. A voir si King va trop loin à mon goût aussi, mais pour l’instant c’est ce que je lui demande.


(Fred le Mallrat) #17

sans sortir non plus.
La confrontation batman/superetre… c est devenu un peu une constante depuis au moins Dark Knight returns (1986).
Moi déjà c est un peu comme opposer Superman a un extraterrestre,n un kryptonien un autre surhomme… ou faire de wanda une folle, d aquaman ou namor un gars sans royaume etc etc… c est des trucs tellement faits que t a s interet à avoir soit du genie, soit un discours neuf ou en tout cas contemporain (ce qui fait que c est plus simple avec Cap puisque la politique evolue constamment).

Là… ouais bof.
Le 1er arc m alaissé de glace, le 2eme avec les monstres est une cata… avec Bane j ai l impression d avoir un arc du punisher ou de Moon Knight et là le 24…


(Marko) #18

La nouvelle formule kiosque d’Urban commence sous de bons auspices avec ce premier numéro très convainquant, autant sur le plan de l’éditorial que du contenu.
Le changement de format ne me déplaît pas, et la perspective d’avoir un magazine mensuel doté d’une pagination conséquente est toujours plaisante (c’est bien simple, cela me rappelle le Marvel Universe de la grande époque de l’ère DNA), avec en outre un bon rapport quantité/prix (8 épisodes pour moins de 6 euros) et un sommaire plutôt solide sur le plan qualitatif, enfin jusqu’à l’arrivée du “All-Star Batman” qui risque de faire un peu tâche.

Dans la foulée d’un épisode Rebirth introductif dont l’intérêt principal réside dans l’utilisation du calendar man, Tom King entame son run sur les chapeaux de roues avec une très chouette premier numéro et un second tout aussi réussi. Après plus de 20 numéros, le run du scénariste n’a pas l’air de faire l’unanimité (bien moins que “Detective Comics” en tout cas), mais pour ma part, en terme de storytelling, de découpages, de dialogues, et de rythme c’est le titre de ce sommaire qui me convient le plus à ce stade.
King maîtrise bien je trouve l’écriture des personnages secondaires et les particularités de leurs caractères respectifs, qu’il s’agisse du côté pince sans rire d’Alfred (l’anecdote du Katana est assez marrante), et de l’ironie de Gordon (son allusion aux masques semble indiquer que l’on est pas prêt de revoir de sitôt le Bat Gordon).

Finch n’a jamais été un de mes dessinateurs favoris (je garde un très mauvais souvenir de son “Moon Knight”), mais là ses planches sont plutôt mises en valeur grâce à l’encrage, mais aussi et surtout en raison du boulot épatant de Jordie Bellaire sur le plan de la colorisation. C’est toujours un plaisir de retrouver le style de John Workman et ses onomatopées inimitables, en raison de la qualité de son travail, mais aussi parce que cela rappelle immanquablement des souvenirs de lectures liés aux oeuvres de Simonson.
Le nouveau costume signé par Capullo est plutôt pas mal, et j’aime bien également le design de la Batmobile, qui me rappelle fortement celui de la meilleure version, à savoir celle de Batman TAS.

Je ne connaissais pas jusque-là le travail de James Tynion IV, la présence de Snyder m’ayant incité à faire l’impasse sur “Batman Eternal”, et du coup son arrivée sur “Detective Comics” constitue une véritable bonne surprise inattendue.
Une caractérisation soignée, une mécanique narrative bien huilée, une très bonne gestion du groupe et une mise en avant appréciable de Kathy Kane et de son propre background ; ce titre pas vraiment “Batman-centric” ne manque décidément pas de qualités, et cette impression de lire une série Batwoman déguisée en team-book le rend encore plus savoureux (le rôle important du père et l’apparition de Renee Montoya renforcent cette impression passagère).

Sur la partie graphique, Eddy Barrows se montre très inspiré avec un style lorgnant du côté d’Ivan Reis, et Alvaro Martinez ne démérite pas non plus. L’intrigue ne manque pas de chouettes concepts, avec notamment le simili-équivalent de la Salle des Dangers adapté à l’univers du chevalier noir.
En raison de son destin et de ses capacités, le personnage de Clayface a un potentiel dramatique et horrifique assez passionnant (Alan Moore l’avait bien compris dans un annual illustré par le trop rare George Freeman), comme le prouvent certains des meilleurs épisodes de la série animée de Bruce Timm, Paul Dini et Eric Radomski (la lecture d’une rétrospective m’a donné envie de me refaire la série dans son intégralité encore une fois).

Suite à un prologue qui a pour principale fonction de clore la période entamée avec l’excellent titre “Grayson”, l’intrigue de la série “Nightwing” me paraît un peu convenue, et j’espère qu’elle ne va pas trop s’éterniser sur la Cour des Hiboux, un reliquat du run de Snyder que je n’apprécie pas plus que ça. L’arrivée du chaperon de Dick va peut-être réveiller mon intérêt, mais j’en doute, vu que ce nouveau personnage a l’air assez générique sur le plan du design et du comportement, et son attrait éventuel se résume au contraste lié à leurs méthodes diamétralement opposées.


(Le Doc) #19

Je n’ai pas été emballé par les débuts de la nouvelle série Nightwing. J’aurais préféré que Tim Seeley reparte sur des nouvelles bases, comme les autres scénaristes, car là c’est vraiment du rabâché (je pensais qu’on avait vraiment fait le tour des histoires sur les Hiboux).
Pour les deux autres séries du sommaire (3 épisodes chacune, c’est copieux !), c’est du tout bon. Je partage les avis positifs de Photonik et Marko sur Batman et Detective Comics…c’est dans chaque cas très bien ficelé, avec une chouette partie graphique, un excellent travail sur la caractérisation et des péripéties qui assurent une lecture très agréable. J’ai une légère préférence pour le “team-book” Detective Comics, car je trouve que James Tynion IV gère vraiment bien son casting, mais dans l’ensemble cette ère post-Snyder démarre sur de bonnes bases…


(Le Doc) #20

[quote]BATMAN REBIRTH tome 2

Deux surhommes protègent Gotham City ! Les deux nouveaux élèves de Batman, Gotham et Gotham Girl, sont manipulés par le Psycho-Pirate, par Tom KING et David FINCH. L’équipe de Batwoman est acculée par le Colonel Jacob Kane, l’oncle de Bruce Wayne, par James TUNION IV, Alvaro MARTINEZ et Eddy BARROWS. Et Nightwing doit conclure sa mission avec l’effrayant Raptor, sous l’oeil inquiet de Batgirl, par Tim SEELEY et Javier FERNANDEZ.

(Contient les épisodes US BATMAN #3, #4 et #5, DETECTIVE COMICS #937, #938 et #939, NIGHTWING #2 et #3)

Public : 6+
Genre : Super-héros ou super-vilains
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 07 juillet 2017
EAN : 9791026810940
Prix : 5.9 EUR[/quote]