BELLADONE t.1-3 (Ange / Alary)

Discutez de Belladone

Lu aussi en feuilleton, comme dans le Lanfeust Mag. Bonne BD d’aventures, bondissante comme le Sinbad du même dessinateur (dans un genre différent).

J’ai commencé aussi en mag. J’ai les deux premiers tomes, faudrait que je me décide à prendre le troisième.

Jim

Sorte de “Nikita à Versailles”, comme le définit la promotion, Belladonne nous permet de suivre les aventures d’une sorte de tueuse dans les coulisses du pouvoir royal.

belladone01

Exploitant la veine de l’historic fantasy, Ange signe un récit rondement mené, plutôt rapide, avec des révélations en coin de page et une part conséquente consacrée à l’action. Les dialogues ne sont pas envahissants, ce qui fait que les albums se lisent vite.

belladone01_pl_

L’action, justement, est restituée par le dessin vigoureux de Pierre Alary, qui évolue dans des sphères cartoony. Son trait est enlevé et nerveux, et il évite de donner à ses personnages un aspect “mignon”.

belladone02

Dans les séquences de bagarres, les protagonistes froncent les sourcils et grimacent, l’héroïne au premier chef. Elle n’est pas constamment jolie ce qui est plutôt une bonne idée visuelle.

belladone02_pl_

Contexte historique oblige, les duels à l’épée et les armes blanches sont fréquents. C’est l’occasion de faire bouger les corps des personnages de manière très expressive.

Belladone3_23012007

Un triptyque d’aventure bien troussé, avec des auteurs en forme. Rien d’original, rien d’inoubliable, mais des péripéties qui nous emportent.

belladone03_pl_

Jim