BATMAN REBIRTH #1-19


(Jim Lainé) #121

Oui, je pense que c’est faisable.
Et puis, dans les grandes villes, il n’y a pas qu’un seul kiosque.

Jim


(Le Doc) #122

La couverture du #4 :


(tetsuo48) #123

y’aurais pas comme un petit spoil ?


(Le Doc) #124

Bah, tu pensais qu’ils allaient perdre ? :wink:


(tetsuo48) #125

attends t’es entrain de me dire que les super-héros perdent pas ?


(Le Doc) #126

C’est une question-piège ? :wink:


(Le Doc) #127

Sympa, le crossover La Nuit des Monstres. Le délire très série B a bien été tenu jusqu’au bout, notamment avec l’idée des Tours de Garde, ce qui donne des plans très “Godzillesques” alors que Batman poursuit quant à lui l’affrontement à hauteur d’hommes. Gotham a encore pris cher, en tout cas…
Pour la suite des séries qui composent le sommaire, c’est toujours Detective Comics qui continue de m’enthousiasmer. Tynion IV gère magistralement sa distribution, développe des intrigues feuilletonesques passionnantes et sème des indices très intrigants pour la suite des événements. C’est plutôt brillant, tout ça…
Le Batman de Tom King m’a laissé un peu sur ma faim, cette fois. J’ai été surpris par la dernière page (faut dire que je n’ai pas du tout suivi l’actu de ce personnage ces derniers temps), mais comparé au précédent, cet arc peine au démarrage…
Pour l’instant, le début de All-Star Batman me plaît bien. La narration choisie entretient efficacement le suspense et l’action est soutenue (mince alors, Bats a même un “bat-spray anti-requins”, comme dans les sixties)…l’atmosphère plus sombre de la back-up est pas mal aussi…
Et ce copieux sommaire se termine par un épisode de Nightwing que j’ai trouvé plus intéressant que les précédents, en se concentrant sur les liens qui unissent Dick et Raptor…


(Photonik) #128

Je n’ai pas encore lu le mag’, mais concernant le “Batman” de King, j’ai vu des retours pas bons du tout sur les deux arcs suivants “I Am Gotham”… Wait and see.


(Jack!) #129

Pas bon, je ne sais pas, mais malgré un certain talent de l’auteur pour monter un histoire, il faut avouer qu’il ne réinvente pas la roue. C’est souvent expéditif dans les explications, probablement parce qu’elles ne tiennent pas vraiment la route (Pourquoi, encore une fois, Batman s’associe-t-il à Waller pour envahir BaneLand ? ça n’a absolument aucun sens tel que raconté). Au final, reste un combat de plus contre Bane, plutôt bien vu dans sa manière de monter les deux guerriers en parallèles mais très loin d’être astucieux. Rien de désastreux en soit mais on était en droit d’attendre plus de l’auteur. En tout cas, j’attendais beaucoup plus. C’est d’autant plus dommage qu’il reste quelques pépites dans son run. Le “double” (?) épisode avec un certain héros végétalien et celui sur le petit truand que Batman envoit enquêter à sa place en sont la preuve.
Encore une fois, la série transpire de très bonnes idées, avec un narrateur solide, mais je dirais qu’elle est étouffée par cette même envie d’offrir un récit trop compact. Celui-ci (et ça me coûte de le dire) mériterait des petites pauses, ne serait-ce que pour s’intéresser un peu aux personnages qui environnent le quotidien de Batman.

Par contre, j’ai trouvé le crossover La Nuit des Monstres assez catastrophiques.


(Jim Lainé) #130

Surtout, c’est un gars qui se prend les pieds dans ses propres tics d’écriture. La confrontation avec Bane est construite à base de “I am…” et de “I am not…” et des pages entières de “je suis” et de “je ne suis pas”, ça tourne à l’indigeste. L’épisode “Je suis venu chercher quelque chose pour quelqu’un qui le mérite et si tu ne me le donnes pas je te brise les reins” est proprement insupportable, dans un arc qui est de toute façon trop long. Les dialogues entre Catwoman et Batman sont affligeants, également :
-Cat, pourquoi tu fuis ?
-Parce que tu me poursuis.
-Je te poursuis parce que tu fuis.
-Je fuis parce que tu me poursuis.
-…
-Tu sais pourquoi je fuis.
-Oui, je sais pourquoi tu fuis.

Sérieux ? Il est payé pour ça ?

Ouais, c’est un petit malin, mais il s’écoute écrire. Il a des choses à dire, c’est ce qui le distingue de Bendis, et il ne noircit pas ses planches de voix off encombrantes, c’est ce qui le distingue de Snyder. Et tout ça le rend plus lisible que ces deux-là. Mais ça reste quand même un escroc.

Jim


(KabFC) #131

Pour le moment je préfère Detective Comics de Tynion IV que j’avais repéré dans les back-up du run de Snyder.


(FC powaaaa) #132

Il a un nègre : le mystérieux BMB !


(Le Doc) #133

batman-rebirth-5

Batman rebirth #5

Bienvenue à Santa Prisca !

Afin de l’emporter sur Bane, Batman a réuni une équipe de criminels dans le but de prendre d’assaut le pénitencier de Santa Prisca, réputé inexpugnable. Par Tom KING et Mikel JANÍN. La course poursuite continue, alors que les pires criminels tentent de libérer Double-Face, le prisonnier du Chevalier Noir, tandis que Duke Thomas enquête sur Monsieur Zsasz, par Scott SNYDER, John ROMITA Jr et Declan SHALVEY. Le « Syndicat des Victimes » tente de convaincre Spoiler de se joindre à eux. La jeune fille, marquée par la disparition de Red Robin, trahira-t-elle Batwoman ? Par James TYNION IV, Eddy BARROWS et Al BARRIONUEVO. Quant à Nightwing, après le dernier round face à Raptor, il cherche conseil auprès de Superman, par Tim SEELEY, Javier FERNÁNDEZ et Marcio TAKARA.

(Contient les épisodes US BATMAN #10 et #11, DETECTIVE COMICS #944 et #944, NIGHTWING #4 et #9, ALL-STAR BATMAN #3)

Public : 6+
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 06 octobre 2017
Pagination : 176 pages
Prix : 5.9 EUR


(Lord-of-babylon) #134

Batman Rebirth n°2 à 4

Rattrapage de trois mois de kiosque

Batman par King c’est sympa. Bourrin, filou (dans la manière de sauter des passages) et joli. J’aime beaucoup la verve d’Alfred. Par contre je doute que ca tienne la route longtemps.

Pareil pour All-Star Batman. D’une part la narration m’a complétement perdu avec sa chronologie éclatée assez peu limpide. Romita Jr offre un excellent boulot (comme d’habitude) mais il y a une espèce de mécanique très Beat’em all qui me semble très lourde et jamais convenablement contrebalancé par le dilemme moral de l’histoire ou le lien fraternel entre Batman et Double-Face

Detective Comics c’est par contre un véritable régal. Une excellent alchimie de groupe et si Batwoman est clairement le personnage mise en avant, Spoiler, Batman et Clayface ne sont jamais mis de coté. Le premier arc est tendu du slip comme il faut et sa résolution dramatique ma scotché (tant bien même je me doutais du renversement final cela n’altère en rien les conséquences sur les autres personnages)

La série Nightwing a du mal à ne pas être une suite de Grayson où Dick aurait juste changé de costume. Ca se lit comme on écoute une face B d’un disque.

La nuit des monstres, enfin. Le crossovers intertitres est prenant. L’avantage d’avoir un scénariste qui supervise bien le tout (ici Steve Orlando) est de se retrouver avec un récit très bien construit et sans redondance entre les différents titres. L’aventure est prenante, classique mais bien agencé et elle arrive à offrir une bonne histoire tout en continuant bien les fil rouge narratifs des différentes séries.


(Regulator) #135

Basil (Rathbone et Boris) Karlo(ff).

Le personnage était déjà un de mes préférés.
Encore plus maintenant que je sais ça.

Et il bosse pour Batman.
Cool.


(Le Doc) #136

batman-rebirth-5

Detective Comics est, comme à chaque fois, le meilleur titre de la revue. Le rythme bimensuel ne permet hélas pas d’avoir une vraie régularité graphique (ce qui se vérifie sur beaucoup de séries, chez DC comme chez Marvel), mais le travail de James Tynion IV est très solide et offre des histoires bien ficelées peuplées de personnages joliment écrits. Tout le contraire du deuxième arc de Batman. J’avais apprécié le premier, mais là je ne suis pas du tout convaincu et les tics d’écriture dont parlait Jim plus haut sont absolument indigestes…
Nightwing a enfin trouvé sa vitesse de croisière après un premier arc qui n’était qu’une resucée des éléments de la série Grayson (le team-up avec Superman était très chouette). L’épisode de All-Star Batman fait une pause bienvenue entre deux affrontements bourrins et sanglants pour s’attarder les liens qui unissent Bruce Wayne et Harvey Dent…


(Le Doc) #137

batman-rebirth-6

Batman Rebirth #6

Batman organise son assaut sur Santa Prisca, mais comment réagira-t-il quand il verra que Catwoman se range aux côtés de Bane ? Par Tom KING et Mikel JANÍN. Le justicier nocturne lutte également contre le Syndicat des Victimes, mais ces derniers semblent avoir rallié Spoiler, l’une de ses plus jeunes alliées, à leur cause, par James TYNION IV, Eddie BARROWS et Alvaro MARTINEZ. Tandis que Batman escorte Double-Face et tente d’échapper aux chasseurs de primes, le jeune Duke Thomas affronte Monsieur Zsasz, par Scott SNYDER, John ROMITA Jr. et Declan Shalvey. Enfin, Dans le même temps, il doit escorter Double-Face alors qu’une prime est placée sur sa tête, par Scott SNYDER et John ROMITA Jr. De leur côté, Batwoman et son équipe affrontent le « Syndicat des Victimes », par James TYNION IV et Alvaro MARTINEZ. Enfin, sur les conseils de Superman, Nightwing entame une nouvelle vie et emménage dans la ville de Blüdhaven, par Tim SEELEY et Marcus TO.

(Contient les épisodes US BATMAN #12 et #13, DETECTIVE COMICS #946 et #947, ALL STAR BATMAN #4, NIGHTWING #10 et #11)

Public : 6+
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 03 novembre 2017
Pagination : 176 pages
EAN : 9791026812494
Contenu vo : BATMAN #12 et #13, DETECTIVE COMICS #946 et #947, ALL STAR BATMAN #4, NIGHTWING #10 et #11


(Le Doc) #138

Batman : J’ai bien aimé le premier arc, nettement moins celui-ci. Il reste encore un épilogue, mais dans l’ensemble, j’ai trouvé ça trop décompressé (5 chapitres pour cette mission, c’était beaucoup trop) et encombré par des effets de narration lourdingues et répétitifs…

Detective Comics : Excellent. Un concept (Le Syndicat des Victimes) bien exploité pour un résultat aussi bien écrit que caractérisé et intense autant dans l’action que dans le développement des personnages.

All-Star Batman : Le début était pas mal du tout…mais là, je pense que ça commence quand même à tirer un peu trop en longueur (comme souvent avec Snyder)…

Nightwing: Il y a du mieux. Les changements (le scénariste met enfin de côté les éléments hérités de la série Grayson, l’arrivée à Bludhaven, les personnages secondaires…) font du bien au titre…


(Le Doc) #139

batman-rebirth-7

Batman rebirth #7

Le chat et la chauve-souris !

Après la mission menée à Santa Prisca, Batman et Catwoman se retrouvent, et se remémorent les circonstances, lointaines et floues, de leur première rencontre, par Tom KING et Mitch GERARDS. Cependant, les rues de Gotham City sont encore encombrées par les carcasses des monstres de Hugo Strange, et tandis que les justiciers s’en occupent, quelqu’un s’intéresse de près à Batwoman, par James TYNION IV, Marguerite BENNETT et Ben OLIVER. Dernière ligne droite pour Batman, toujours enchaîné à Double-Face, par Scott SNYDER et John ROMITA Jr. Quant à Nightwing, installé à Blüdhaven, il se fait de nouveaux amis, mais également de nouveaux ennemis, notamment face à Orca, par Tim SEELEY et Marcus TO.

(Contient les épisodes US BATMAN #14 et #15, DETECTIVE COMICS #948 et #949, ALL-STAR BATMAN #5, NIGHTWING #12 et #13)

Public : 6+
Collection : DC PRESSE
Date de sortie : 08 décembre 2017
Pagination : 176 pages
EAN : 9791026812432
Prix : 5,90 EUR


(Lord-of-babylon) #140

Batman et All Star Batman se lisent sans grand intérêt. Servi par de beau dessin, ils sont plombé par une écriture terriblement lourde et un étirement des intrigues ennuyant. Reste que je reste intrigué par l’approche de Batman de King. On sent qu’il y a une idée derrière.

Nightwing. Le premier arc m’avait ennuyé par sa trop grand similarité avec la série Grayson sans y apporter quelque chose de neuf, à l’inverse la suite est autrement plus réjouissante avec un retour à Bludhaven, de très bonnes idées mises en place (les vilains repentis) et une bonne caractérisation de Dick

La meilleure série de la revue reste bien sur Detective Comics qui se bonifie de numéro en numéro avec des intrigues passionnantes et bien menées (ici le syndicat des victimes), des fils rouges intriguants (où se trouve Tim Drake ?) et une caractérisation des personnages aux petits oignons. Tynion gère très tous les membres de son équipe que ce soit la relation Batman/Batwoman, le tragique Clayface et le couple Spoiler/Tim Drake. Le traitement de ce dernier personnage est d’ailleurs excellent et lui redonne une stature qu’il avait perdus depuis longtemps.