BATMAN UNIVERSE (Brian Michael Bendis / Nick Derington)

batman-universe

Batman universe

En tentant d’empêcher le vol d’un oeuf de grande valeur par le Sphinx, Batman ne va pas tarder à embarquer dans une aventure qui va l’emmener à travers l’espace et le temps.

En effet, l’oeuf en question possède des pouvoirs surnaturels et le commanditaire du Sphinx, Vandal Savage, tient absolument à le récupérer. Le Chevalier Noir devra faire appel à de nombreux alliés dont Green Lantern et le chasseur de primes du Far-West Jonah Hex !

INFOS

SCÉNARISTE : BENDIS BRIAN MICHAEL - DESSINATEURS : DERINGTON NICK, MALEEV ALEX
  • Public : 12+
  • Collection : DC Deluxe
  • Date de sortie : 26 juin 2020
  • Pagination : 192 pages
  • EAN : 9791026817789
  • Contenu vo : Batman Universe # ; « Citizen Wayne » (Batman Chronicles #21) ; « I Know » (Detective Comics #1000)

Je prends !

fort sympathique!
Un brave and the bold modernisé completement fun.

Oui.
Et léger, positif, enthousiasmant, sympathique.

J’en ai déjà parlé en VO, mais je remets une couche ici pour conseiller ce récit dynamique, intense et surtout fun. Idéal pour l’été.
Un avis complet : https://topcomics.fr/batman-universe-review-critique-avis-plongee-fun-de-batman-dans-le-monde-et-l-univers-dc-comics-par-brian-michael-bendis

Un avis plus mitigé :
https://www.sanctuary.fr/avis/134297/

Moui. J’ai plus l’impression, avec tout respect pour l’auteur de cet avis qu’il ne voit pas Batman dans un tel récit. Ce qui en fait n’est pas gênant si on embrasse toute la carrière du personnage, bien plus exotique que la sombre Gotham.

Moi, en tout cas, quand on me parle de blagues années 70, de trop plein d’informations et de gorilles télépathes, ça me donne grave envie !

Jim

:smiley:

Ça faisait longtemps qu’une Bd ne m’avait pas fait cet effet : hyper enthousiasmé en commençant la lecture par les commentaires lus, le projet, le changement de ton par rapport à d’habitude et le graphisme, je ne comprenais pas pourquoi au bout du premier chapitre je ne ressentais pas le plaisir attendu. Déçu encore plus par mon manque de plaisir que par la BD. Les dialogues ? Les duo qui ne fonctionnent pas si bien que cela ? Des vannes qui ne me faisaient pas tant rire ? Et puis chapitre après chapitre, la mayonnaise a pris pour super kiffer les 2 derniers chapitres. Alors c’était peut-être le fait d’être perdu à ce point sur les intentions de l’auteur, la ligne directrice de l’histoire que je ne comprenais pas qui m’a dérouté à ce point.
J’ai hâte aujourd’hui de le relire et je le conseille grandement. Mais je sais que si j’avais chercher à lire le premier chapitre avant de l’acheter je n’aurais jamais lu la suite.
Étrange.

Pour moi c est vraiment un Brave and The Bold (periode Haney dans son meilleur) moderne…
Peu importe la logique, la continuité… on te fourre du fun… avec Batman et des guest stars à gogo.

On te l’a trop bien vendu : la réputation avait précédé et fait son œuvre.

(moi, je ne l’ai toujours pas lu : je vais donc attendre encore un peu.)

Jim

Est-ce pour cela qu’a contratrio j’éprouve encore un plaisir coupable à la lecture de toute la Metalerie de Snyder ? :grin:

Je sais que 2 choses m’ont dérouté dans ce Batman Universe:
*le format : chaque chapitre doit faire entre 30 et 40 pages et mon cerveau a été conditionné à lire du 20-22 pages en bd super héros. A la première lecture je me demandais si je n’avais pas sauté des pages ratant la transition d’un épisode à l’autre, attendant la « chute ».
*Le Batman. J’ai du « consommer » 80 % de la diversité de l’offre culturelle disponible en France sur ce personnage et je n’ai pas reconnu cette version là. Brave and the bold ? Pour moi cela évoque la série dessin animé d’il y a 10-15 ans et non ce n’est pas le même Batman.
Il est ici très bavard, mais aussi ouvert et sans ni réserve ni méfiance.
Un exemple donc attention dilvulgachage : Dans un même volume, à au moins 2 reprises, il retire spontanément son masque pour chercher à obtenir la confiance de son interlocuteur ?!?!? Batman ? Mais c’est quoi ce bordel ? :slightly_smiling_face:
Je précise : j’ai aimé cette version ; mais je ne l’avais encore jamais croisé.

Batmam La legende, Jim Aparo en VF