BATMAN t.1-9 (Scott Snyder / Greg Capullo) + EDITIONS N&B 80 ANS

[quote]Batman: Tome 1 – La cour des Hiboux
*Scénario: Scott Snyder – Dessin: Greg Capullo
Public: Adulte
Genre: Super-Heros – Thriller
Collection: DC Renaissance
Date de sortie: 25 mai 2012
Pagination: 176 pages
ISBN: 978-2-3657-7041-5
Format: 171 x 264 mm
Prix: 15 € album cartonné

Après une longue période d’absence, Bruce Wayne est de retour sous le masque de Batman, à la poursuite d’un mystérieux tueur en série aux allures de hibou, et dont la prochaine cible n’est autre que… Bruce Wayne. Plus il progresse dans son enquête, plus le Chevalier Noir rassemble d’éléments sur les motivations de son ennemi. Il découvre alors une sombre vérité mêlant la famille Wayne aux fondations troubles de Gotham City. (contient Batman # 1-7)*[/quote]

Liens:
Le site de l’éditeur : urban-comics.com
La page facebook de l’éditeur : facebook.com/UrbanComics

L’album à ne pas louper.

Pour l’avoir lu en partie ça donne extrêmement envie.

Pour moi ce sera la version kiosque…

pareil. Mais j’aurais bien aimé qu’on ait batman inc plutôt que batgirl en complément.

Fallait publier quelque chose en attendant, Batman Inc n’a pas encore repris.

Pareil.

Jim

Pour moi, ce sera les deux.

Kiosque bien sûr…surtout pour le perso que j’adore, parce que pour l’instant le New 52, je suis toujours pas emballé par l’idée…

pareil. moi de toute façon du moment que sup a plus son slip rouge c’est pas sup.

Moi j’hésite encore mais je pense que ce sera kiosque + l’album librairie. Je me serais contenté de la version kiosque s’il y avait moins d’écart entre la parution US et la parution française.

Tu peux difficilement faire plus serré, tu sais : il faut un mois pour imprimer, un mois pour lettrer et maquetter, et un mois pour commander le matériel et traduire. De toute façon, tu as trois mois quasiment incompressibles de production. Avec les moyens modernes, ne serait-ce que le FTP, tu peux gagner quelques jours de production, tu peux toujours compresser le temps de traduction et de lettrage, mais le risque c’est que ça se fasse au détriment du bouquin.
Donc bon, moi, je préfère un éditeur qui traduit un an après qu’un éditeur qui s’échine à coller au cul du cortège et qui ne soigne pas ses bouquins. Il arrive un moment où l’on ne peut plus ménager et la chèvre et le chou.

Après, de même que j’ai du mal à comprendre que l’on s’angoisse à l’idée de devoir hésiter, tel l’âne de Buridan, entre le kiosque et la librairie, j’ai du mal à saisir que l’on puisse s’angoisser face au décalage entre le VO et la VF. D’une part parce que cette mentalité du “tout tout de suite” m’échappe (après tout, on finit tous par être en retard sur nos lectures, donc pourquoi acheter dès que ça sort, surtout pour la librairie ?). D’autre part parce que, si l’on est bilingue et connecté, on peut commander en ligne (voire acheter en comic shops) et donc lire quand ça sort aux States. C’est de plus en plus facile.

Alors c’est sans doute parce que je suis élevé à Lug, et que je suis habitué à lire mes séries avec des mois, des années, voire des décennies de retard. Mais en tout cas, moi, le retard sur l’édition US, c’est franchement pas un argument. Qu’on me parle de la traduction, du lettrage, de la reliure, autant de détails qui peuvent me décider à préférer la VO à la VF, mais le retard ? Sérieux, je m’en fous. Si l’histoire est bonne, même avec vingt ans de retard, elle est bonne. Si l’édition est soignée, elle est soignée. Je ne juge pas la qualité d’un éditeur à sa réactivité.
Et vu que le gros du lectorat est de ma génération, je me dis que cette obsession de la vitesse, qui emporte Panini dans ses rets, est une erreur, peut-être une impasse, en tout cas une mauvaise estimation des attentes du public.

Jim

Non mais c’est parce qu’on est des vieux j’imagine. Au même titre que ceux qui campent pour être les premiers à voir un film, moi si je le vois 1 mois après, ça ne me dérange absolument pas (après, faut éviter la pluie de spoilers parfois, mais “à l’époque” on n’avait pas Internet c’était plus facile).
Et là, l’argument de réduire l’écart entre les éditions US et françaises, c’est un argument qui ne me touche pas du tout. Je m’en fous royalement.
L’écart était “embêtant” entre les séries connectées quand les FF avaient 2 ans de retard sur les X-Men ou Spider-Man et où les séries se rejoignaient (exemple des Guerres Secrètes), donc quand les séries n’avaient pas le même niveau d’écart dans les parutions françaises.

Problème de génération je dirais. Il faut tout, tout de suite, et avec le portable t’as tout immédiatement (il faut appeler machin de suite pour faire ça ce week-end… ah bon, si tu l’appelles tranquille de chez toi dans 2h, ça marchera pas?).
Et là, tu perds un atout essentiel dans l’obtention de ton achat: le désir, l’envie.
Donc, tu consommes, tu jettes et tu passes à autre chose.

Il me semblait que panini avait fait ce choix à partir du constat que le public VF et le public VO était le même. Du coup l’argument pour orienter l’achat du lecteur vers la vf ne reste, à défaut des belles editions, que le prix surtout si le temps est compressé au max.

Dans l’absolu ça me gène pas d’attendre pour lire une histoire, mais si je passe un an à l’attendre et que chaque semaine je passe devant le tpb, c’est sur qu’il y a des chances que je craque.

Perso, ce sera librairie, ça me reviendra moins cher. Je n’ai pas envie de lire les autres séries sauf peut-être Batman & Robin. Et si je le lis, ce sera en TPB donc 1 volume librairie Batman (15€) + 1 TPB US (environ 15€) me reviendront moins cher que 7 magazines.

Kiosque, car je veux tout lire et c’est la formule la plus rentable.

Personnellement, je n’y crois pas une seconde.
Déjà le lectorat kiosque et le lectorat librairie, pour mille raisons, n’est pas tout à fait le même.
Alors avec le lectorat VO, sérieux, ça tient pas une minute.

Jim

Dans l’absolu, moi, je préfère le kiosque : parce que sept magazines me permettent de découvrir sur la durée quatre séries. Comme je suis un gourmand et que j’ai jamais déliré sur les couvertures cartonnées et le papier glacé, je préfère. Autre chose qui me fait pencher pour le kiosque : y a des points de ventes partout. Même dans mon village, y a un point presse, et je sais par expérience que je peux demander à la patronne de faire venir des comics. Alors qu’il faut que je fasse quinze bornes pour acheter des albums, j’ai qu’à faire cinquante mètres pour prendre un Green Lantern Saga en allant chercher le pain. Rien que ça, je serai fidèle au marché kiosque à jamais.

Jim

[quote=“Jim Lainé”]

Personnellement, je n’y crois pas une seconde.
Déjà le lectorat kiosque et le lectorat librairie, pour mille raisons, n’est pas tout à fait le même.
Alors avec le lectorat VO, sérieux, ça tient pas une minute.

Jim[/quote]

Mais si ça s’adresse pas au lecteur vo, ça s’adresse à qui cette opération flashforward?

[quote=“Jim Lainé”]

. Et si je le lis, ce sera en TPB donc 1 volume librairie Batman (15€) + 1 TPB US (environ 15€) me reviendront moins cher que 7 magazines.

Dans l’absolu, moi, je préfère le kiosque : parce que sept magazines me permettent de découvrir sur la durée quatre séries. Comme je suis un gourmand et que j’ai jamais déliré sur les couvertures cartonnées et le papier glacé, je préfère. Autre chose qui me fait pencher pour le kiosque : y a des points de ventes partout. Même dans mon village, y a un point presse, et je sais par expérience que je peux demander à la patronne de faire venir des comics. Alors qu’il faut que je fasse quinze bornes pour acheter des albums, j’ai qu’à faire cinquante mètres pour prendre un Green Lantern Saga en allant chercher le pain. Rien que ça, je serai fidèle au marché kiosque à jamais.

Jim[/quote]

Perso, je préfère aussi le kiosque, ça fait peut-être moins classe mais c’est quand même plus sympa de pouvoir y aller à pied que de se taper plus d’une heure (aller/retour) de bagnole pour se faire chier à se garer en ville le vendredi soir ou le samedi et rester cinq/dix minutes grand maximum chez le libraire avec ma petite fille de 17 mois.