BERSERK t.1-40 (Kentarô Miura)

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Encore un tome qui se lit avec plaisir.

Guts enchaîne les affrontements violents malgré un corps en charpie. Il n’a même plus le temps de récupérer et on commence à se demander s’il va tenir longtemps à ce rythme là. Quand à Griffith, il semble de plus en plus hors d’atteinte. Son armée et lui possédent une puissance complètement démesurée. On voit mal qui pourrait leur tenir tête…

J’attends avec impatience une éventuelle arrivée à Elf Helm, dans l’espoir d’une bonne avancée scénaristique et peut-être de réponse à certaines questions.

Berserk c’est toujours aussi bon, on s’ennuie jamais, Guts est vraiment le héros par excellence avec ses forces et ses faiblesses : même lui qui paraît invincible à des limites, et cela fait plusieurs années que tous, nous suivons ses péripéties.
C’est vrai que la question que l’on se pose, c’est comment va-t-il faire pour atteindre Griffith qui est devenus plus puissant que jamais ! Mais ne nous inquiétons pas, Berserk est une valeur sûr on peut s’attendre à des trucs de dingue encore !

mouais, ça commence à être long quand même, même si les 2-3 derniers tomes sont plus intéressant, on est loin des révélations du 11-12 ème tome et on attends une autre claque de Muria, claque qui tarde à venir quand même!!

Moi je suis un peu sur ma faim!
L’aspect psychologique poussé a son paroxysme pour les personnages et le coté malsain qui ce dégagé de cette oeuvre c’est un peu estomper,comme ça a été dit par Magic seb ont est loin du niveau hallucinant du tomes 5 jusqu’à l’anéantissement de la troupe du faucon!Deja que depuis l’arrivée des Isidro et Farnèse je trouvait le manga moins intéressant , mais cela était pour ma part compensé par l’humour nouveau qui était parfaitement mis en valeur par le duo comique Puck/Isidro or dans ce tome l’humour n’est pas présent est je me suis un peu ennuyé ,meme si tous n’est pas a jeté grâce notamment a un Griffith toujours aussi bien utilisé et a la qualité des planches qui elle au contraire du reste du manga ne fait que s’améliorer depuis le début de la série je suis un peu déçu par ce tome ou Guts est malheureusement moins présent et ou les aventure de Schierke et Farnèse ne m’interesse guerre!
Et bien que cette série face parie de mes favorite je me dit parfois qu’il va être dur pour Miura de finir son manga aussi bien qu’il l’avait commencé car l’avénement de Griffith en tant que God hand reste un sommets d’émotions qu’il sera dur d’égaler!

Voilà une nouvelle qui ne fera pas plaisir aux fans de la série…

Glénat vient en effet d’annoncer qu’aucun tome de Berserk ne sortirait en France en 2010… La raison ? Glénat ne souhaite pas sortir un volume seul dans l’année et préfère pouvoir sortir 3-4 volumes.

Plus de détail dans leur newletter.

C’était prévisible… :frowning:

[quote=“ivan isaak”]
Glénat vient en effet d’annoncer qu’aucun tome de Berserk ne sortirait en France en 2010… La raison ? Glénat ne souhaite pas sortir un volume seul dans l’année et préfère pouvoir sortir 3-4 volumes.[/quote]

À dans 5 ans alors…

Tain, j’aurai peut-être la fin de berzerk quand je serais retraité.

Roooo tout de suite. Le tome 35 devrait sortir cette année. on aura donc en 2011 les tomes 33, 34 et 35.

Moui, faut voir si Miura ne va pas se remettre à Final Fantasy entre temps :unamused:

Enfin, j’espère vraiment que t’as raison. Par contre, je pense pas être loin de la vérité pour ma dernière réplique :mrgreen:

Ha ça par contre… :unamused: :laughing:

[quote=“ivan isaak”]Voilà une nouvelle qui ne fera pas plaisir aux fans de la série…

Glénat vient en effet d’annoncer qu’aucun tome de Berserk ne sortirait en France en 2010… La raison ? Glénat ne souhaite pas sortir un volume seul dans l’année et préfère pouvoir sortir 3-4 volumes.

Plus de détail dans leur newletter.[/quote]

Et dire que j’avais lu les 20 premiers volumes d’une traite !
J’aurais mieux fais de prendre mon temps !
:mrgreen:

Bonjour!!
Quelqu’un sait si la fin de la série de Berserk est prévu ? une estimation du nombre de tome final, ou si pour l’instant aucune fin n’existe ?

Rien du tout ça n’est prévu avant un bon moment. Miura a d’ailleurs de nouveau mis Berserk en pause pour on ne sait combien de temps.

La critique par ivan isaak est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

aprés presque un an et demie d’attente,c’est un tome décevant qui nous apprends pas grands chose a part que roderick est bien meilleur qu’on ne le pensait…

Ca avance effectivement lentement et sûrement, ce qui peut frustrer au regard du rythme de parution (si vous pensez que ça va plus vite en prébuplication, je vous invite à déchanter). Cependant, la qualité des dessins (énormissimes, comme à l’accoutumée) et le sérieux avec lequel les deux intrigues parallèles sont développées, étape par étape, aident le lecteur à patienter.
Car au final, ce tome n’usurpe pas la réputation de perfectionniste de son auteur, pour un résultat à la hauteur de ce à quoi il nous a habitué jusque-là.

Cher tous,

J'ai moi aussi attendu fièvreusement ce nouvel opus. Toujours autant de plaisir, sinon plus à la lecture, et de l'admiration pour la qualité graphique déployée!  mais lors de mes lectures, je guette de manière inquiète le nombre de pages restantes et constate avec angoisse que la trame n'avance guère... je rejoins donc tous les avis émis précédemment. 

Depuis que j'ai découvert Berserk - que j'ai découvert à travers Ubell Blatt - je me suis plongé dans la saga et fait quelques recherches aussi du côté nippon et là-bas, Berserk semble être un sacré phénomène, comme à l'habitué, nous ne recevons que les miettes du festin...ne serait-ce que l'existence de différentes versions de l'aventure sous forme de jeux vidéo, de roman ou d'aticles de merchandising...

Je regrette que la cadence de parution en France soit si lente et cela reste un des travers de l'importation des biens culturels en hexagone... 

David

L’intégralité du tome est consacré à la bataille que mène Griffith. C’était à prévoir, après un tome de “repos”, sans aucunes batailles (l’attaque des pirates est anecdotique) où l’auteur a pris son temps pour travailler la psychologie de ses personnages, côté Gust, et a démarrer l’affrontement Ganishka/Troupe du faucon côté Griffith.

Le tome ce lit très vite, champs de bataille oblige, il n’y a que peu de texte. 33 doubles pages ! (en ne comptant que celles sans aucunes autres cases) c’est ce as quoi il vas falloir vous attendre. Certaines fourmillant de détails comme on en as l’habitude, d’autre plus abstraites (une double page de cervelle dont on comprend tout de suite le sens) ce tome se veut contemplatif.
Tout aussi jouissif que sois les batailles, l’histoire avance peu, le seul fait inédit en début de tome sera la découverte de l’apparence démoniaque d’Irvine, l’apôtre archer.

Ce n’est que lors du 2nd segment que les révélations arrivent. Enfance de l’empereur, retour de Femtos, l’avènement de Fantasia commence à faire le lien avec les 3 premiers volumes de Berserk.

Un nouveau cycle vas commencer, reste plus qu’à savoir combien de temps l’auteur vas mettre pour faire arriver Guts à Elf Helm et le faire enfin retrouver Griffith.
Heureusement le tome 35 ne devrait tarder, même si cela voudras dire que l’on aura rattraper la parution japonaise…
Bénédiction ou malédiction ?

Ce fut une bonne surprise de voir que ce volume était paru aussi vite après le 33. Guts, pour ainsi dire, on le voit pas, ce volume est centré sur Griffith. Il me semble que sans être aussi important que le sabbat du volume 13, ce volume va marqué un véritable tournant dans l’histoire, le “coming out” de Griffith façon “Oui j’aime les démons et alors ?” est vraiment puissant. Beaucoup de doubles pages dans ce numéro nous montrant tout le talent Miura.