BETA RAY BILL (Daniel Warren Johnson)

240839117_10159342575314648_492524973153761598_n

BETA RAY BILL : ÉTOILE D’ARGENT

Daniel Warren Johnson I 136 pages, 22,00 € I 26,00 € (édition collector www.panini.fr)

La star montante Daniel Warren Johnson s’intéresse à Beta Ray Bill , le meilleur ami de Thor , qui doit rebondir après ses nombreuses mésaventures récentes. Une œuvre magnifique que nous vous proposons dans un format géant.

(Contient les épisodes US Beta Ray Bill 1-5, inédits )

SORTIE LE 13 OCTOBRE

On ne pouvait pas se contenter d’une édition normale pour la claque BETA RAY BILL de Daniel Warren Johnson ! On garde donc le prix d’un Deluxe mais on vous le propose au format Artist Edition (20,5x31cm) !

BETA RAY BILL et CARNAGE : BLACK, WHITE & BLOOD auront tous les deux droits à des variantes exclusives au site (par DWJ et Ryan Stegman), limitées à 300 ex., avec des effets métalliques et en précommandes à partir du 3 septembre à 12h !

Salaud de pauvres !

Va falloir que j’aille mesurer mes bibliothèques.

J’y pense : un Deluxe, c’est 22 euros ?

C’est plutot 32

Ça dépend du nombre de pages non ?
Mais pour le coup, 22€, est-ce que c’est dans la grille des tarifs de Panini ? (ça fait des années que je n’en ai pas acheté).

Oui, ils ont des Deluxe à moins de 30 euros…tout dépend du nombre de pages, en effet…

Ah merci. Je ne savais pas.

Ça se prend cela !

Mais tu vas trop vite Docounet ><, enfin bref, j’ai pris une giga claque avec cet album. Attention à ne pas le lire debout XD

Tu veux dire que la lecture et un rodéo ?

Non je veux dire que quand tu tournes la page, il se passe ça :

Donc attention à ne pas lire debout dans le RER ou le métro quoi XD

Roh, t’as zappé ma blague sur rodéo / histoire sur Beta-Ray Bill le canasson. :stuck_out_tongue:

Je suis passé à côté (de la selle)

1 « J'aime »

J’aurais dû cravacher pour être plus clair.

Je l’ai trouvé pour ma part moins bon que le WW. Il y a un bon travail sur Bêta Ray, mais il manque un souffle comparé au WW Dead Earth

Moi C’est l’inverse, j’ai préféré Beta Ray Bill grâce au rythme.
Dans le WW, t’avais des moments un peu calme qui servait de transition (et de révélation aussi), mais là j’ai l’impression qu’il s’est mis au défi de garder un rythme très élevé tout le long, chose que j’ai adoré.

En plus, il reste dans la continuité, ce qui est très agréable pour le coup

J’ai pas trouvé le rythme très enlevé, c’est en partie ce que je lui reproche.